Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 21:29

         Le tombeau des souvenirs ( suite )

<< ...Les copains accoururent ! Sans cesse, ils me répétaient :

« On ne te laissera pas grand, on est là ! »

Je les entendais parler de moi :

« Le Grand est touché »

Toute la pièce accourut pour me secourir ! Etait-ce pour ma bonne gueule ? Je n'en savais rien ! Toujours est-il que malgré le danger, ils étaient tous là pour m'aider, me réconforter ! Je me souviens que je leur disais :

- Laissez-moi ! Sauvez-vous ! Vous allez être pris !

Ils me répondaient :

- Non, on ne te laissera pas !

Ils foncèrent dans la ferme et revinrent avec une grande échelle. Ils la scièrent en deux pour en faire deux brancards, ils mirent le sergent sur une moitié et moi sur l'autre morceau ! Puis ils filèrent à travers les explosions vers le P.C avec leurs deux blessés sur les brancards de fortune ! Quel triste tableau ! Deux allongés, quatre gars pour les porter et un, qui suivait à quatre pattes, il avait un pied traversé par une balle ! Pendant ce voyage infernal, les balles allemandes sifflaient de toutes parts, j'avais chaud, j'avais froid, le sifflement incessant des balles m'excitait de plus en plus, je me disais " on va tous y rester, alors je criais :

- Laissez-moi ! Ils vont aussi vous avoir ! Filez !

Rien n'y faisait, ils continuaient à affronter la fureur incontrôlable qui se déchaînait autour de nous ! Ils étaient animés par le courage, l’amitié et le dévouement ! En arrivant au P.C, le Commandant vint tout de suite vers nous et questionna le sergent qui lui rendit compte de la situation. Je l'entends encore dire :

- Mon Commandant, la mitrailleuse est à moitié recouverte de sable, il faudrait une accalmie d'un quart d'heure pour la remettre en état.

Nous sommes trois blessés, le tireur, un pourvoyeur et moi-même !

Comme pétrifié, le Commandant nous regarda puis, commanda :

- Les hommes qui ont encore des armes, en avant pour protéger le P.C !

Ceux qui avaient des fusils repartirent ! Les revolvers n'étaient pas considérés comme des armes ! Dans les deux soldats qui me portaient, il y avait mon ami Devillers ! Nous étions très liés, notre amitié était sans faille ! C'était un gars sur qui on pouvait toujours compter, un râleur, toujours mécontent, qui ne croyait ni en Dieu, ni au diable, mais il avait un cœur d'or ! Comme il devait me quitter pour repartir au combat, je me souviendrai toujours de ses dernières paroles. Me voyant allongé, dans un triste état, il était plus pâle que d'habitude, il se pencha vers moi en disant :...>>  ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens