Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 22:32

 

Le jugement

 

                                                         Rouen, à l'époque de Jehanne

 

A Rouen, Jehanne fut confiée à l’évêque Cauchon qui, régulièrement la soumettait à des questions répétitives pour arriver à la faire se contredire. Mais Jehanne répétait toujours la même chose, ce qui énervait Cauchon. Dans son affreuse prison, ses geôliers anglais ne lui laissaient aucun moment de répit. Sans cesse, ils la regardaient par le judas ou ouvraient la porte et s’installaient devant elle . Ils la narguaient, l’insultaient en mêlant le geste à la parole :
-    Pucelle, sois gentille !
-    Regarde nous ! Sois polie !
-    On veut voir si tu es pucelle !
Les brutes riaient bruyamment  tandis que Jehanne, enchaînée, se recroquevillait sur elle –même et fermait les yeux pour ne plus les voir. Plusieurs fois, elle demanda à être transférée à la prison de femmes, mais sa requête fut toujours rejetée. Son emprisonnement à Rouen fut une torture morale continuelle.  Pas une journée ne se passait sans qu’elle ne subisse le supplice des questions habituelles. Jamais, elle ne se contredisait, malgré les astuces et les pièges de ses ennemis. Le temps ne passait pas vite, Jehanne attendait le jour de son jugement avec impatience. Ce moment arriva.

 

                                                              Jehanne, jugée comme hérétique

 

Elle fut conduite devant ses juges . Elle se tenait debout, face à Cauchon qui lui demanda :
-    Es-tu en état de grâce quand tu portes ces habits d’homme ?
-    Oh, que oui, seigneur évêque ! Mais je porterais volontiers habits de femme !
Donc, dit Cauchon :
-    Tu acceptes de porter les vêtements de la soumission et d’abandonner les habits du démon !
-    Si cela peut vous être agréable ! dit Jehanne
Et elle ajouta :
-    Mais, seigneur évêque, croyez bien que les vêtements n’ont aucune signification aux yeux de Dieu !
Cauchon ordonna :
-    Apportez-lui une tenue de femme !
Deux femmes l’emmenèrent dans une petite salle, contiguë à la salle du tribunal Vêtue en femme, elle revint devant ses juges.
-    N’est-ce pas mieux ainsi ? remarqua Cauchon

 

 

 Elle fut ensuite ramenée à la prison . Un affreux cauchemar commença pour Jehanne. Ses geôliers tentèrent d’abuser d’elle, elle se défendit comme une lionne .Après une nuit difficile, elle profita de la visite du prêtre pour réclamer :
-    Mon père, pour me protéger des gardes, je désire remettre mes vêtements d’homme !
-    Je te comprends ma fille ! Je vais faire ce qu’il faut pour qu’on te les rende !
      répondit le prêtre
Apprenant cette requête, Cauchon déclara :
-    Allez me chercher la pucelle ! Nous allons rendre notre verdict !
Jehanne arriva entre deux gardes, elle était calme et fixait ses juges. La salle était pleine d’une foule silencieuse, qui attendait le jugement final. Cauchon se leva et déclara :
-    Jehanne, la Pucelle d’Orléans, je te condamne comme relapse, sorcière et hérétique
Il ajouta :
-    Tu seras brûlée sur le bûcher !
La foule se dispersa, beaucoup pleurait en silence , Jehanne s’écria :
-    Evêque Cauchon, je meurs par ta faute !
Le père de Jehanne et son frère aîné assistèrent à la condamnation, ainsi que Jean et Pierre. Le visage crispé et torturé par la douleur, ils regagnèrent l’auberge pour attendre le jour de l’exécution,  espérant toujours une intervention du roi Charles VII
 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens