Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 22:27

Sida, un nouveau virus d'origine camerounaise

 

En janvier dernier, un homme âgé de 57 ans est hospitalisé en urgence à l'hôpital Saint-Louis de Paris. Il vient de rentrer d'un voyage au Togo et présente une série de symptômes inquiétants (fièvre, ganglions, ulcérations génitales, ...). Son état s'aggrave rapidement. Les médecins diagnostiquent vite une infection aiguë par le VIH.


Mais le tableau pathologique cadre mal avec ce qui est habituellement connu. L'équipe parisienne du Pr François Simon (travaillant avec ses collègues virologues du CHU de Rouen) découvre alors que le virus du sida identifié chez cet homme correspond à une nouvelle souche rarissime et encore jamais identifiée en France.


Il s'agit d'un VIH du groupe N, soit le virus du sida génétiquement le plus proche d'un virus voisin (ou SIV) isolé chez des chimpanzés vivant à l'état sauvage. Ce virus a pour la première fois été  identifié en 1998 chez une Camerounaise atteinte du sida. Tout laissait jusqu'à présent penser qu'on ne pouvait le retrouver en dehors des frontières du Cameroun où après d'intensives recherches (sur plus de 12 000 personnes infectées par le VIH), il n'avait été retrouvé qu'à douze exemplaires.

 

Frontières franchies


Début février, le malade parisien développe une paralysie faciale et les médecins doivent lui administrer une très puissante association de cinq médicaments antirétroviraux (tenofovir, emtricitabine, darunavir/ritonavir, raltegravir et maraviroc) pour juguler l'évolution du processus infectieux. Ils rapportent cette observation peu commune dans le prochain numéro (daté du 26 novembre) de l'hebdomadaire britannique médical The Lancet.


Selon eux, il ne fait guère de doute que la contamination du malade français s'est produite au Togo lors d'une ou plusieurs relations hétérosexuelles non protégées. Ceci sous-entend que ce virus a déjà franchi les frontières du Cameroun. Cette découverte est importante dans la mesure où ce type de virus semble particulièrement agressif, déclenchant une infection d'évolution rapide et réclamant d'emblée une puissante association médicamenteuse suivie de soins spécialisés adaptés.


Elle nécessite aussi un renforcement de la veille épidémiologique dans les différents pays d'Afrique de l'Ouest où ce nouveau type de virus est, outre le Cameroun et le Togo, susceptible de circuler, sa transmission étant, comme les autres VIH assurée, en l'absence de préventions, par les voies sexuelle et sanguine.


  http://actu.orange.fr/points-de-vue-actu/sida-un-nouveau-virus-d-origine-camerounaise-20111125184921.html

 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 20:59

Morbihan, presqu'ïle magnifique ou Mor  bihan " petite mer "

 

                     La maison rose, repère maritime de l'entrée de la rivière de Vannes

 

Hélas, il a fallu une tempête et un cargo maltais pour polluer et détruire une partie de notre terre !

 

<< Du fioul s'est échappé d'une de ses cuves, entraînant un début de pollution du rivage, qui reste très limitée, selon la préfecture maritime de l'Atlantique.>> Ce point de vue semmble "bien léger "

car le Golfe du Morbihan est une petite mer intérieure qui n'a que  20 km de long et 15 km de large soit, une centaine de kilomètres carrés. Il est parsemé de nombreuses petites îles, plus merveilleuses les unes que les autres ! Et les criques, les rochers, les pointes...qui sont autant de paysages enchanteurs  risquent de subir une pollution meurtrière !

 

 

                                                             Tk Bremen, le cargo maltais échoué

 

Des îles, des îlots, des rochers ...la légende dit qu'il y en a autant que les jours d'une année, soit 365 !

Le golfe aurait été créé par les larmes des fées,  chassées de la forêt de Brocéliande . Les fées y auraient jeté leur couronne qui seraient devenues des îles.

 

 

                                                        Les embarcations de pêche du golfe

 

On nous dit :

 

 

" Seuls cinq ostréiculteurs parmi les 40 exploitants de la Ria d'Etel sont concernés par l'arrêté préfectoral d'interdiction temporaire de commercialisation des coquillages, consultable sur le site Internet de la préfecture du Morbihan 

 

 

                                                            La ria d'Etel polluée

 

                                         

Golfe du Morbihan, un lieu magique :

 

 <<Les vasières et les marais du golfe ont favorisé le développement d'un écosystème varié, notamment par la présence d'un herbier de zostère, le deuxième plus important de France. Il contribue à stabiliser les terrains, à diminuer la turbidité de l'eau, à favoriser l'oxygénation, la production du phytoplancton et constitue un abri naturel pour la reproduction.

Le golfe est surtout réputé pour son intérêt ornithologique. Outre les mouettes et les goélands, c'est un des endroits de France les plus riches en espèces migratoires, dont il accueille entre 60 000 et 130 000 individus pendant la saison hivernale :

la pêche s'effectue soit avec de petits chalutiers, soit avec des embarcations à fond plat, les « plates », adaptées pour placer et relever les casiers et visiter les parcs à huîtres. On pêche notamment du bar, du rouget et des coquillages. La pêche à pied existe, également pratiquée par les amateurs. Elle constituait autrefois une importante source de revenu supplémentaire pour des agriculteurs situés près du littoral.

L'activité la plus développée et adaptée au golfe est l'ostréiculture, avec une production annuelle de 450 tonnes, principalement orientée vers la production de naissain (jeunes huîtres).>>

 

 

                                               Pompiers au travail

 

"Les services de l'État continuent de se mobiliser pour prévenir la pollution des zones à proximité du navire échoué. Quatre barrages sont maintenant mis en place, afin de protéger la Ria d'Etel : 115 m au niveau de la cale SNSM d'Etel; 200 m au niveau du port d'Etel; 200 m au niveau du lieu-dit Keriguenen, à Locoal-Mendon; un barrage de type "Polmar" est également installé à l'entrée de la Ria et oriente vers un point unique les résidus d'hydrocarbures collectés".

 

                                                 Un cargo de 109 mètres

 

Tous les moyens sont mis en œuvre pour organiser des chantiers de dépollution avec le concours de 250 pompiers et personnels municipaux. Huit chantiers ont été ouverts. La chaîne de collecte et de traitement des hydrocarbures est en place, afin d'évacuer les matières indésirables : 73 m3 de sable pollué ont été récupérés dans onze bennes et 32 m3 de gasoil ont été pompés dans le navire".

 

Avec l'accord des autorités, 400 personnes ont prévu d'écrire symboliquement sur la coque du cargo le message "Joyeux Noël les arma-tueurs"


Sources :

http://www.leparisien.fr/environnement/video-un-cargo-echoue-dans-le-morbihan-pollution-limitee-16-12-2011-1771163.php

Geographie Hatier

Wikipédia

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 17:27

Provenance des huîtres françaises :

 

 

La conservation des huîtres

 


 

      La première chose à signaler dans ce domaine ce sont les grandes différences de conservation parmi les régions d'origine.

On ne peut donc pas dire de but en blanc que les huîtres se conservent tel nombre de jours puisque ce n'est (heureusement) pas un produit standardisé.

 

En général les huîtres qui ne subissent pas l'influence des marées (Méditerranée) se conservent moins longtemps que les autres puisqu'elles n'ont pas l'habitude de rester hors de l'eau.

 

Dans de bonnes conditions, les huîtres peuvent se garder plus d'une semaine. Voici quelques conseils utiles pour bien conserver vos huîtres :


- Les conserver bien à plat (côté plat au-dessus) pour qu'elles ne perdent pas l'eau lorsque les huîtres s'ouvrent pour filtrer de l'eau comme si elles étaient toujours immergées.


- Les conserver au frais (quelques degrés au-dessus de zéro), par exemple dans le frigo ou sur le bord de la fenêtre en hiver

 
- Pour accroître encore leur durée de conservation, on peut aussi mettre une serviette humide sur le panier et un poids par dessus, toujours dans le but d'empêcher l'ouverture inopinée des huîtres.

 

 

 

      Bon à savoir : Même gelées, les huîtres, si on ne les bouge pas, ne meurent pas. On peut donc les consommer ensuite mais avec des précautions et tout de même assez rapidement. Cela doit tout de même rester accidentel et il n'est pas concevable de congeler des huîtres.

 

Les numéros : Ce sont des chiffres de 6 à 0 qui définissent la taille de l'huître. Plus le numéro est petit plus l'huître sera grosse. La taille moyenne la plus courante est le 4 ou le 3. Les plus grosses huîtres sont du triple 0. Il en existe très peu et elles ne sont pas commercialisées. Ce sont des huîtres sauvages. Si vous préférez les petites, vous choisirez donc plutôt des 5 ou des 6.


Les fines de claires, label rouge : Il s'agit de fines de claires aux conditions d'élevage encore plus strictes. Elle est verte, de forme ronde et coffrée. Elle a été affinée en claire pendant au moins un mois à faible densité. C'est le premier produit de la mer labellisé.


La spéciale de claire : Elle a réalisé un séjour en claire de l'ordre de deux mois. Elle est plus ronde et a un volume de chaire plus important. Elle peut être verte ou blanche.

 

 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 16:21

Noël ! Nouvel an !

 

 

 

Ce sont des moments festifs partagés en famille ou avec des amis .

 

Le foie gras est un met particulièrement apprécié !

 

Profitez de ces temps de Fêtes pour en déguster et vous faire plaisir . Il n'y a aucune raison de s'en priver si ce n'est le porte-monnaie !

 

Les travaux du très sérieux INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) en France, et ceux de chercheurs américains montrent que les graisses poly-insaturées des volailles grasses ne sont pas dangereuses pour le système cardio-vasculaire, et contribuent même à fabriquer le « bon cholestérol ».

 

Comment choisir son "foie gras" ?

 

C'est très important que les animaux soient élevés sur le territoire français . Là, nous sommes certains qu'ils ont été nourris sans hormones et autres produits permettant une croissance très rapide 

 

En France, les élevages sont "très contrôlés" et les éleveurs n'ont pas intérêt à utiliser des produits illicites

Dans d'autres pays de L'Union Européenne, ces produits reconnus dangereux pour la santé, sont autorisés !

 

 

Ce qui suit est dit par un éleveur et fabricant de foie gras français :

 

On ne peut pas faire de bon foie gras n’importe où, il faut la qualité du sol pour des animaux triés avec sagesse, la connaissance des hommes, l’art de vivre et de travailler qui va autour.

 

 

" Le foie gras, ça ne s’invente pas, ça se vit."

 

A la ferme ...... ,on reçoit les canetons (préalablement sélectionnés par nos soins), le jour de leur naissance et après 3 semaines de poussinière, ils se développent au grand air dans nos parcs, ils reçoivent une alimentation garantie sans OGM (principalement à base de maïs roux du Sud-Ouest) et c’est grâce a cette qualité et à cet équilibre alimentaire que la viande prend ce goût au caractère unique.
La qualité de l’élevage assure celle du produit.
Une entreprise à taille humaine.
C’est au sein de l’entreprise que le gavage s’effectue pour que le goût et la texture du foie et de la viande conservent une meilleur qualité.
De la matière première au produit fini, chaque phase est contrôlée, validée pour offrir au final les saveurs inoubliables des conserves de nos grand-mères.
Nos produits sont garantis sans additif, ni conservateur ......

 

 

En effet, seul un foie gras cru, de bonne qualité et frais, se comportera bien à la cuisson

Un foie gras de qualité moindre se délite et fond sous l'effet de la chaleur.

 

Normes à retenir pour acheter du foie gras selon ses moyens :

 

·  Le foie gras entier est constitué du foie entier ou de plusieurs lobes ;

·  Le foie gras est composé de morceaux de lobes agglomérés ;

·  Le bloc de foie gras est un foie reconstitué ;

·  Le parfait de foie contient au moins 75 % de foie gras additionné de foie maigre ;

·  Le médaillon ou pâté de foie comporte au moins 50 % de foie gras entouré d'une farce ;

·  La galantine ou mousse de foie est constituée d'au moins 50 % de foie mélangé à une farce.

 


 L'importance de la qualité du foie gras cru.
Comment choisir un foie gras cru ?

 Pour reconnaître un foie gras de bonne qualité et juger sa fraîcheur :

 

Avis d’un chef :

- il doit être de couleur uniforme
- il doit être souple au toucher : presser un doigt sur le foie, il ne doit pas s'enfoncer trop facilement et ne doit pas laisser d'empreinte profonde.

 

Bloc ou entier ?


-         Le Foie Gras entier est la recette la plus traditionnelle. Il s’agit d'un seul et même foie, délicatement préparé. Son goût est corsé.


-          Le bloc est une préparation composée de Foie Gras reconstitué et assaisonné. Idéal en toasts à l'apéritif ou en entrée de fête

 

 


L'origine Sud-Ouest.

 

Le Sud-Ouest est la vraie patrie du Foie Gras !

Avec l'arrivée du maïs, au XVIIe siècle, l'élevage des oies et des canards gras s’est développé dans le Sud-Ouest. Le Foie Gras figure à l'honneur dans « Le Cuisinier Gascon » paru en 1747.
 Le Gers est devenu le deuxième producteur français de volailles grasses, près de 4000 éleveurs pour 170 000 habitants. Et c'est pour cette raison que les Gascons ne peuvent imaginer un repas de fête sans Foie Gras.

 

 

 

http://www.keldelice.com/producteurs/foies-gras-martegoute

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 21:26

              COMMUNIQUE

 

 

 

 

 

 

5576356363_e9292a33a2.jpg

 

 

 

 

 

Le 11 mars 2012, réagissons ensemble
pour sortir du nucléaire !

Le 11 mars 2011 débutait la catastrophe nucléaire de Fukushima, qui continue aujourd’hui de contaminer le Japon.

Un an plus tard jour pour jour, réagissons pour dénoncer le risque de catastrophe nucléaire en France et pour affirmer, tous ensemble : « sortir du nucléaire, c’est possible ! »

Formons une grande chaîne humaine
dans la région la plus nucléarisée d’Europe
 

C’est en se mobilisant par dizaines de milliers que les Allemands ont obtenu une décision de sortie du nucléaire d’ici 2022.

Nous aussi, nous devons établir un rapport de force avec ces élites coupées des citoyens, qui nous imposent le danger nucléaire. Indignons-nous, mais surtout rassemblons-nous : c’est en étant nombreux que nous sommes forts.

N’attendez pas le 11 mars...
Dès aujourd’hui, vous pouvez agir !
 

C’est dès aujourd’hui qu’il nous faut mobiliser largement en vue de la grande chaîne humaine du 11 mars 2012. Informez tous vos contacts en leur envoyant ce message ; faites connaître la chaîne près de chez vous en commandant gratuitement tracts, autocollants et affiches ; parrainez des maillons de la chaîne pour nous aider à organiser la mobilisation ; ... Rendez-vous sur le site www.chainehumaine.org !

Et dans une ambiance familiale, rejoignez la chaîne humaine entre Avignon et Lyon le dimanche 11 mars 2012. Chaque personne compte, et nous comptons sur vous.

Toute l’équipe du Réseau "Sortir du nucléaire"

Indépendants de l’État à 100 %, nous sommes dépendants de vous.
Soutenez notre action, faites un don ! http://www.sortirdunucleaire.org/don

Diffusez l’information en envoyant ce message à vos contacts !

Chacun-e peut s’abonner pour recevoir nos infos :
http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/rezo-info.html

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 17:00

AFP : 12/12/2011 à 16:26

 

 

Areva annonce un plan visant un milliard d'euros d'économies par an d'ici à 2015

 

240780300_94f38f0c75.jpg

Le groupe nucléaire français Areva a annoncé lundi que son plan stratégique "Action 2016", adopté par son conseil de surveillance, vise un milliard d'économies annuelles d'ici 2015, ainsi que 1,2 milliard d'euros de cessions, sans donner de détails sur l'emploi.

"Le groupe a identifié et mettra en oeuvre un ensemble d'initiatives visant à réduire les coûts opérationnels, pour un montant total d'économies visées de 1 milliard d'euros en rythme annuel, soit 10% de ses coûts opérationnels", indique-t-il dans un communiqué.

 

 

 

3599723256_bc577843e3.jpg

 

 

Selon le quotidien économique La Tribune de ce lundi, Areva compte bien réduire ses effectifs français via un gel des embauches, qui se traduirait par 1.000 à 1.200 départs non remplacés chaque année, malgré des engagements de ne pas viser les 28.000 employés dans l'Hexagone. Interrogé, Areva n'a pas souhaité faire de commentaire.


Le brûlant volet social français avait occupé le devant de la scène le mois dernier lorsque l'AFP avait révélé qu'Areva prévoyait 1.000 à 1.200 réductions d'effectifs dans les fonctions nonindustrielles.

 

 

 

5974047025_93ca7f0402.jpg

 

Convoqué par le gouvernement malgré les démentis du groupe, M. Oursel s'était engagé à ce qu'il n'y ait "aucune suppression de postes, aucun plan de départ volontaire et aucun impact sur les sites français", selon le ministre de l'Economie François Baroin.

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 14:30

Qatar... plus grand émetteur de CO2 par habitant au monde.

Le Qatar ou Katar, en forme longue l'État du Qatar (en arabe : Qaṭar, قطر et Dawlat Qaṭar, دولة قطر) est un émirat du Moyen-Orient d'une superficie de 11 427 km2. Il est situé sur une petite péninsule entourée par l'Arabie saoudite au sud et le golfe Persique au nord. Sa capitale est Doha, ou Ad Dawha. La langue officielle est l'arabe et la monnaie le riyal qatari.

Le Qatar est un producteur de pétrole de taille moyenne et membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Mais il est aussi le troisième producteur de gaz naturel du monde après l'Iran et la Russie et est devenu le premier exportateur de gaz naturel liquéfié.

Le climat du Qatar est désertique, chaud en été et très doux en hiver. Pendant l’été, les températures varient de 40 °C à 50 °C. Les averses hivernales sont minimes et la pluviométrie n’excède pas 75,2 mm par an. La végétation du Qatar est typique d’un tel climat : maigre, éparse, constituée de quelques broussailles épineuses et de quelques arbres d’espèces peu variées (parmi lesquelles prédominent les palmiers…). Les pluies d’hiver et de printemps viennent chaque année reverdir le désert, mais seulement pendant quelques semaines. (Sources : Wikipédia)

Communiqué :

AFP : 11/12/2011 à 12:53

Climat:

Adoption à Durban d'une feuille de route pour un accord en 2015

 

Les négociations marathon de Durban sur le climat ont débouché, dimanche à l'aube, sur une feuille de route vers un accord en2015 englobant pour la première fois tous les pays pour lutter contre le réchauffement.

  Le soulagement dominait chez les représentants des quelque 190 pays rassemblés dans cette conférence qui a frôlé la catastrophe à l'issue de 14 journées et deux nuits blanches de négociation.


"En l'honneur de Mandela : cela a toujours l'air impossible, jusqu'à ce que ce soit fait. Et c'est fait!", a réagi, lyrique, sur twitter, Christiana Figueres, responsable de l'ONU pour le climat.


Mais l'Union européenne, qui avait mis tout son poids dans la balance pour aboutir à un accord juridiquement contraignant, a dû se contenter, à l'issue de cette réunion largement éclipsée par la crise de l'euro, d'un texte laissant en suspens cette question crucial concernant le futur pacte climatique.


Cet accord, qui permet aussi d'écrire une suite au protocole de Kyoto après 2012 et d'éviter un échec deux ans après l'immense déconvenue de Copenhague, ne s'accompagne par ailleurs d'aucune révision des promesses des pays pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.


Ces dernières sont, à ce jour, largement insuffisantes pour contenir le réchauffement sous le seuil de 2°C, objectif affiché de la communauté internationale.


Face à la vive opposition de l'Inde, les Européens ont finalement accepté une formulation décrivant ce futur accord comme "un protocole, un autre instrument légal ou une solution concertée ayant une force légale". L'objectif est que cet instrument entre en vigueur à partir de 2020.


L'UE a salué dimanche la "percée historique" réalisée à Durban. "La stratégie de l'UE a fonctionné" a jugé la commissaire européenne en charge du climat Connie Hedegaard, très présente lors de la réunion sud-africaine.


"L'affaire s'est finalement bien terminée", a estimé le représentant américain pour le climat, Todd Stern. "C'est la première fois que l'on va voir des pays en développement accepter d'être tenus par un accord légal" sur le climat, a-t-il souligné.


Les décisions prises à l'aube dans cette ville située sur l'océan Indien sont bien en-deçà de ce qu'exige l'urgence climatique, a de son côté regretté l'ONG Oxfam, qualifiant cet accord de "strict minimum possible" qui laisse "le monde se diriger comme un somnambule vers un réchauffement de 4°C".


"Les pollueurs ont gagné, les peuples ont perdu", a jugé, plus catégorique, Greenpeace Africa.


Avec cette "feuille de route" en poche, les Européens ont donné leur accord à la poursuite du protocole de Kyoto après 2012. Conclu en décembre 1997 et entré en vigueur en février 2005, le protocole impose aux pays industrialisés, à l'exception notable des Etats-Unis qui ne l'ont pas ratifié, de réduire leurs émissions de six substances responsables du réchauffement, au premier rang desquels le CO2.


Cette prolongation était une revendication forte des pays en développement qui rappellent inlassablement que le Nord a une responsabilité "historique" dans l'accumulation de CO2 dans l'atmosphère.


La mise en place du mécanisme de fonctionnement du Fonds vert, destiné à aider financièrement les pays en développement à faire face au changement climatique, a également été adoptée à Durban.


Cependant, la question centrale de l'alimentation de ce fonds reste à ce jour largement sans réponse, alors que l'engagement pris à Copenhague, il y a deux ans, est d'aboutir à 100 milliards de dollars par an à compter de 2020.

"Nous sommes entrés dans une période d'incertitude économique, une ère d'austérité fiscale. Mais je ne pourrais jamais trop souligner à quel point il est crucial que les pays développés tiennent leurs engagements", a souligné cette semaine à Durban le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.


La conférence de Durban qui s'est achevée avec 36 heures de retard, restera dans l'histoire des négociations climatiques, pourtant habituées à jouer les prolongations, comme le record du genre.


Le prochain grand rendez-vous de la diplomatie climat aura lieu au Qatar... plus grand émetteur de CO2 par habitant au monde.

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 18:17

   Communiqué :   

   AFP :10/12/2011 à 11:55

Virus mutant de la grippe: la science a-t-elle fabriqué un monstre?

La création dans un laboratoire néerlandais d'un virus mutant de la grippe aviaire potentiellement ravageur, a provoqué l'émoi de gouvernements occidentaux et réalimenté, par médias interposés, le fantasme d'une pandémie incontrôlable comme celle décrite dans le film "Contagion".

Un laboratoire néerlandais dirigé par le Pr Ron Fouchier, au centre médical Erasmus de Rotterdam, a annoncé en septembre avoir créé un virus mutant de la grippe aviaire H5N1 potentiellement capable, pour la première fois, de se transmettre facilement entre humains.


Le H5N1 est redoutable chez l'homme car mortel à 60% mais ne s'est jamais transmis entre hommes par voie aérienne, ce qui explique qu'il n'a fait jusqu'à présent qu'un peu moins de 350 morts.

Il est en revanche très vivace chez les palmipèdes et se transmet facilement à la volaille d'élevage qui à son tour peut infecter des personnes vivant à son contact.


"Nous avons découvert" que la transmission du virus entre les hommes "est effectivement possible et peut se faire plus facilement que ce que nous pensions", a annoncé le Pr Fouchier.


"En laboratoire, il a été possible de changer le H5N1 en virus (...) qui peut facilement se répandre dans l'air," a expliqué le chercheur néerlandais dans un communiqué.


Cette annonce faite en septembre lors d'un rendez-vous de spécialistes à Malte serait passée inaperçue sans les doutes émis aux Etats-Unis sur l'opportunité de publier de tels résultats dans la grande revue de référence du pays Science.

Un comité consultatif américain a gelé la parution de l'article, le temps d'évaluer s'il pourrait "être utilisé de façon malveillante pour créer une menace biologique".


"A côté, l'anthrax ne fait pas peur du tout", s'inquiétait en novembre le journal populaire britannique Daily Mail.

En attendant, le centre Erasmus a lui aussi bloqué toute communication: "Nous attendons la décision américaine (...) pour le moment il est impossible de parler à nos chercheurs", explique-t-on.


Vendredi à Paris, la question du "supervirus H5N1" a été l'objet d'intenses discussions lors d'une réunion de ministres de la Santé des pays occidentaux, après une série d'articles alarmistes sur le sujet depuis fin novembre.

"C'est une question dont nous avons beaucoup parlé", a indiqué le ministre français de la Santé Xavier Bertrand, à l'issue d'une rencontre de l'Initiative mondiale sur la sécurité sanitaire (GHSI), groupe d'échanges d'informations sur les menaces sanitaires qui réunit pays du G7, Mexique, Commission européenne et Organisation mondiale de la Santé (OMS).


Les ministres se sont interrogés avec la directrice générale de l'OMS Margaret Chan sur le bien-fondé de ce type de recherche et la manière d'en communiquer les résultats.


"Cette recherche est tout à fait légitime, c'est important de savoir si ce virus a la capacité de devenir contagieux chez le mammifère ou pas, c'est même fondamental", tranche Jean-Claude Manuguerra de l'Institut Pasteur.

Le hic est que pour répondre à cette question "il a fallu générer un virus potentiellement plus dangereux que ce qui existait avant", explique-t-il à l'AFP.

Une façon de clore le débat serait de passer le virus à l'autoclave pour le détruire.


Quant à la possibilité pour des bioterroristes de reproduire en laboratoire le virus tueur en se basant sur la communication du Pr Fouchier: "ce sont des technologies extrêmement compliquées. Les laboratoires qui sont capables de le faire se comptent sur les doigts de deux voire quatre mains dans le monde".

De plus, une fois lâché dans la nature, il est loin d'être certain que ce virus garderait son caractère dangereux car "passant à l'homme il muterait à toute vitesse", selon M. Manuguerra.

Quand les hommes cesseront-ils de jouer aux apprentis sorciers ?

 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 22:50
COMMUNIQUE
Solaire, éolien... nucléaire ?
N'ayons pas peur d'une inondation ou d'un crash d'avion suicide sur nos parcs éoliens ou solaires !

 
************************************************
ACTU ENERGIE N° 8
  
Le 28 novembre 2011
 
 
Le déclin nucléaire : seuls 10 réacteurs encore en activité au Japon sur 54 avant Fukushima
 
Pourquoi la France ne pourrait-elle par faire mieux en 5 ans que le Japon en 8 mois ? Ceci correspondrait à stopper 24 % du parc nucléaire français (80 % des 30 % d'électricité nucléaire au Japon) en 5 ans, quand les japonais l'ont fait en moins de 8 mois...
Quels seront les élus qui auront l'honnêteté de dire que les centrales nucléaires étaient prévues pour ne pas dépasser 30 ans ? Avec son béton et son acier ayant subi déjà 34 ans de radiations intenses, la centrale de Fessenheim décline inexorablement... et personne ne voudrait s'occuper de sa fin de vie, alors qu'elle est sur une des plus actives failles sismiques de France !
 
Il n'est pas ici question de politique mais de bon sens pour la sécurité des populations.
 
 
L'avenir nucléaire : la filière du démantèlement pour maintenir l'emploi durant 40 ans au moins
 
Cette année, la France aura importé plus de 70 milliards € de pétrole, de gaz, de charbon et d’uranium car elle est 100 % dépendante pour ces 4 énergies fossiles. Ce sont l'éolien, le solaire, la biomasse et l'hydraulique qui nous permettent l'indépendance énergétique ! 100 % non délocalisable...
 
Alors, si à terme, les renouvelables remplacent le nucléaire et autres énergies fossiles, que faire des 100000 emplois du nucléaire ? Et bien, les immenses chantiers de démantèlement des vieilles centrales nucléaires françaises pourraient maintenir ces emplois jusqu'aux départs en retraite des employés.
 
Quant aux énergies renouvelables, elles pourraient, comme en Allemagne, ajouter au moins 300000 emplois dans le secteur de l'énergie. Ce nombre d'emplois peut même être doublé grâce à l'efficacité énergétique (isolation des bâtiments, systèmes de chauffage performants, etc.).
 
 
L'explosion de matières irradiées dans un four de l'usine nucléaire de Marcoule (26) : les doses dépassaient de 500 fois les autorisations !
 
Rappelez-vous le 12 septembre 2011. Les rares journalistes qui sont allés enquêter en Espagne (pays d'origine de l'ouvrier tué par l'explosion) ont rapporté que cet ouvrier fut enterré dans un cercueil anti-radiations (http://www.20minutes.fr/ledirect/795778/accident-nucleaire-marcoule-fondeur-enterre-cerceuil-antiradioactif). Et pour cause ! Les ouvriers fondaient, à leur insu, des matières 500 fois plus radioactives qu'autorisées ! Mais officiellement aucune fuite (radioactive ou médiatique ?) n'a eu lieu...
 
 
Le nucléaire va coûter au moins 258 milliards € de plus aux consommateurs-contribuables français.
 
J'écrivais déjà en 2007 dans ACTU ENERGIE N° 2 (http://www.arkitekto.net/Actu_Energie.htm#AE2) : "le coût du futur démantèlement des 58 réacteurs nucléaires français atteindra 258 milliards d'euros sans même prendre en compte le coût du démantèlement des usines géantes de la Hague, Tricastin, Marcoule, Cadarache et Superphénix, ni celui de la gestion des déchets nucléaires durant des siècles. [...] Quand et comment le gouvernement va-t-il nous annoncer cela ? " C'est chose faite ! M Sarkozy prépare les esprits en annonçant 40 % d'augmentation du prix de l'électricité dans l'avenir... Et ce ne seront pas les renouvelables qui provoqueront cette hausse mais bien le déclin du nucléaire qui n'a jamais été anticipé sérieusement !
 
 
Les kWh électriques de l'éolien sont 2 fois moins chers que les kWh des réacteurs nucléaires EPR
 
L'EPR de Flamanville (50) fournira officiellement 1 kWh à 0,06 € TTC contre 0,03 € TTC/kWh pour l'éolien (4 millions € l'éolienne de 3 MW produisant 2200 h/an pendant 25 ans).
En période de crise, l'Etat serait suicidaire d'investir dans des EPR plutôt que dans l'éolien qui, sans subvention en recherche et construction, produit donc des kWh électriques 2 fois moins chers que le nucléaire. L'écart est encore bien plus avantageux pour l'éolien et donc pour les consommateurs-contribuables français puisque, en réalité, l'industrie nucléaire n'est pas assurée contre les conséquences nationales d'une catastrophe de type Fukushima (non refroidissement des réacteurs nucléaires en cas d'inondation ou de sécheresse, explosion des réacteurs et contamination du pays pour 100000 ans...). Si l'industrie nucléaire était assurée contre ce type d'accident majeur, personne ne pourrait acheter cette électricité tellement son coût serait cher...
 
 
La France pourrait ne plus avoir assez d'électricité cet hiver
 
Cette année, les Allemands ont eu l'intelligence politique unanime (partis politiques de droite + de gauche + écologistes) de programmer sur 10 ans la fermeture de leurs vieilles centrales nucléaires. Ils garderont donc leur électricité pour eux cet hiver et arrêteront probablement de nous exporter 3 fois plus d'électricité que ce que nous leur vendons, soit pour la France : une dizaine ou une douzaine de milliards de kWh en moins comme en 2010, 2009, etc. !
 
Depuis 2005, la France importe plus d'électricité d'Allemagne qu'elle n'en exporte vers l'Allemagne (19,2 TWh contre seulement 7,2 TWh d'exportation depuis la France en 2009). Source : RTE
 
 
L'arrivée des compteurs électriques dits "intelligents" dans les foyers français

Les futurs compteurs "Linky" ne seront pas à la hauteur des enjeux énergétiques de demain. Une fois de plus, là où nous pouvions nous attendre, dans les habitations et les bureaux, à avoir un "Internet des câbles électriques", nous allons tous devoir payer un ridicule "Minitel de l'électricité" ! Pour être moins dépendants du pétrole, du charbon et de l'uranium, 100 % importés pour produire l'électricité en France, nous aurions pu imaginer des systèmes réellement intelligents qui permettent, par exemple, de ne plus arrêter de manière honteuse une ou deux éoliennes de temps en temps sur chaque parc éolien français (oui, une éolienne peut être arrêtée très facilement à distance, sans devoir la refroidir pendant des jours...). En effet, la France qui marche sur la tête nucléaire, préfère arrêter à distance quelques éoliennes (lesquelles permettent pourtant en partie l'indépendance énergétique) par-ci ou par-là, pour laisser la place libre à une "autoroute" électro-nucléaire.
 
 
Solaires salutations
 
 
 
***********************************************************************
Diffusion : sans modération


Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 17:25

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GREENPEACE - www.greenpeace.fr

 

 

 

 


 

Nucléaire : état d'urgence décrété !
Vous le savez... Contrevérités, chiffres truqués, opacité, langue de bois, le nucléaire en France est une zone de non droit effroyable qui prend en otage l'avenir de notre pays !

Comme le prouvent les PPI (Plans Particuliers d'Intervention) qui regroupent les "contre mesures" que le préfet doit appliquer en cas d'accident sur un site nucléaire.

Mais ces plans ne prennent en compte qu'une zone maximale de dix kilomètres alors que les catastrophes de Fukushima et de Tchernobyl nous ont enseigné que c'était des centaines de kilomètres qui étaient concernés par les conséquences d'un accident nucléaire.
Alors, êtes vous à l'abri, en vérité ?

> JE VEUX SAVOIR !



Et après avoir visualisé les risques encourus, interpellez le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, pour demander l'extension des PPI aux 36 000 communes de France !

Il y a urgence ! Vous qui êtes conscients de l'ineptie de ce choix énergétique, nous comptons sur vous. Il est en effet de notre devoir de citoyens soucieux de sortir notre pays de cet entêtement catastrophique et de diffuser largement les informations qui sont occultées !

Vous avez un rôle essentiel à jouer ! Faites découvrir cette application à vos proches. Et surtout... Tenez vous prêts ! L'heure de l'action est arrivée...

 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens