Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 18:36

 

Aux Tournelles

 

                                                         Jehanne entre à Orléans

 

Pour délivrer Orléans, il fallait reprendre le combat ! Les Anglais tenaient les Tournelles, cette forteresse était réputée pour être imprenable, mais il fallait vaincre ! Les Français donnèrent l’assaut. Jehanne en tête, avec son étendard ! Son courage contaminait toute la troupe. Les soldats français combattaient sans relâche, ils suivaient l’étendard blanc, qui jamais, ne reculait.. Elle atteignit une échelle de corde et grimpa le long de la paroi abrupte de la tour centrale. Les archers faisaient pleuvoir une averse de flèches, mais l’étendard montait toujours et atteignit les créneaux. Français et Anglais luttaient au corps à corps.
Jehanne s’écria : « Pour le dauphin Charles ! Nous tenons la victoire ! Courage mes amis ! » La bataille s’intensifia , les Anglo- bourguignons reculèrent de plus en plus et bientôt, ils se retirèrent en jurant que jamais, ils n’avaient vu un combat aussi diabolique, mené par une femme !

 

 

                                                       Entrée dans Orléans libérée

 

Les cris de la victoire résonnèrent de quartier en quartier. Une ronde infernale s’organisa dans les rues. Quant à Jehanne, elle se tenait à l’écart, une flèche lui avait traversé l’épaule gauche. Elle l’arracha elle-même et se soigna avec du lard et de l’huile d’olive, comme les vieux soldats . Voyant l’étonnement de La Hire, elle sourit et dit :
-    Voyons Chevalier, j’ai vu mon père soigner des blessures encore plus graves que celle-ci ! Plus d’une fois, mes frères sont revenus avec des entailles profondes !
-    Oui, Jehanne ! Tu es courageuse, mais il te faut prendre du repos !
-    Quand toute la ville d’Orléans sera libérée ! s’exclama-t-elle
L’armée française chassa jusqu’au dernier des Anglais et Orléans fut enfin libérée ! La liesse fut générale.

 

 

                                                                    600 ans après.....

 

De semaine en semaine, les victoires se succédèrent : Jargeau, Beaugency, Patay où la défaite anglaise fut complète et la route de Reims libérée puisque l’une après l’autre, Auxerre, Troyes et Chalons ouvrirent leurs portes. Le 16 juillet 1429, les bourgeois de Reims demandèrent audience au Dauphin Charles. Il les reçut au château de Sept- Saulx . Ils arrivèrent , se prosternèrent et firent acte de soumission en ces termes :
-    Sire, nous te reconnaissons comme notre souverain ! Nous te jurons obéissance et soumission !
-    Et moi, Charles VII, je jure de vous protéger et de faire régner la paix et la justice dans tout le royaume de France !

 

Le dauphin se sentait heureux , son peuple le reconnaissait comme roi légitime ! Il demanda à ses gardes :
-    Allez me chercher Jehanne !
Dès qu’il la vit, il se confondit en remerciements. Elle les refusa et lui dit :
-    Gentil dauphin, remerciez Dieu ! Vous n’aurez pas assez de votre vie pour le faire !
-    Jehanne ! dit-il, je te dois reconnaissance ! Par ordonnance, je t’anoblis, toi et ta famille porterez le nom de « du Lys »
Elle le remercia humblement. Jehanne ne profita jamais de ce titre de noblesse mais ses frères Pierre et Jean le portèrent fièrement. Jean devint écuyer capitaine de Chartres  et Pierre fut nommé chambellan du roi. 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 18:16

 

 

Réseau sortir du nucléaire                                                                                                                                                                          

                                                                                    
http://www.sortirdunucleaire.org/

 

Communiqué de presse – 9 février 2012

Sarkozy déclare sa flamme à l'atome, nouvelles défaillances à Cattenom



Ce jeudi 9 février, Nicolas Sarkozy est en visite à Fessenheim pour réaffirmer sa foi passionnée dans l'atome. Nul besoin de rappeler les multiples défauts de cette centrale vieillissante, qui devrait déjà être fermée [1] ; mais à quelques centaines de kilomètres de là, une autre centrale de l'Est de la France tente de minimiser de graves anomalies.

Le 18 janvier 2012, EDF a relevé une nouvelle anomalie sur deux des quatre réacteurs de la centrale de Cattenom (Moselle). Un dispositif spécial, censé équiper les tuyauteries et destiné à  empêcher une vidange accidentelle des bassins où repose le combustible usé encore brûlant, fait défaut.

Après avoir été retirés du réacteur, les éléments de combustible usé continuent à émettre pendant des années une chaleur résiduelle qui doit être évacuée ; le refroidissement permanent des piscines est donc absolument crucial pour la sûreté. L'eau des piscines sert également de protection contre les rayonnements émis. Si, par erreur, les piscines venaient à se vidanger, le refroidissement des éléments de combustible ne serait plus assuré et des dégagements importants de radioactivité pourraient survenir.

Rappelons nous qu'il y a 11 mois, les piscines du réacteur 4 de Fukushima Daiichi sont entrées en ébullition suite à la baisse du niveau d'eau, entraînant la fusion d’une partie du combustible stocké, ce qui a mené à l'émission de poisons radioactifs dans l’atmosphère.

Il est donc extrêmement inquiétant qu'EDF se soit aperçu si tard de l'absence d'un dispositif aussi crucial, et ceci en dit long sur la rigueur des contrôles menés par les exploitants et l’Autorité de Sûreté depuis la mise en service de la centrale il y a un quart de siècle. Ceci est d'autant plus grave que ce risque de vidange accidentelle est loin d'être inconnu [2] , et que les autres systèmes de secours censés assurer le refroidissement sont largement vulnérables aux anomalies et erreurs humaines.

Le Réseau « Sortir du nucléaire » est en droit de se demander si ce défaut de sûreté est également présent sur d'autres réacteurs du parc nucléaire français.

Alors que Nicolas Sarkozy multiplient les odes à l'énergie nucléaire, la découverte inopinée de cette grave défaillance montre bien le caractère dérisoire des protections contre l'accident. Il est plus que temps de se passer de la menace nucléaire et de se tourner vers d’autres énergies vraiment propres et sûres !

Contacts :
-    Charlotte Mijeon : 06 75 36 20 20
-    Marc Saint Aroman : 05 61 35 11 06


Attachée de presse :
Opale Crivello : 06 64 66 0123

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 21:35

 


• Vient de paraître :

 

Le Journal des Énergies Renouvelables n°207


 

Centrales solaires thermodynamiques : où va-t-on ?


Avec une prévision de 1 000 GW d’électricité solaire thermique prévue en 2050 par l’Agence internationale de l’énergie, l’avenir du solaire thermique à concentration semble radieux.

 

Les technologies sont matures, disponibles, leur potentiel est connu, et les initiatives politiques sont mises en place...

 

Que manque-t-il donc à la filière pour qu’elle prenne son envol ?

 

Il reste à résoudre la délicate question des coûts et de la rentabilité des centrales.

 

En Europe, l’Espagne a pris une longueur d’avance avec des prix d’achat fixes, des capacités d’installation très étendues et une production d’électricité en continu.

 

Après un départ prometteur dans les années 80, subitement arrêté, la France tente de revenir dans la course en exportant ses savoir-faire...

 

À lire aussi...•

 

Smart Grid Premio - Lambesc, un village provençal à l’heure de l’électricité intelligenteAprès trois ans d’existence, Premio livre ses premiers enseignements. Le premier réseau intelligent de distribution électrique de France permet de générer les économies d’énergie attendues. Côté énergies renouvelables, une centrale solaire de 20 MWc est restée dans les cartons…• Énergie et territoires - Comment poursuivre les projets photovoltaïques ?

 

Malgré la baisse continue des tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque et la mise en place du seuil de 100 kWc, des collectivités continuent à monter des projets. Mais les contraintes pour les concrétiser sont considérables. •

 

Entretien avec Jean-Louis Bal : « Faire le Grenelle jusqu’au bout ! » • Électricité verte mondiale : La croissance est au rendez-vous • Scénario négaWatt : négaWatt, le pari de la transition énergétique Retrouvez aussi vos rubriques habituelles telles que les Nouvelles du vent, la météo des renouvelables, En direct de Belgique, l'agenda... ainsi que l'actualité des énergies renouvelables en France et dans le monde.Prix : 25,00 eurosCommander ce numéro(en vous abonnant au Journal des Énergies Renouvelables, ce numéro vous sera offert. Voir ci-dessous) Abonnez-vous* maintenant au Journal des Énergies Renouvelableset recevez gratuitement Le Journal des Énergies Renouvelables n°207 ainsi que Le Journal du Photovoltaïque n°6* Le tarif d'abonnement en France métropolitaine est de 92 euros au lieu de 325 euros• En vous abonnant maintenant, vous recevrez le n°207 du Journal des Énergies Renouvelables d'une valeur de 25 € et le n°6 du Journal du Photovoltaïque d'une valeur de 35 €, soit 60 € de cadeaux de bienvenue ;• Vous recevrez ensuite 11 numéros par an, à partir du n°208, incluant :»    6 numéros du Journal des Énergies Renouvelables    24,00 € l'unité x 6 = 150 €
»     2 hors-série Le Journal de l'Éolien    35,00 € l'unité x 2 =   70 €
»     2 hors-série Le Journal du Photovoltaïque    35,00 € l'unité x 2 =   70 €
»     1 hors-série Guide des formations énergies renouvelables 2012-2013    35,00 € l'unité x1 =   35 €

 

 

 

Bio énergie

 

 

La France est le pays européen qui dispose du plus important gisement de biomasse agricole et forestière. Ces ressources s'inscrivent bien dans le cadre du développement durable : elles sont renouvelables, leur utilisation est favorable à la maîtrise des gaz à effets de serre, elles participent au maintien d'un tissu socio-économique dense en milieu rural et elles contribuent à limiter la dépendance énergétique du pays.

La biomasse représente l’ensemble des matières organiques végétales ou animales, exploitables à des fins énergétiques :
Elle est utilisée comme source d’énergie thermique (chauffage), électrique (cogénération) et pour les biocarburants (éthanol).

C’est la première source d’énergie renouvelable en France, sans risque de pénurie à plus ou moins long terme :

environ 18 millions de tonnes,( équivalent pétrole)  sont produites par an à partir des énergies renouvelables, dont 2/3 à partir de la biomasse.

Son bilan CO2 est considéré quasi-neutre : la quantité de CO2 rejetée par l’utilisation de la biomasse (combustion, …) correspond à la quantité fixée durant la croissance des éléments organiques (arbres, plantes,…)
  Biochaufferie, chaudière brûle-tout !

           http://www.andre-jeanmarc.fr

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:53

 

 Observatoire du nucléaire
Communiqué du lundi 6 février 2012

 
 Vague de froid :

 

la France nucléaire importe
massivement de l'électricité "au charbon"  !

 
C'est l'échec de l'option nucléaire qui devait théoriquement :
- assurer l'indépendance énergétique de la France
- éviter l'utilisation du charbon et les émissions de co2 !
La France est importatrice d'électricité de façon quasi continue depuis le 2 février
 
Une puissante vague de froid touche actuellement la France et devrait encore s'intensifier au cours de la semaine. A cette occasion, l'option "centrales nucléaires + chauffages électriques", imposée en France de longue date, démontre son absurdité : la consommation d'électricité française atteint de tels sommets que le parc nucléaire, bien que gigantesque, est totalement dépassé.
C'est en important massivement du courant, en particulier depuis l'Allemagne (*), que la France nucléaire a pu éviter, à ce jour, un black-out électrique qui menace néanmoins de se produire à chaque instant.

 

Et la France est importatrice nette quasiment en continu depuis le 2 février (**). Défendant obstinément leur idéologie pronucléaire, les autorités françaises refusent de reconnaitre la faillite de leur stratégie basée sur le nucléaire et le chauffage électrique.

 

En effet, l'option nucléaire était supposée permettre à la France de se chauffer de façon autonome sans dépendre des importations de combustible. Or, finalement, c'est bien... en important massivement que la France a alimenté, ces dernières années, des millions de chauffages électriques.


Bien que l'Allemagne ait pris la sage décision de fermer immédiatement ses 8 plus anciens réacteurs, elle reste autosuffisante et parvient encore à exporter de l'électricité vers la France qui, pour une fois, se garde bien de critiquer la production électrique par des centrales au charbon !
Cette situation contredit trois des principaux prétextes avancés pour "justifier" l'option nucléaire malgré sa dangerosité extrême :
 
- la supposée sécurité d'approvisionnement :
EDF déclenche en ce moment diverses procédures dans l'espoir de pouvoir passer cette vague de froid sans avoir à reconnaître l'absurdité de l'option "nucléaire + chauffages électriques". Il s'agit en particulier de la procédure dite d' "effacement" qui consiste à demander à des industriels, en échange de forts dédommagements -  de cesser leurs activités afin de réduire la consommation nationale d'électricité : un comble au pays de l'atome !
- la supposée indépendance énergétique
Cet argument est déjà contredit par deux données :


a) même poussé à son maximum, le nucléaire ne couvre que 15% de la consommation finale d'énergie en France (ne pas confondre avec la part du nucléaire dans l'électricité produite)


b) 100% du combustible nucléaire, l'uranium, est importé
Mais la situation est encore plus absurde lorsque l'on constate que, l'hiver,  la France est contrainte d'importer massivement de l'électricité.
- la supposée réduction des émissions de co2
Depuis des années, l'hiver, EDF a recours à de nombreuses centrale électriques thermiques (gaz, charbon), fortement émettrices de co2, afin d'alimenter le parc français de chauffages électriques... qui devait théoriquement éviter de causer des émissions de co2 ! D'ailleurs, une étude du RTE et de l'Ademe (***) reconnait que le chauffage électrique est plus fortement émetteur de co2 que le chauffage au gaz !
 
Alors que la Cours des comptes a présenté lundi un rapport qui a contredit la thèse selon laquelle l'électricité nucléaire serait peu chère, on constate donc l'inexistence de toutes les supposées vertus de l'énergie atomique, contestées de longue date et à juste titre par les organisations antinucléaires.
Par contre, comme démontré par exemple par les catastrophes de Tchernobyl (1986) et de Fukushima (2011), ou par la production irresponsable de déchets radioactifs qui vont rester dangereux pendant des millénaires, les ravages causé par l'industrie nucléaire sont, eux, bien réels.
Il est donc grand temps de stopper l'industrie nucléaire. Il restera alors "seulement" à démanteler à grands frais les installations et à s'occuper des déchets radioactifs... pendant des millénaires.
 
(*) C'est ainsi que, chaque année depuis 2004, c'est bien la France qui est importatrice d'électricité depuis l'Allemagne. Cf http://observ.nucleaire.free.fr/importations-fra-all.htm
(**) Cf http://clients.rte-france.com/lang/fr/visiteurs/vie/tableau_de_bord.jsp
(**) http://observ.nucleaire.free.fr/CO2-Chauffage-electrique-RTE-Ademe.pdf
_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Centrale de Cattenom: l'ASN fait mettre en conformité les réacteurs 2 et 3
http://www.romandie.com/news/n/_Centrale_de_Cattenom_l_ASN_fait_mettre_en_conformite_les_reacteurs_2_et_3060220121902.asp

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:35

 

La Réaction en Chaine humaine est engagée !
Rassemblement samedi 11 février 2012
de 11h30 à 12h30 
sur le Champ de Mars à Colmar (face à la préfecture)
en vue de la
Chaine Humaine du 11 mars de Lyon à Avignon
Plus d'infos, heures et lieux de RDV ci-dessous
 
Rappel

 

Le dimanche 11 mars 2012, réagissons ensemble pour sortir du nucléaire Formons une grande chaîne humaine entre Lyon et Avignon !

 

AIDEZ-NOUS À FAIRE DE CET ÉVÉNEMENT EXCEPTIONNEL UNE RÉUSSITE·   

 

inscrivez-vous à la chaîne humaine : http://www.chainehumaine.org/Inscription ·  

 

  commandez gratuitement petites et grandes affiches, autocollants et tracts, et achetez des drapeaux antinucléaires : http://chainehumaine.org/Faites-connaitre-la-chaine · 

 

   organisez un départ groupé ou réservez votre place : http://www.chainehumaine.org/Departs-groupes · 

 

   retrouvez tous les informations utiles sur : http://chainehumaine.org/Informations-pratiques

 

Vous aussi, rejoignez la grande chaîne humaine entre Avignon et Lyon le dimanche 11 mars 2012 à partir de 13h30 Chaque personne compte et nous comptons sur vous ! Nous vous remercions chaleureusement pour votre engagement à nos côtés.

 

Jocelyn Peyret Pour le Réseau "Sortir du nucléaire" et le collectif "Réaction en chaîne humaine" contact@chainehumaine.org 07 77 20 27 71

 
11 Février 2012 Manifestation antinucléaire au Japon

Fukushima est partout
Fermons tous les réacteurs nucléaires

Soutien aux japonais victimes de la catastrophe nucléaire de Fukushima

Rassemblement samedi 11 février 2012 de 11h30 à 12h30 
sur le Champ de Mars à Colmar (face à la préfecture)

Diffusez autour de vous


Le collectif «pour lʼarrêt immédiat définitif de la centrale nucléaire de Fessenheim!»
Organisé par :
Stop Fessenheim; CSFR (Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin)


Soutenu par :
Alsace Nature; Stop Transports - Halte au Nucléaire; Les Alternatifs; Europe Ecologie - Les Verts;


PS 68; Réseau "Sortir du nucléaire"; AGUS Markgräflerland e.V.; Friedensrat Markgräflerland
Infos sur: www.stop-fessenheim.org       contact: csfr68@gmail.com



Fermons Fessenheim et sortons du nucléaire

STOP FESSENHEIM
13 rue Berthe Molly
F-68000 Colmar
Tél. secrétariat : 03 68 23 01 29
Tél. porte parole Médias - André Hatz : 06 82 02 69 79
stopfessenheim@yahoo.fr
www.stop-fessenheim.org
 

Départs groupés pour le 11 mars

retrouvez toutes ces informations sur la page départs groupés

Départ groupé de : HAGUENAU (67500)VIA :STRASBOURG 67000 GARE SNCF EN FACE DU CREDIT AGRICOLE A 6H30, OBERNAI 67210 PARKING REMPART PFERCHEL A7H00Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE : Picardie, Paris, Belgique, AlsaceContact pour réservation : ZERR Christian Tel : 03.89.77.46.64. - Mail : zerr.c@wanadoo.frGroupe/association : STOP FESSENHEIM, CSFR, STOP TRANSPORT-HALTE AU NUCLEAIRE Départ le 11 Mars 2012 à 06:00Lieu du rendez-vous : gare sncf Nombre de bus réservés : 1 Tarif du voyage : 32 euros Tarif réduit du voyage : 10 euros
 
Départ groupé de : SELESTAT (67600)VIA :COLMAR 68000 GARE SNCF DEPART BUS A 7H30, GUEBWILLER 68500 PARKING DU CREDIT MUTUEL EN FACE DE LA CASERNE DES POMPIERS A 8H00Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE : Picardie, Paris, Belgique, AlsaceContact pour réservation : ZERR Christian Tel : 03.89.77.46.64. - Mail : zerr.c@wanadoo.frGroupe/association : Départ le 11 Mars 2012 à 07:00Lieu du rendez-vous : Devant gare sncf Nombre de bus réservés : 1 Tarif du voyage : 32 euros Tarif réduit du voyage : 10 euros Infos complémentaires : Stop Fessenheim, CSFR, Stop Transport-Halte Au Nucléaire
 
Départ groupé de : MULHOUSE (68100)VIA :PONT D'ASPACH 68700 LIEU A PRECISER A 8H15, BELFORT 90000 LIEU A PRECISER A 8H40Tronçon d'arrivée : LYON – VIENNE : Picardie, Paris, Belgique, AlsaceContact pour réservation : ZERR Christian Tel : 03.89.77.46.64. - Mail : zerr.c@wanadoo.frGroupe/association : STOP FESSENHEIM, CSFR, STOP TRANSPORT-HALTE AU NUCLEAIRE Départ le 11 Mars 2012 à 08:00Lieu du rendez-vous : Gare sncf départ des bus Nombre de bus réservés : 1 Tarif du voyage : 32 euros Tarif réduit du voyage : 10 euros


Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 15:31

 

 Mai 1429

 

                                                                Vitrail , hôtel Groslot à Orléans

 

Le soleil venait à peine de frôler l’horizon, que deux cavaliers, armés jusqu’aux dents, se présentaient aux gardes de la maison militaire de Jehanne. Ils mirent pied à terre et se présentèrent :
-    Gardes, veuillez annoncer Pierre et Jean à notre sœur, Jehanne !
-    Les frères de Jehanne ! s’exclamèrent- ils
Le plus grand ajouta :
-    Elle parle si souvent de vous, qu’on vous a reconnu ! Vous avez le même regard qu’elle !
-    Vous êtes bien Pierre et Jean ? s’assura Guyenne
Ils n’eurent pas le temps de répondre que Jehanne arrivait, transportée de bonheur à la vue de ses frères. Ce fut Jean qui parla le premier :
-    Jehanne, nous avons obtenu l’autorisation de venir dans la même armée que toi !
-    Nous voulons combattre à tes côtés ! dit Pierre
Jehanne resta silencieuse.
-    A quoi penses-tu ? demanda Jean
-    La guerre, c’est quelque chose de dangereux ! Je ne veux pas que vous soyez exposés au danger pour moi !
-    Que crois-tu ? Le danger est partout, même dans ta maison militaire ! Et depuis notre départ, où crois-tu que nous étions? La guerre est partout petite sœur ! s’écrièrent-ils ensemble
Dans le petit matin, l’armée s’ébranla calmement. Sur son cheval blanc, Jehanne marchait en tête , entourée de sa garde : Sire Bertrand de Poulengy, Jean de Metz, Jean de Nouillonpont, Colet de Vienne, et leurs pages. Ces braves gentilshommes se virent bientôt rejoints par le Grand La Hire, l’amiral de Culant, Xaintrailles, Gilles de Rais, Gaucourt, Ambroise de Loré, Dunois connu comme étant le bâtard d’Orléans et des chevaliers venus de leurs lointaines provinces des Flandres et du Hainaut, comme le sire Léonard de Soiron, Collard de Magnée d’Ehleur. Ils prêtèrent serment devant Dieu et les hommes, sur le champ. La cérémonie fut brève mais d’une sincérité inoubliable . Chacun semblait transfiguré et Jehanne les remercia de la confiance qu’ils mettaient en elle. 

 

 

                                                      Programme des Fêtes Johanniques

 

Sa première mission fut d’accompagner un convoi de ravitaillement destiné à l’armée et qui devait arriver à Orléans dans les meilleurs délais. Jehanne s’acquitta de ce transport et se retrouva au milieu de la guerre. Ses voix la pressaient, il fallait organiser un plan de bataille, Jehanne en fit part à ses amis . Ils se réunirent et, comme un grand capitaine, elle exposa son plan :
-    Nos bateaux transporteront les hommes vers l’aval, puis nous attaquerons la forteresse des Tournelles !
La Hire fut surpris de la logique du plan de Jehanne, cependant, il pensa que cette vue de l’attaque était trop simpliste et que l’ennemi devinerait ce plan sans surprise.
-    Jehanne ! remarqua-t-il, Je crains que ce plan ne surprenne pas l’ennemi ! Si les bateaux allaient vers l’amont , on pourrait lancer une attaque surprise !
-    Ayez confiance ! répondit  Jehanne avec assurance.

 

                                                 Jehanne par Marie d'Orléans ( 1813)

 

Une partie de l’armée partit devant, avec Dunan et La Hire et la seconde suivit Jehanne, portant son étendard  et entourée de son escorte. La  grande troupe marchait silencieusement. Seuls, les cliquetis des armes et le piétinement étouffé des chevaux parvinrent aux oreilles de quelques paysans occupés dans les champs et les étables.
En arrivant à Orléans, Jehanne s’aperçut immédiatement que Dunois et les autres n’avaient pas suivi son plan de bataille, ce plan que ses « voix » lui avaient dicté ! Elle s’écria :
-    Au nom de Dieu, je vous avais donné la victoire et vous avez désobéi !
Elle semblait désespérée et tous ses grands capitaines ne savaient plus comment expliquer leur désobéissance. La Hire s’excusa et expliqua son plan à Jehanne . Le temps pressait et Jehanne s’y soumit.
Dans la première heure, le vent défavorable bloquait les bateaux français et l’attaque était impossible. Dunois et La Hire étaient consternés et allèrent se confondre en excuses. Jehanne  rageait intérieurement et luttait contre elle-même, détestant sa nervosité et maudissant le vent , elle implorait ses voix . « Jehanne, calme-toi ! maîtrise ta colère » ces mots résonnaient sans cesse à ses oreilles . Alors que tout semblait perdu, Jehanne se calma et devint aussi tranquille qu’un lendemain de tempête et le vent se mit à changer de sens. Dunois qui l’avait observée, se précipita vers elle :
-    Merci, Jehanne !
Surprise, elle répondit en souriant :
-    Dieu a pitié de nous et récompense nos efforts !

 

 

 

                                                                   Jehanne devant Orléans

 

Une grand clameur s’éleva, les bateaux déversaient leurs combattants sur l’autre rive. Surpris et déstabilisés, les anglo- bourguignons reculèrent. Accompagnée de Dunois et de son escorte qui veillait sur elle , Jehanne traversa la Loire à cheval. Les couleurs rougeâtres du crépuscule dansaient sur les eaux ondulantes du fleuve. Le peuple d’Orléans se pressait , sa réputation l’avait précédée, l’accueil était délirant. Chacun voulait la voir, la toucher et même l’embrasser. Ses amis durent lui frayer un passage pour atteindre le camp militaire. Bertrand de Poulengy avait préparé une tente et dès que Jehanne arriva,  il s’affaira à l’obliger à prendre du repos
-    Jehanne, nous n’avons qu’un repas de soldat à t’offrir !
-    Ce sera très bien et suffisant !  répondit-elle
Il ajouta :
-    Maintenant, c’est le moment de te coucher, tu dois te reposer ! Demain sera une longue journée !
Ereintée, elle ne protesta pas. Enroulée dans une couverture, veillée par sa fidèle garde, Jehanne s’endormit .

 

 

 

Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 21:04

 

 L'examen de virginité

 

 

Pendant trois longues semaines, Jehanne fut ballottée de juge en juge, de clerc en clerc, de docteur en théologie en universitaire. Inlassablement, elle répétait les mêmes paroles, sans jamais se contredire. La conviction avec laquelle elle répondait impressionnait tous ses juges ! La majorité disait :
« Cette pucelle est sincère »
A Tours, aux sages qui l’interrogeaient, Jehanne prédit :
-    Les Anglais seront vaincus, Orléans délivrée, le dauphin sacré roi à Reims et Paris reconquise ! »
Monseigneur l’Archevêque d’Embrun ajouta :
-    Jehanne, nous avons encore besoin d’examens !
Elle accepta et partit chez Madame Yolande d’Anjou. Là, Yolande d’Anjou , assistée de Jehanne de Preuilly et de la dame Le Maçon, attendait Jehanne pour pratiquer un examen de virginité. N’ayant rien à se reprocher, Jehanne  arriva , souriante et gaie et s’adressa directement  à Yolande d’Anjou en ces termes :
-    Je vous prie Madame d’exécuter ce dont on vous a chargée, cela ne me blesse point !

 

 

                                                         Tours, plaque rappelant que Jehanne y séjourna

 

Après examen, les « sages femmes » ne purent que donner le résultat de leur visite :
-    Jehanne est une jeune fille vierge ! Il n’y a aucun doute !
La Pucelle resta au château quelques semaines. Pendant ce temps, le roi chargea Beaudricourt de faire une enquête à Domremy, afin de connaître l’identité exacte de la jeune fille. Les meilleurs renseignements parvinrent au dauphin Charles.  « Il décida en conseil, que la grande clairvoyance de Jehanne, la Pucelle de Domremy , fille du laboureur  Jacques, originaire d’Arc en Barrois et d’Isabelle, fille de Jean, laboureur à Vouthon, lui serait d’un grand secours pour libérer le royaume de France et chasser l’Anglais hors des frontières. » De plus, il annonça :
-    A compter de ce jour, Jehanne aura sa maison militaire à Tours avec Jean d’Aulon, comme écuyer, Raymond et Louis de Conte, comme pages, Guyenne et Ambleville, comme hérauts.
Quelques jours plus tard, alors que Jehanne s’installait à Tours, son père, Jacques, et sa mère Isabelle arrivèrent dans la ville, accompagnés du frère Jean Pasquerel, Le brave père avait pardonné à sa Jehannette mais il avait vieilli sous le poids du chagrin et des soucis. La mère, au regard doux, ne montrait jamais sa peine aux étrangers, mais toutes les souffrances morales qu’elle vivait la rendait pensive. Jehanne les reçut à bras ouverts, elle salua respectueusement frère Pasquerel. Sa mère la prit par la main et dit à frère Pasquerel ;
-    Frère Pasquerel, nous avons confiance en vous, nous vous confions notre fille Jehanne ! Nous vous prions de veiller sur elle et de l’aider à rester dans le droit chemin !
-    Devant Dieu, je vous promets de veiller sur votre fille et de l’accompagner dans toutes ses missions !
Dès lors, Jehanne était sous la protection de frère Pasquerel, quoiqu’il arrive, il représenterait les parents de Jehanne en toutes circonstances.
Frère Pasquerel ne quitta jamais Jehanne, même au plus dur des batailles !
Les Parents de la Pucelle regagnèrent Domremy, un peu rassurés mais le coeur débordant de chagrin

 

A la maison militaire, les préparatifs de guerre avançaient . Jehanne reçut une armure à sa taille et on lui proposa une épée. Elle refusa en disant :
-    J’ai envoyé chercher une vieille épée qui est enterrée derrière le chœur de l’église de sainte Catherine de Fierbois !
Des sourires amusés parcoururent les lèvres de ses interlocuteurs, mais elle insista :
-    J’ai une grande confiance en sainte Catherine et je veux l’épée que mes voix m’ont conseillée de prendre !
Les hommes de sa maison militaire étaient allés quérir cette mystérieuse épée, ils la trouvèrent exactement à l’endroit désigné par Jehanne. Elle gisait dans la terre, sale, rouillée, démodée, ornée de cinq petites croix. Les hommes la nettoyèrent et Jean d’Aulon la remit à Jehanne avec un fourreau d’apparat de velours vermeil. Elle le remercia par ces mots :
-    Cette épée me suffira mais il me manque le plus important !
-    Que désires-tu Jehanne ? interrogea Jean
-    Un étendard ! messire
-    Comment le veux-tu ?
-    Je le veux blanc, orné d’une annonciation et de fleurs de lys !

 

                                                         L'étendard de Jehanne

 

Jehanne était précise , la jeune Lorraine savait ce qu’elle voulait et elle devait souvent lutter contre  la  colère qui la submergeait . Elle tombait à genoux en priant :  « Oh Seigneur ! Oh Vierge Marie ! Aidez-moi à accepter les autres, je dois lutter sans cesse contre moi-même pour vous plaire et accomplir votre volonté ! » C’est ainsi que priait Jehanne, la veille du 13 mai 1429 , le départ vers Orléans. 
         

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 21:00

 

 

Communiqué
Mercredi 1er Février
______________________________
 
 
 
Pseudo laboratoire de BURE : prestidigitation et coup de baguette tragique.
Un sujet majeur pour les candidats à la présidentielle
 
GIGéO fait débat
 
 
On croit tout savoir ou presque du projet d'enfouissement des pires déchets nucléaires dans la région de BURE. On est inondé d'articles, de communiqués, de publicités émanant de l'ANDRA, du CLIS de BURE, des politiques… et même tout récemment du MEDEF 52 et de la CCIT de la Haute-Marne (Chambre de commerce et d’industrie territoriale) à qui un quotidien du secteur vient d’ouvrir ses pages pour y vanter CIGéO, le projet de l’ANDRA.
 
CIGéO, ce projet « d'intérêt national et de dimension mondiale » mériterait un vrai débat, et non une opération de prestidigitation. CIGéO, ce n’est pas le nom d’une PME, ce n’est pas une nouvelle industrie, ce n’est pas un centre de recherche, c’est le nom des entrepôts de surface et de « la nécropole souterraine » où seraient stockés pour l’éternité les pires déchets radiotoxiques que l’industrie nucléaire produit.
 
Ramener ce projet à une simple « opportunité économique » est une tromperie, elle en escamote toutes les conséquences néfastes.
 
Quant à l’« opportunité économique », cette industrie de stockage de déchets nucléaires est une calamité : elle tue les autres.
 
L'exemple de Soulaines le démontre magistralement. Autour du Centre de Stockage des déchets Faiblement et Moyennent radioactifs de Soulaines, il n'y a pas de place pour d'autres activités. C'est le vide. Les autorités, d'ailleurs, ne trouvent rien, pour combler  ce néant, que d'autres activités nucléaires : centre de stockage des déchets de Très Faible Activité à Morvilliers, entreposage des déchets Faible Activité à Vie Longue à Morvilliers, centre de tri de déchets radioactifs à Epothémont. Exit les projets structurants ! On ne va tout de même pas concentrer des habitants à côté d'endroits aussi dangereux. Et à BURE on va apporter des milliers de « colis » extrêmement radioactifs. Oui, des colis qui tuent ! Si tu restes une minute à un mètre, t'es mort !
 
Et avant que ces « colis » ne soient descendus à 500 m par des robots, ils vont devoir être stockés en surface dans des hangars pendant des dizaines d'années. Le temps de les laisser refroidir (un peu) et le temps de creuser des kilomètres de galerie. D'où des ventilations considérables, et des rejets de radionucléides autorisés (!)… dans les poumons des riverains.
 
Comment ces malheureux voisins pourraient-ils accepter pareil projet qui menace leur santé, et celle de leurs descendants ?

Avec de l'argent et des promesses d’emploi. Oui. L'argent qui dégouline. L'argent que les GIP distribuent. L'argent que Bruno SIDO et son homologue de Meuse réclament. C’est à celui qui en obtiendra le plus. L'argent qui doit être partagé entre élus meusiens et élus haut-marnais ! Et, à les croire, le monde économique devrait être « satisfait de cette volonté politique » ?
 
CigéO ne sera pas une opportunité de développement, ni une source de richesses en terme d'activité et d'emplois mais une source de contamination radioactive massive. La faible population qui habite ce beau désert vert fuira le risque de l'irradiation et de la contamination, qui perdurera pendant des milliers de générations.
 
Et pour faire avaler la pilule on nous annonce l'électrification des lignes de chemin de fer locales, l'aménagement de routes et la création de nouvelles (pour transporter les « colis » mortifères). Et puis, des maisons, des écoles, des services de santé…
 
On nous promet « l'inversion de la courbe de perte de population du territoire ». Soyons sérieux. Le dernier recensement du Bar-sur-Aubois, qui inclut le canton de Soulaines, montre une perte démographique générale à l'exception de deux communes, Soulaines et Morvilliers (comme par hasard) où la mairie vend de 5 à 7 euros le m² de terrains viabilisés qui en valent 30 ! L'ANDRA payant la différence…
 
Et on nous raconte que CIGéO va « monter en compétence » les entreprises locales. Rires ! C’est le niveau de la radioactivité qui va monter !
 
Le mensonge est à la taille du projet de BURE.
Un sujet majeur pour les candidats/candidates à la présidentielle… à qui est adressé un courrier d’invitation à découvrir sur place l’ampleur de ce qui se prépare et qui dépasse largement les simples enjeux locaux
 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 14:10

 

Observatoire du nucléaire
Communiqué du 31 janvier 2012
 
 
Prix de l'électricité nucléaire :
la fin de 50 ans de mensonges
 
- L'électricité nucléaire est en réalité bien plus chère que la plupart des autres filières
- L'industrie nucléaire laisse aux générations futures des factures incommensurables
- Prix, emploi, indépendance, sûreté : les supposées "vertus" de l'atome sont anéanties
 
La Cour des comptes a rendu publique aujourd'hui une grande étude sur le coût réel de l'électricité nucléaire. Bien que marquée par une grande incertitude concernant le coût - probablement incommensurable - du démantèlement des installations nucléaires et de la gestion des déchets radioactifs, il apparait d'ores et déjà que :


- le prix de l'électricité nucléaire actuellement produite est pratiquement de 50 euros/Mwh au lieu de 32 ou 33 euros/Mwh comme prétendu de longue date par les promoteurs de l'atome
- le prix de l'électricité nucléaire va probablement se situer rapidement au delà de 57 euros/Mwh, soit près du double du tarif avancé depuis des années.
- le prix de l'électricité nucléaire produite par le réacteur EPR de Flamanville, si par malheur il entre un jour en service, sera compris entre 70 et 90 euros/Mwh !
Il est aussi à noter est que ce travail indispensable arrive... après 50 ans d'exploitation du nucléaire en France et à l'étranger, et après 50 ans de mensonges de la part des promoteurs de l'atome qui n'ont cessé de prétendre que l'électricité d'origine nucléaire était de loin la moins chère.
Il a fallu attendre que, aveuglé par sa foi irrationnelle en l'atome, et donc persuadé de la compétitivité de l'atome, M. Sarkozy ne demande à la Cour des comptes de faire la vérité sur ce dossier, au grand désespoir des dirigeants d'EDF, d'Areva et du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) qui se sont bien gardés depuis 50 ans de faire connaître la vérité.
 
De la même façon, les promoteurs de l'atome  prétendent depuis 50 ans :
- que le nucléaire est "sûr"... alors que les catastrophes comme celles de Tchernobyl et de Fukushima prouvent le contraire ;
- que le nucléaire apporte l'indépendance énergétique... alors que 100% du combustible (l'uranium) est importé ;
- que le nucléaire est favorable à l'emploi... alors que l'Allemagne prouve que, à investissement égal, les alternatives créent beaucoup plus d'emplois ;
- que le nucléaire n'émet pas de co2 alors que l'option "centrales nucléaires + chauffages électriques" est au contraire fortement émettrice (cf http://www.observatoire-du-nucleaire.org )
 
Considérant que les supposées vertus du nucléaire sont donc inexistantes, mais que ses graves inconvénients (risques, déchets, coût, etc) sont eux bien réels, il est grand temps de stopper l'industrie nucléaire. Il restera alors "seulement" à démanteler à grands frais les installations et à s'occuper des déchets radioactifs pendant des millénaires...


Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:13

 

Ville-sur-Terre
31 janvier 2012

 

 

5574352023_92421e7d10.jpg

 

Mes voeux...


Je les présente toujours le dernier jour de janvier.
Ainsi le protocole et les règles de savoir vivre sont respectés,
et les voeux sont d’autant plus efficaces qu’ils sont concentrés sur 11 mois !

Je me limiterai à 7 voeux :

1 – Meilleurs Voeux au Japon
qui enregistre en 2011 son premier déficit commercial depuis 1980 :
http://www.france24.com/fr/20120125-japon-premier-deficit-commercial-fukushima-seisme-yen-crise-hausse-couts-croissance

2 – Meilleurs Voeux aux 40 000 petits écoliers de la région de Fukushima
qui vont à l’école avec des dosimètres :
http://www.politis.fr/Ne-pas-oublier-Fukushima-40-000,14743.html

3 – Meilleurs Voeux au futur Président de la France. Puisse t-il être le Président de la décision de la sortie du nucléaire :
http://greenpeace.fr/2012/#!/question/1-etes-vous-pour-une-sortie-du-nucleaire-en-france

Et une sortie rapide, parce que statistiquement, la prochaine catastrophe, c’est pour nous :



4 – Meilleurs Voeux à la Chaîne Humaine du dimanche 11 mars prochain, entre Avignon et Lyon, un grand événement symbolique dans la région la plus nucléarisée d’Europe :
http://chainehumaine.org/

5 – Meilleurs Voeux à tous ceux qui “se tuent” pour expliquer que le projet ITER est aussi budgétivore que dangereux :
http://www.jp-petit.org/NUCLEAIRE/ITER/ITER_fusion_non_controlee/Chronique_faillite_annoncee_long.pdf

6 – Meilleurs Voeux à toutes les associations haut-marnaises et meusiennes qui se battent pour empêcher un crime contre l’humanité :
l’enfouissement des pires déchets nucléaires à 500 m dans le terroir de BURE. Un dossier complet est en cours de finalisation.
Courte synthèse : un récent projet d’article en réponse aux litanies mensongères diffusées dans le Journal de la Haute-Marne :
http://www.villesurterre.com/images/stories/cigeo_fait_debat.pdf

7 – Meilleurs Voeux à mon canton de Soulaines, dans l’Aube, en Champagne-Ardenne,
canton que des élus cupides transforment en désert nucléaire... à 4 km du vignoble de Champagne :
http://www.villesurterre.com/index.php?option=com_content&task=view&id=368

Meilleurs Voeux à vous lecteur.
Je vous souhaite un avenir radieux...

Michel GUERITTE
http://www.villesurterre.com


Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens