Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 20:41

Depuis des siècles, notre Lorraine meurt et renaît ....

 

 

A l’heure où la brume jaillit de la Meuse, l’écho de l’angélus résonne d’un bout à l’autre de la vallée et se disperse à l’infini. Déjà, les paysans s’affairent dans les étables à la traite des vaches. Le lait tiède jaillit des mamelles, les seaux se remplissent et la tâche se termine. Les troupeaux regagnent les prairies, tandis que les chevaux sortent des écuries pour se laisser docilement atteler aux tombereaux. Ils transportent le fumier chaud jusqu’au tas qui grossit chaque jour jusqu’ à ce qu’il soit épandu sur les champs. Dans cette atmosphère âcre et matinale, chacun répète les gestes familiers d’une journée de labeur. D’Amanty à Vouthon, de longues traînées brumeuses s’élèvent en volutes blanches au-dessus de la forêt, comme de longues colonnes de fumée.

 

Le vent gémit, les branches murmurent et mes pensées se perdent sous la futaie. Les rumeurs du lointain gazouillent à mon oreille un langage que je ne comprends plus. Plantée au sommet d’un hêtre, la tourterelle gémit. La vie égrène son chapelet au rythme du clocher, la course infernale du temps m’éloigne de l’inconnu de ces pierres muettes à tout jamais.

 

Cette année 1849, le printemps est précoce. Avril baille au soleil, les violettes embaument et les pâquerettes sèment leurs corolles blanches le long des chemins. L’air doux sonne le réveil de la nature, le renouveau réjouit le cœur des villageois qui apprécient les plaisirs simples que leur offre la vie de tous les jours : le chant d’un oiseau, une fleur, le murmure de l’eau , illuminent leurs yeux d’un sourire  sorti du plus profond de leur être. Les joies sont des chocs heureux qui reviennent périodiquement avec les saisons : La fête patronale à la Saint Martin, les célébrations religieuses, la fin des moissons et des vendanges….

 

         Dans la Lorraine du XIXème siècle, notre civilisation

judéo-chrétienne colle à notre peau comme un second épiderme. Les couvents et les prieurés côtoient le quotidien, ils sont les bastions du pardon, de la soumission et de la résignation.

 

Repost 0
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 20:28

  Au Pays de Meuse


J'ai vu un spectacle merveilleux à Domremy

Il y a peut-être encore des places libres pour les 5, 6, et 7 juillet 2013 à 22 h30

Informations et réservations :

www.spectaclemonumental-jeannedarc.fr

 

6227414372_f3443e5abf.jpg

 

La Basilique Sainte Jeanne d'Arc ou Basique du bois chenu.

 

Construite  dans un style néoroman, en granit rose des Vosges et en pierre blanche d'Euville, elle fut construite suivant les plans établis par l'architecte Paul Sédille. Les travaux commencèrent en 1881 et furent menés à bien par Emile et René Demay jusqu'à  l'achèvement de l'édifice en 1935. La basilque était dédié à Saint Michel mais la béatification puis la canonisation de Jeanne en 1920 par le Pape Benoît XV , entraîna quelques ajouts à l'édifice, il s'agit d'un transept et d'un choeur.

Lionel-Noël Royer, peintre de l'histoire, a décoré la basique de huit tableaux gigantesques, racontant la vie de Jeanne. Depuis 1891, la crypte est dédiée à Notre-Dame des Armées, pour les soldats de toutes origines, morts pour la France. On s' y recueille devant la statue de Notre Dame de Bermont, celle -là même devant laquelle Jeanne priait, il y a 600 ans.

En 1938, Jeanne fut déclarée "Patronne secondaire de la France " par le pape Pie XI et la basilique fut dédiée à Sainte Jeanne d'Arc.

L'édifice fut érigé en basilique au cours d'une cérémonie célébrée devant 80 000 pélerins, par Mgr Villeneuve, légat du pape Pie XII , en  1939.

A son emplacement, s'élevait une chapelle qu'on appelait Notre-Dame La Pucelle, bâtie par Etienne Hordal, arrière petit-neveu de Jeanne

Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 20:20

«C'est en effet une chose souhaitable d'être bien

 

descendu, mais la gloire appartient à nos ancêtres."

 

 

 

/

- Immo IV (III, comte) von LOOS +

  

  

  

/

- Arnulf (Arnold I) von LOOS (- 1138?)

  

  

  

/

\

   

 

 

/

- Ludwig II (Count) von LOOZ (- 1171 (ou '78))

 

 

/

\

   

 

/

- Girard I (Count) de Looz

 

/

\

   

/

- Arnulf Van Loon (- 1220)

|

\

 

/

- Gerard II (chef) de Gueldre +

 

|

|

 

/

 

   

|

|

/

- Henri Ier ZUTPHEN (chef) de Gueldre

|

|

/

\

- Ermengarde (Heiress) de Zutphen +

 

|

\

- Aleidis van Gueldre (1151 -? 1190 +)

/

 

\

- Agnes von ARNSTEIN +

 

- Jeanne de LOON ou de Looz

\

 

/

- Godfrey III (1er duc) de BRABANT +

|

/

- Henry I `le Pieux» (Duke) du Brabant

|

/

\

- Margaret (Arlon) du Limbourg +

 

\

- Aleidis (Alice) de / von Brabant (1190 -? en 1267)

 

\

/

- Matthieu (Matthieu) d 'ALSACE von LOTHRINGEN +

 

 

\

- Mathilde de Boulogne (de Flandre; LORRAINE)

 

 

\

/

- Stephen IV de BLOIS +

 

 

 

\

- Marie (BOULOGNE) BLOIS (1136 -? 1182?)

 

 

 

\

- Matilda (de Lens; comtesse) de BOULOGNE +

               

 

Repost 0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 20:58

Marie de Haneffe alias Marie de Momale de Warfusée

alias Marie de   Dammartin de Warfusée

 

 

fille de

Eustache Persant I de Haneffe

alias Eustache Persant le Vieux 

et
d'Adelheid von Reuland alias Aléïde de Reulant

 


Elle épousa Guillaume II de Hamal

chevalier banneret seigneur de Hamal etde Heren
                  Elderen + 10/10/1279 à Elderen, Limbourg voué de Helchteren
                  fils de Daniel de Hamal + 1254
                  et de Jeanne de Looz ou de Loon

 

Quant à Mechtilde de Hautepenne 1153 - 1210

elle ne peut pas être la fille d'Eustache Persant le Vieux et

d'Adelheid von Reuland

Elle épousa vers 1165 Louis de Hamal

fils de Floris II de hamal

et de Mahaut de Sombreffe

 

Ils eurent un fils

Daniel de Hamal 1165 - 1256 ou 1254

qui épousa Jeanne de Looz ou de Loon

Repost 0
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 20:10

Eustache Persant I de Haneffe

alias Eustache Persant le Vieux  

naquit vers 1250

décéda le 20 avril 1262


 chevalier banneret

 

 Fils de :

 Thierry de Dammartin de Warfusée de Haneffe

et de
X d' Arkel (  de Gueldre)

 

Il épousa en premières noces :


- Adelheid von Reuland alias Aléïde de Reulant née vers 1210    
               fille de Kuno von Reulant né en 1175


dont il eut sept enfants :


1 Eustache Persant II 

2 Thiry Tabareau de Seraing

3 Marie de Haneffe alias Marie de Momale de Warfusée

alias Marie de   Dammartin de Warfusée
            
 qui épousa Guillaume II de Hamal chevalier banneret seigneur de Hamal et de Heren
                  Elderen + 10/10/1279 à Elderen, Limbourg voué de Helchteren
                  fils de Daniel de Hamal + 1254
                  et de Jeanne de Looz

 4 Marie de Haneffe
     qui épousa  Corbeau d’Awans
               

 5 Agnès de Haneffe 
      qui épousa Thierry II d’Argenteau  chevalier, seigneur d’Argenteau + en 1287 avoué de
                   Ciney de 1267 à 1287    
                   fils de Renaud II d’Argenteau chevalier + 1272 
                   et de Joie de Fraipont 

  6 Guillaume de Haneffe (filiation non attestée) chevalier qui accompagne Jean Ier de Brabant
                lors de ses deux campagnes en Aragon et à « la Paix de Dieu à Bordeaux » en 1282

   7 un enfant inconnu

 

puis en secondes noces :


  - X de Jauche

qui lui donna une fille :


X  de Haneffe
    qui épousa Godefroid de Hemricourt
                   fils de Guillaume Frongnut de Hemricourt
                   et de Ne de Hauterive, fille de Clarembaut de Hauterive

 

J'ai écrit cette page mais je dois encore contrôler et rechercher , je ne peux certfier de l'exactitude de toute cette page

 

Repost 0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 15:08

Thierry de Dammartin de Warfusée de Haneffe


naquit vers 1176

décéda  vers 1258 à Huy ( Belgique)
Inhumation  aux Frères Mineurs

 

chevalier banneret seigneur de Haneffe 

 

fils de

Ystasse de Neuchâteau

dit Eustache de Dammartin 

dit Persant

origine  de la branche de Haneffe   

 

et de


Berthe de Haneffe

 

Il épousa X d' Arkel (  de Gueldre)


La Principauté d'Arkel est une micronation terroritale néerlandaise. Arkel est une nation souveraine et Arkel est un vassal du Grand-Duché de Flandrensis.

Le chef d'état est le Prince Maarten d'Arkel. Il est Comte de Mount-Siple, écuyer de Drakenhove. Il est un descendant des comtes de Flandre et les écuyers d'Arkel, une famille médiévale des Pays-Bas

 

qui lui donna un fils vivant :


Eustache Persant I de Haneffe

alias Eustache Persant le Vieux   1250 - 1265

 


Huy est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne, chef-lieu d'arrondissement en province de Liège. Huy est située sur la Meuse au confluent avec le Hoyoux à mi-chemin entre Namur et Liège.

La métallurgie  remonte  très loin dans le passé , comme le travail de l'étain  depuis le  7ème siècle ,  aidée par le Hoyoux, affluent de la Meuse, propice à l'établissement de roues hydrauliques, les forges et fourneaux connurent à Huy, dès le Moyen âge , une grande prospérité . La technique du battage du cuivre, industrie florissante , se répandit en Europe,  dès le 11ème siècle.

 

Au moment de la première croisade de 1096 à 1099 , Pierre l'Ermite serait venu à Huy et selon la légende, serait le fondateur  de l'abbaye du Neufmoustier en 1101

 

Au XIIe siècle , Juette de Huy ( 1158 - 1228) se révolta contre son père en refusant d'épouser l'homme qu'il lui avait choisi. Cependant, à 13 ans,  elle fut contrainte de l'épouser alors qu'elle désirait se consacrer à Dieu.  

Elle  eut trois enfants dont un mourut au berceau.

Veuve à 18 ans, défiant l'autorité paternelle, elle préféra se retirer dans un minuscule réduit accolé à l'église de Huy et se consacrer au soin des lépreux avant de se cloîtrer dans la léproserie.

 

Sources :


Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,

- Histoire de la Ville et du château de Huy (Laurent Melard, bourgmestre de Huy, 1641)

- Wikipédia


Repost 0
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 13:56

Ystasse de Neuchâteau

dit Eustache de Dammartin 

dit Persant

origine  de la branche de Haneffe   

naquit vers 1159

décéda vers 1176

Chevalier Banneret,seigneur de Neufchâteau (Dahlem) et de Haneffe


Il épousa Berthe de Haneffe


fille de Thierry von Hochstaden  
      et de X de Haneffe  


petite fille de Hugues de Dagsbourg seigneur de Moha        
            et de Liutgarde de Sulzbach   

 

Ils eurent deux enfants :

 

- Thierry de Dammartin de Warfusée de Haneffe

Lambert de Neufchâtel

 

 

Haneffe est un toponyme d’origine franque qui signifierait « terrain pentu vers le cours d’eau ». Cela colle assez bien à la réalité du site.


Le village connut une occupation depuis le Néolithique. Haneffe était le siège d’une seigneurie qui comprenait aussi Donceel, Stier, Harduemont et Ferrière. Elle était une des 32 seigneuries banneresses de la principauté de Liège, après avoir fait partie du comté de Moha. Les premiers seigneurs de Haneffe apparaissent en 1097 avec la mention dans une charte d’un Thierry de Haneffe. En 1536, la seigneurie passa aux de Mirbicht après les de Rochefort et les de Horne. S’ensuivirent une querelle d’héritiers et l’assaut du château par les hommes de Philippe de Donceel.

 


Ce conflit ne cessa qu’avec le bannissement de ce dernier et de son épouse. A la fin de l’Ancien Régime, la seigneurie fut partagée entre trois familles.

Aux seigneurs du village s’ajoutèrent d’autres propriétaires terriens. Les Templiers fondèrent une commanderie, qui passera aux mains des Hospitaliers. Des abbayes et des chapitres de Liège (Saint Lambert et Saint Jacques) et de Huy (Neufmoutier) y possédaient des terres qu’ils faisaient exploiter par les gens du village.

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:10

Otto ou Otton de Danmartin  de  Warfusée

naquit vers 1141

décéda vers 1171 ou1176

Otton de Warfusée de Dammartin cité chevalier en 1166 
seigneur de Warfusée en 1166- 1171 ou 1176
Chevalier banneret - Seigneur de Dammartin, Warfusée, Harduemont et Moumeletten


Il épousa :


Hazéca de Momale ou Moumalle   
   fille de Lambert de Momale chevalier


Ils eurent sept enfants :

 

- 1 Raes I er de Warfusée t

- 2 Thomas de Warfusée dit de Hermalle  qui fait la branche de Marteau  

- 3 Arnoul de Harduemont  

- 4 Ystasse de Neuchâteau dit Eustache de Dommartin 

  point de départ de la branche de Haneffe    

- 5 Marie de Dommartin de Warfusée dite Marie de Warfusée

- 6 et 7 enfants  inconnus, certainement décédés en bas âge

 

 

L'église de Momalle fut construite sur les fondation de l'ancien château de Momalle .

Le clocher se trouve sur les fondations de l'une des anciennes tours de ce château .

Le chœur  est aussi d'époque , c'était la chapelle du château.

 


N'oublions pas de faire remarquer, non loin de là, les restes de l'ancien château de Momalle, ainsi décrit par le docteur Bovy, dans ses Promenades historiques:

« Le vieux château de Momalle est un lourd édifice carré à deux étages, dont la toiture se termine en forme de tour; la cour est une des plus vastes de la Hesbaye. Il ne reste à la droite de la porte d'entrée qu'une petite partie des fossés qui entouraient jadis le château; on ne saurait pourtant voir sans émotion l'habitation modeste de tant d'illustres guerriers. »

 


Momalle faisait partie du pays de Liège. La seigneurie en appartint d'abord à l'abbaye de Saint-Laurent, par donation du 3 novembre 1034 de l'évêque Réginard, de treize mansi de terre sis à Momalle (Mosmalle). L'avoué de Momalle devait faire relief à la cour féodale de l'avoué de Hesbaye. Cette avouerie figure parmi les biens attribués en partage à Libert II, suréal de Warfusée, et resta dans sa descendance.

 


Wathy II de Momale  eut beaucoup à souffrir des guerres de l'époque. Il vit son château brûlé en 1326 par les Liégeois en guerre contre leur prince Adolphe de la Marck. Celui-ci se trouvait à Momalle avec le roi de Bohême, douze comtes et le duc de Brabant Jean III. Toute son armée était dans les environs, mais l'évêque fut trahi et les Liégeois entrèrent à Momalle et le dévastèrent.


La ferme du Cambretour de la rue Momellette a l'étonnante curiosité du fait que l'inclinaison d'une partie de ca façade est plus penchée que la tour de Pise.  Dans le quartier de Momelette se trouve une construction rarissime : une ferme triangulaire.

Au Nord-Est du village se trouve le châtaignier tri-centenaire de Momalle. Il a un diamètre de 6 m 18 à 1m50 du sol en 2009. Il est le plus gros châtaignier à tronc unique de Wallonie

Repost 0
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 13:11
  • Libert dit Suréal de Dammartin de Warfusée,
  •  naquit en 1116, Seigneur de Warfusée,
  •  décéda  vers 1165
  • Seigneur de Momelette, Warfusée, Dommartin, Harduemont et Poucet
  • Il était le fils de Raes de Dammartin dit le Chevalier à la barbe et d'Alix de Warfusée
  • Il épousa Ailide ou Alyde ( nom inconnu)
  • dont il  eut 3 fils :
    • Otto de Warfusée
    • Renard de Warfusée, qui mourut sans héritiers.
    • Everard de Warfusée, dit Everlin de Fooz, qui fut l'abbé de Saint-Laurent à Fooz

    • Hemricourt nous apprend dans son "Miroir des Nobles" que l'avouerie de Momalle appartenait au XIIème siècle à Libert Suréal de Donmartin, fils de Raes à la Barbe et d'Alix de Warfusée.
    • Cette avouerie resta dans leur descendance et appartint à Wathy de Momalle dit le "bon Waffar" qui, en 1288, assista à la bataille de Woeringen et y avait été commis à la garde du duc Jean de Brabant. N'ayant pas d'héritier, il se fit moine à Tirlemont.
      Un autre Wathy de Momalle ou de Warfusée qui était son cousin lui succéda. En novembre 1326, les liégeois en guerre avec leur prince vinrent incendier le château de Wathy. Ce dernier eut, en 1351, une contestation avec l'abbaye de Saint-Laurent relativement à leurs droits respectifs sur Momalle.
    •  Le 7 juillet de la même année, il fut convenu des points suivants :
    • C'est l'Abbé qui nomme le maïeur et les échevins ainsi que le forestier. L'avoué peut emmener avec lui les hommes de Momalle à la guerre, toutes les fois que besoin en sera, de soleil levant à solei couchant, mais il doit les ramener le même jour au village et les garantir contre toute violence.
Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 18:00

Raes de Dammartin dit à la barbe de Dammartin

naquit vers 1090

 

Il épousa vers 1115 Alix de Warfusée


riche héritière de Warfusée,

- de Limont,

- Hollegnoul (aujourd'hui Hognoul),

- Villers-l'Évêque,

- Fouz (aujourd'hui Fooz),

- Bollezée (aujourd'hui Bolsée-lez-Ans),

- Geneffe (aujourd'hui Jeneffe),

- ainsi que des voueries d'Awans et de Waroux,

fille unique de Libert-Suréal de Warfusée et d'Agnès d'Awir,

 

dont il eut deux fils :

 

- Libert dit Suréal de Dammartin de Warfusée, né en 1116, Seigneur de Warfusée,

- Hugues de Dammartin, dit d'Awir

surnommé aussi Hugues de Lexhy qui hérita des terres de Lexhy, Limont, Jeneffe, Fooz, Waroux, l'avouerie d'Awans.

 

Les sources historiques prouvent qu'il y eut présence des membres de la famille de Dammartin en Principauté de Liège bien avant l'avènement du roi Philippe-Auguste et que si les sources de Jacques de Hemricourt sont interprétables, elles ne sont pas sans fondements.

 

Sources :

wikipédia

Jacques de hemricourt

Repost 0

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens