Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 21:25

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

L'usine nucléaire qui ne voulait pas entrer en service


Dépêche AFP : http://bit.ly/M0SbVu


On peut rire d'EDF et Areva qui n'arrivent pas à terminer leurs EPR, dont les chantiers respectifs présentent plus de 4 ans de retard et des milliards d'euros de surcoût. Mais les Japonais sont aussi dans la course au nucléo-ridicule avec leur usine de retraitement des déchets nucléaires, située à Rokkasho : elle devait entrer en service... en 2000 !

Il faut toutefois reconnaître que le Japonais Japan Nuclear Fuel a construit cette usine... avec Areva : le retard gigantesque pris par cette installation s'explique donc !

Une énième date de mise en service est annoncée pour octobre prochain : ce n'est quand même pas à cause de Fukushima qu'il faudrait renoncer définitivement à cette usine...

 

 

 

Grande-Bretagne : une dernière « chance » de catastrophe nucléaire à Thorp


Article de Enerpresse : http://bit.ly/LEXZjs


A ce jour, bien qu'ayant mis les meilleure « chances » de son côté, le lobby nucléaire britannique n'a pas réussi à causer un drame nucléaire dans son usine de Thorp. Celle-ci est pourtant située dans le complexe de Sellafield, autrefois appelé Windscale et renommé après une vraie catastrophe en 1957 (cf http://bit.ly/MH90mY ).


Mais l'usine Thorp elle-même, consacrée au retraitement des combustibles usées (comme La Hague en France) n'a connu "que" des incidents graves, pas de vraie catastrophe. Alors l'usine va une dernière fois être remise en service.

Pourtant, en juin 2007, le redémarrage de Thorp semblait improbable, l'usine étant totalement obsolète et devait de toute façon fermer définitivement en 2010 ( cf http://bit.ly/M95zF1 ).

Et bien, malgré tout, alors que 2010 est passé, elle va sous peu redémarrer, histoire de retraiter des combustibles laissés en attente. Il est vrai qu'il n'est pas possible de les envoyer à l'usine japonaise de Rokkasho... 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 18:15

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

Revue de presse n°3
Par Stéphane Lhomme

 

 

Les centrales chinoises sont sûres... d'après les Chinois


Dépêche de Radio Chine Internationale : http://bit.ly/NEuiVN


C'est l'Administration nationale de sécurité nucléaire de Chine (ANSN) qui le certifie, donc le doute n'est pas permis : les centrales chinoise sont sûres. De même que l'Autorité de sûreté nippone prétendait avant Fukushima que les centrales japonaises pouvaient résister à tout.

En France, c'est l'ex-ministre de l'industrie Eric Besson qui a certifié qu'il n'y avait aucun risque d'accident nucléaire, ce même Besson qui, en déplacement à Fukushima, s'était déclaré « rassuré par l'état de la centrale » ( http://bit.ly/NlYPoI ). On attend avec impatience le point de vue de notre nouvelle ministre de l'Écologie,

du développement durable et de l'énergie, mais on peut déjà craindre de sa part... des « chinoiseries ».

 

 

Voiture électrique : l'aveu radioactif


Article du Républicain Lorrain : http://bit.ly/N4yZWl


Généralement, les promoteurs de la voiture électrique se défendent d'être pronucléaires, et prétendent parfois même que leur objectif est que les batteries soient rechargées avec une électricité renouvelable (ce qui ne serait que « moins pire » car une voiture, électrique ou thermique, est toujours une calamité environnementale).

Mais cette fois, pas de chinoiseries : c'est carrément sur le parking de la centrale nucléaire de Cattenom que vous pouvez essayer 50 de ces véhicules électrisants. Ca a le mérite d'être clair, la voiture électrique est une voiture nucléaire. Cela nous ramène aux publicités « historiques » d'EDF qui faisaient de nos appareils électriques des appareils « nucléaires », comme par exemple La Perceuse ( http://www.culturepub.fr/videos/edf-la-perceuse ) 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 20:43

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

Espagne : incendie dans une centrale nucléaire mais « tout va bien »


Dépêche AFP : http://bit.ly/LS6LP7


Un incendie s'est déclaré dans une centrale nucléaire et l'AFP rend compte du communiqué du Conseil de sécurité nucléaire (CSN) espagnol. Morceaux choisis : « un transformateur situé hors de son enceinte », « pas de danger de radiation », « à aucun moment il n'a été exposé à des radiations », « l'incident a eu lieu hors de la double clôture de la centrale, hors de la zone de sécurité », « les pompiers ont éteint l'incendie » (ouf !), « L'événement n'a pas provoqué de risque pour la population ou l'environnement ».

Ils en font tellement, au CSN, qu'on finit par se dire que la situation a probablement été critique ! Heureusement, il semble que le Fukushima ibérique attendra encore un peu...

 

 

Un publi-reportage pronucléaire en guise d'article dans La Croix


A voir sur La Croix : http://bit.ly/LNmnTe


Le titre « A Chinon, les travailleurs de l’atome vivent au rythme des réacteurs » laissait craindre le pire, le résultat est en réalité... pire que pire : cet « article » dans La Croix est un véritable publi-reportage, le service de communication d'EDF n'aurait pas fait mieux.

On « apprend » ainsi que les mesures de sécurité sont excellentes, qu'une saine camaraderie lie les travailleurs de l'atome, que les chefs « savent déléguer », que le personnel ne boit pas d'alcool mais qu'il entretient parfaitement la centrale et détecte « la moindre trace de poussière », que les salaires sont très bons, que « le site est truffé de capteurs électroniques » mais que « des hommes doublent ces systèmes ».

Ha, tout de même, il existe un risque, à cause... des terroristes et des antinucléaires, mis dans le même sac !

Verdict : La Croix a passé sans problème son test : EDF continuera à acheter d'onéreux encarts publicitaires dans ce quotidien « parfaitement indépendant ». La vie est belle. 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 20:22

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

Revue de presse n°3
Par Stéphane Lhomme

 

Vous pouvez aider l'Observatoire du nucléaire

 

NOTE : Exceptionnellement, nous commençons cette revue de presse avec un article qui aurait dû être évoqué la semaine dernière mais qui n'était pas disponible. Or il est de la plus grande importance...

 

Enfouissement des déchets nucléaires : le crime dévoilé 

Dossier de l'Est républicain : http://bit.ly/MpGjey


Il faut avant tout féliciter Michel Guéritte (animateur de http://www.villesurterre.com ) qui a organisé un événement exceptionnel puis mis en ligne le dossier de l'Est républicain.

Notons aussi que, trahissant une fois de plus leur mission (et leurs donateurs), les dirigeants actuels du Réseau Sortir du nucléaire ont boycotté cette initiative pourtant fondamentale et ses remarquables retombées médiatiques. (Pour qui roulent-ils ? Nous y reviendrons mais, en attendant, nous vous proposons de méditer sur la première phrase de cet article du Point :


 http://bit.ly/rKpOAe )


Enfin, pour approfondir , cette question de l'enfouissement, reportez-vous au travail de vulgarisation de Ville-sur-Terre :

 

http://bit.ly/L3OtFf et son incroyable initiative, le PiPI de Bure : http://bit.ly/L74ni0

 

 

Déchets nucléaires : la Suisse veut aussi son crime


Article de Zone bourse : http://bit.ly/KkaXCf

Notons d'abord que c'est un site spécialisé sur la Bourse qui rend compte de ce dossier : c'est probablement pour s'assurer que les profits des entreprises de l'énergie ne seront pas anéantis par la facture des déchets nucléaires, facture qui a vocation à être prise en charge par l'argent public... pendant que les actionnaires se partagent les bénéfices de la vente de l'électricité correspondante.

Sur le fond , la formule «Dépôts en couches géologiques profondes» signifie clairement que l'objectif des « élites » Suisse est de faire comme celles de France :

mettre les déchets nucléaires en profondeur, reboucher, et dire « Ne vous inquiétez pas, ça va tenir 100 000 ans ! »

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 22:15

Le gouvernement japonais a-t-il oublié la catastrophe de Fukushima ?

Le Japon relance deux réacteurs nucléaires, les premiers depuis Fukushima

Le Premier ministre nippon, Yoshihiko Noda, a ordonné samedi le redémarrage de deux réacteurs nucléaires de l'ouest du Japon, une première depuis l'accident atomique de Fukushima provoqué par le tsunami du 11 mars 2011, en dépit d'une opinion encore sous le choc et réticente.
"Nous avons décidé ce redémarrage et les préparatifs d'une relance effective sont en cours", a expliqué le ministre de l'Industrie, Yukio Edano, lors d'une conférence de presse

Les manoeuvres concernant le réacteur 4 devraient être entamées le 21 juin.
La décision de relance d'Ohi 3 et 4 a été prise samedi matin au terme d'un long processus et à l'issue d'une réunion ministérielle suivant l'accord définitif des autorités locales.
Les deux unités d'Ohi (ou Oi) ont été jugées sûres par l'Agence de sécurité nucléaire placée sous la tutelle du puissant ministère de l'Industrie (Meti), un comité ad hoc et les élus locaux.
Après avoir reçu le feu vert de la municipalité d'Ohi, le gouverneur de la préfecture de Fukui, province où se trouvent ces deux tranches atomiques, a transmis samedi son consentement à M. Noda ainsi qu'aux ministres concernés, dont celui de l'Industrie et celui de l'Environnement, Goshi Hosono, également chargé du suivi de la catastrophe de Fukushima……

 

Actuellement, l'ensemble des 50 réacteurs nucléaires de l'archipel sont stoppés à cause des séismes ou pour des sessions de maintenance régulière.
Une unité à Tomari (nord) avait certes gagné en août dernier le droit de repasser en mode d'exploitation commerciale, mais il ne s'agissait pas d'un redémarrage à proprement parler. Tomari 3 était alors en phase de fonctionnement de test, prolongé plusieurs mois à cause du désastre nucléaire de Fukushima provoqué par le séisme de magnitude 9 et le gigantesque tsunami du 11 mars 2011. Elle a de nouveau été arrêtée pour entretien régulier le 5 mai.
La catastrophe de Fukushima Daiichi, qui a révélé la vulnérabilité des installations atomiques nippones, toutes situées en bord de mer, a poussé les autorités à renforcer leur niveau de sécurité.
Plus de 20 réacteurs ont jusqu'à présent subi de nouveaux examens obligatoires dont les comptes-rendus ont été soumis aux instances de contrôle.
Si ces unités sont jugées sûres, elles devront aussi être réactivées, a averti le gouvernement.

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/le-japon-relance-deux-reacteurs-nucleaires-les-premiers-depuis-fukushima-16-06-2012-2051644.php

 

 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 21:10

Eau radioactive: pourquoi le traitement peine à démarrer à Fukushima

Traiter les dizaines de milliers de tonnes d'eau radioactive accumulées est une urgence à Fukushima. Le démarrage de l'installation est difficile, alors que Tepco ne peut pas se permettre de prendre du retard. Du côté d'Areva, on se veut rassurant.

A Fukushima-Daiichi, Tepco espère reprendre rapidement la décontamination de l’eau accumulée sur le site de la centrale. Le dispositif de prétraitement fourni par la société américaine Kurion a en effet été stoppé quelques heures après son lancement, dans la nuit du 17 au 18 juin. D’après les explications fournies par des responsables de Tepco à la presse, les niveaux de contamination dans l’unité de traitement ont atteint en 5 heures la limite qui ne devait être atteinte qu’en un mois……

 

De fait, le temps presse. Plus de 100.000 tonnes se sont accumulées : à l’eau de mer apportée par le tsunami du 11 mars s’ajoutent les arrosages quotidiens pour refroidir les réacteurs, faute de rétablissement d’un circuit fermé (au moins 400 m3 de plus par jour se déposent). Ces effluents inondent les bâtiments des réacteurs, les canalisations et les tranchées techniques. Une partie s’est déjà déversée dans l’océan et cette pollution pourrait s’aggraver. En effet si les opérations de décontamination n’avancent pas au rythme prévu dans les semaines qui viennent, les capacités de stockage atteindront leurs limites.


Sources

Sciences et Avenir.fr

http://www.sciencesetavenir.fr/crise-nucleaire-au-japon/20110620.OBS5510/eau-radioactive-pourquoi-le-traitement-peine-a-demarrer-a-fukushima.html

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 21:06

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

Revue de presse par Stéphane Lhomme

 

Un an après Fukushima, la croissance japonaise s'accélère


Le Figaro : http://bit.ly/L7PgHR

Le Figaro retrouve le moral : « Un an après Fukushima, l'économie japonaise va mieux. Entre janvier et mars, le PIB de l'Archipel a progressé de 1,2% alors que les données gouvernementales préliminaires dévoilées en mai tablaient sur une hausse de seulement 1% ». Signalons tout de même que Fukushima n'est pas un exemple à suivre pour ceux qui espèrent faire revenir la croissance en France !

 

 

Le Limbourg (Hollande, mais pas François) veut fermer une centrale belge !

7sur7.be : http://bit.ly/KfMxhM

Dédaignant la "croissance" que pourrait lui apporter un Fukushima belge, la province néerlandaise du Limbourg réclame la fermeture de la centrale nucléaire de Tihange. Belle preuve de lucidité, immédiatement contredite par une autre exigence : en attendant cette éventuelle fermeture, le Limbourg demande « un dépôt de pilules d'iode ».

Il y a donc des gens en Hollande (Pays-Bas) qui croient que l'ingestion d'une pilule pourrait les sauver en cas de désastre atomique. Après tout, il y a bien des gens en France qui croient que Hollande (François) est opposé au nucléaire...

 

 

Nucléaire : des "opportunités" avec le Royaume-Uni


Le Journal de Saône-et-Loire : http://bit.ly/KYsipH

Le réacteur français EPR ne doit pas être aussi mauvais que certains veulent bien le dire puisqu'on nous apprend que "les britanniques" veulent en acheter et construire 4 exemplaires.

La réalité est bien différente : British energy (l'EDF local) ne voulait PAS acheter d'EPR. Alors EDF s'est tout simplement offert British energy (cf http://rfi.my/KviCiq )

et, miracle, maintenant « les britanniques » veulent acheter des EPR.

C'est donc la France qui vend des EPR à la France. Du coup, au Pôle nucléaire de Bourgogne, en Saône-et-Loire, on se réjouit de ce « succès commercial » qui pourrait préserver des emplois (en sursis depuis Fukushima).

Pour la petite histoire, EDF a payé British energy en 2008 à un prix fou, plus de 15 milliards d'euros, juste avant le déclenchement de la crise mondiale : quelques mois plus tard, cela aurait coûté 4 ou 5 fois moins. Au passage, nous (les français) sommes devenus propriétaires de très vieilles centrales nucléaires britanniques souvent en panne. Mais, pour les remplacer, nous pouvons désormais nous vendre nos propres réacteurs...

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 21:41

 

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

 

 

Le réchauffement climatique menace les centrales nucléaires


Le Figaro (Bourse) : http://bit.ly/LCb8bo

Depuis sa création, l'Observatoire du nucléaire ne cesse de contester l'argument pro-atome selon lequel les centrales nucléaires permettraient de lutter contre le réchauffement climatique : la réalité est exactement inverse, c'est le réchauffement qui s'attaque aux centrales. Voir par exemple le dossier publié par l'Observatoire en mai 2011 ( http://bit.ly/jV1CGp ), qui avait donné lieu à de nombreux articles de presse (cf http://www.observatoire-du-nucleaire.org ).

Pour mémoire, des précipitations inespérées en juin et juillet 2011 ont évité de peu l'arrêt de nombreuses centrales nucléaires. Rendez-vous dès cet été ou lors des étés suivants : le processus est inéluctable...

Félicitons Le Figaro qui, cette année, prend les devants, mais notons néanmoins que c'est la rubrique « bourse » qui s'y colle : probablement parce qu'une canicule estivale pourrait faire encore baisser l'action d'EDF, laquelle est pourtant déjà dans l'ère glaciaire (80% de pertes, voir la revue de presse de la semaine dernière).

L'Usine nouvelle ne connait que le débat à l'ancienne

Article de l'Usine nouvelle : http://bit.ly/LkAU8L
« Le nucléaire anticipe le débat sur la transition énergétique »

Pour ceux qui ne connaissent pas, l'Usine nouvelle est un magazine spécialisé dans l'industrie, et doté comme il se doit d'un site web (http://www.usinenouvelle.com ) sur lequel on peut lire des articles intéressants... mais assez orientés.

Par exemple, il y est question du prochain « débat national sur l'énergie » qui va être organisé par le nouveau gouvernement. Une sorte de « Grenelle de l'environnement » à la sauce néerlandaise, nous y reviendrons.

En attendant, l'Usine nouvelle traite du nucléaire et, pour ce faire, donne la parole à EDF, à AREVA, à l'Agence internationale de l’énergie atomique, et à l'expert autoproclammé Jacques Percebois, pronucléaire forcené. Pas le moindre point de vue critique sur l'atome ! Usine nouvelle, méthodes anciennes...

 

 

Centrale nucléaire : une journée de prévention... routière !


L'Est Eclair : http://bit.ly/Lf9vmZ

Avec le nucléaire, le danger n'est pas où l'on croit. Ainsi, la centrale de Nogent-sur-Seine mène de louables opérations de prévention... routière. Fort bien, mais pour le risque nucléaire, on fait comment ? On appelle la Sécurité routière ? Pas si bête : lorsque qu'une centrale aura fissionné et que tout le monde tentera de s'échapper en voiture, il y aura bien besoin de Bison fûté ( www.bison-fute.equipement.gouv.fr ) ! 

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 21:08

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

 

Niger : EELV fait dans la langue de bois


Communiqué EELV : http://bit.ly/M2wjn9 

De toute évidence, pour faire son communiqué sur le Niger, EELV a consciencieusement pillé l'article d'hier de la Tribune.fr, qui néanmoins été complété à grand renfort de langue de bois.

Ainsi, au lieu de se prononcer contre la prochaine ouverture de la mine d'Imouraren, catastrophe environnementale et sanitaire mise sur orbite par François Hollande (le nouveau patron de Mme Duflot et de M. Canfin), EELV évoque « l'exemplarité française » et le respect par Areva des « normes sociales définies par l’OIT ».

La conclusion relève carrément du grand art : la France doit « s’engager dans une transition énergétique qui l’amènera à réduire sa dépendance à l’uranium. ». Autrefois, les Verts parlaient de « sortie du nucléaire ». Maintenant qu'ils sont modernes (et dotés de ministres), il n'est plus question que de « réduire sa dépendance à l'uranium ». Voilà qui ne froissera ni Areva ni Hollande...

 

 

EPR : c'est encore loin l'Amérique ?


Article de CercleFinance : http://bit.ly/NlMFyw
« Avancée de la certification de l'EPR aux Etats-Unis » 

Bien que confronté à des déboires incommensurables en Finlande et à Flamanville, voici enfin une « bonne » nouvelle : l'EPR se rapproche de la certification aux USA.

Explication : pour être construit dans un pays, un réacteur doit d'abord y être certifié par l'Autorité de sûreté nationale. Il reste ensuite à trouver des endroits accueillants, ce qui n'est pas gagné, mais la première étape est bien de recevoir la certification. Ce pourrait donc être le cas pour l'EPR, aux USA, fin 2014.

Mais l'Observatoire du nucléaire a consulté ses archives. Ainsi, dans une dépêche

AFP du 7 novembre 2007, Mme Lauvergeon pensait « démarrer en 2010 la construction du premier EPR américain ». Le 18 juin 2009, dans une nouvelle dépêche AFP, la même Mme Lauvergeon annonçait « une homologation attendue pour 2011 ».

Aujourd'hui, ce serait donc pour « fin 2014 ». Conclusion : l'EPR avance, certes, mais le bout du tunnel avance plus vite. 

 

Le nucléaire US menacé de constipation


Article du Journal de l'environnement : http://bit.ly/LDVxxz
« Où mettre les déchets américains les plus radioactifs? »

Le Journal de l'environnement se penche sur la question insoluble des déchets nucléaires, en l'occurrence aux USA. Peu compréhensive, la Cour fédérale d’appel du district de Columbia a interdit aux exploitants de stocker les déchets nucléaires dans des caissons qui, il est vrai, ne sont... absolument pas prévus pour ça.

Si l'industrie nucléaire ne peut plus bafouer les lois et règlements, où va-t-on ? Du coup, ces gens peu prévoyants se retrouvent avec, sur les bras, 135 000 tonnes de déchets ultra-radioactifs. Il reste à attendre leurs prochaines propositions face à ce problème insoluble.

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 15:00

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

 

Fukushima, le pire encore à venir ?


Article sur Agoravox : http://bit.ly/LiYpyO

Remarquable compilation par l'excellent Olivier Cabanel des données les plus

récentes sur la situation de la centrale nucléaire de Fukushima et, en particulier, sur la piscine combustible du réacteur numéro 4.

Pour mémoire, cette piscine, qui contient le nombre insensé de 1535 assemblages de combustible nucléaire usé, est très fragilisée. Si elle s'effondre, ce qui peut se produire à chaque instant, c'est probablement la fin du Japon, d'une partie de l'Asie, et peut-être du monde entier. Désolé de dire les choses aussi crûment mais c'est la triste réalité.

 

Nucléaire au Japon : l'AFP coince à 10%


Dépêche AFP : http://bit.ly/NmgmQ4
« Japon: la part nucléaire dans l'électricité a chuté à 10,7% après Fukushima »

Depuis le 6 mai dernier, les 54 réacteurs japonais sont arrêtés. La part de l'atome dans la production nippone d'électricité est donc égale à 0%. Logique. Sauf pour l'AFP qui coince à 10%. Certes, en l'occurrence, elle ne fait que reprendre la propagande des industriels de l'atome mais, justement, on pourrait attendre de ce grand organisme de presse une enquête un peu plus poussée...

 

 

Nucléaire au Japon : Hitachi reste motivé, Toshiba aussi


Dépêche AFP : http://bit.ly/NAs2h0
« Hitachi veut doubler ses revenus tirés de l'énergie nucléaire d'ici à 2021 »

Deux conglomérats nippons annoncent qu'ils croient très fort dans l'avenir du nucléaire et comptent même faire de l'argent dans ce secteur, qui était pourtant sinistré avant même la catastrophe de Fukushima, et l'est encore plus depuis.

Justement, c'est en participant « au démantèlement des installations ravagées du complexe atomique de Fukushima » que Hitachi pense faire des profits, comme quoi, une fois de plus, il est démontré que les catastrophes sont porteuses pour les multinationales. Il faudrait néanmoins que quelqu'un avertisse Hitachi que le désastre est toujours en cours... Le business attendra.

Depuis août 1945, avec les bombardements atomiques d'Hiroshima (au moins 70 000 morts immédiats) et de Nagasaki (au moins 40 000 morts immédiats), les USA et le Japon coopèrent dans le nucléaire. C'est ainsi que Hitachi est allié à General electric alors que Toshiba a carrément racheté Westinghouse. A ce compte, pourquoi ne pas transporter au Japon les déchets nucléaires des USA ?

 

Japon : en route pour un deuxième Fukushima ?


Dépêche AFP : http://bit.ly/LbhMeN
« Japon: décision de relance de 2 réacteurs nucléaires attendue cette semaine »


Les pronucléaires se seraient-ils donné pour mission de nous tuer tous, quitte à y passer eux-mêmes ? 

A Fukushima, la piscine du réacteur 4 résiste encore , mais le pire est hélas encore possible.

Le lobby nucléaire semble décidé à multiplier les possibilités de nouveau désastre en relançant deux réacteurs au Japon, dans la province de Fukui. Mauvais présage, cela commence comme Fukushima : espérons que ça ne se terminera pas de la même façon...

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens