Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 14:22

naquit  le 2 mars  1862 à Héming ( Moselle )

et décéda le 12 octobre  1937 à Essegney  ( Vosges )

Agricultrice

 

 

Fille de Jean Joseph Dulcé

et de Marie Hild

 

Elle épousa Auguste Galland 1855 - 1905

Ils eurent trois enfants :

Emélie est arrivée à Essegney, avec sa famille, en 1871. Ils ont quitté la Moselle annexée par les Allemands pour rester Français

Après avoir vécu le difficile épisode de l'exil, Emélie se retrouva dans un village vosgien où leur accent devint un prétexte pour les railler et les humilier. Son frère Jules était souvent pris à partie par les gamins du village et il revenait souvent en lambeaux et couvert d' echimoses. Emélie fréquentait les soeurs de la Providence, et participait aux diverses activités proposées par les religieuses comme la couture, la broderie, la lecture, la confection des bouquets, le repassage..., travailleuse, elle apprenait vite et bien. Sa mère travaillait comme lingère chez Galland et dès l'âge de douze ans, Emélie allait aider sa mère avant d'être embauchée pour faire le ménage. C'est ainsi qu'elle fit la connaissance d'un fils Galland, Auguste, qu'elle finit par épouser après avoir fait lever les oppositions de ses parents et de ceux d'Auguste.

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:34

Jean Joseph Dulcé1806- 1880

  • Né en 1806 - Commercy , , , , Meuse
  • Décédé le 27 septembre 1880 - Essegney, , , , Vosges , à l’âge de 74 ans
  • Cultivateur à Héming et à Ommeray ( Moselle ) de 1850 à 1870

 

fils de Jean Joseph Dulcé ou Dulcez

et Catherine Bar

A cette époque, Jean Joseph avait quitté le métier de berger pour devenir  cocher à Commercy

Il épousa Marguerite Marie Martin dont  je connais  deux enfants :

 

Veuf, il épousa Anne Marie Hild 1824 - 1899 et travailla sur la ferme des parents de son épouse à Héming puis alla s'installer avec sa famille sur une ferme à Ommeray ( Moselle)

 

Ils eurent trois enfants :

 

La défaite de l'armée française en 1870 fut un drame pour cette famille qui ne voulait pas devenir allemande.

L'occupation prussienne fut un calvaire, la fille aïnée, Joséphine âgée de treize ans fut violée et sombra dans une sorte de comma qui dura cinq mois, quand elle se réveilla et qu'elle vit son état, elle voulut en finir avec la vie mais toujours surveillée par sa soeur, son frère et ses parents, elle arriva au terme de sa grossesse. L'enfant se présenta en siège, la sage -femme fit de son mieux mais l'enfant naquit mort et Joséphine très affaiblie ne donnait plus signe de vie.

Un officier prussien qui inspectait les troupes cantonnées à Ommeray fut intrigué par les pleurs et les lamentations qui venaient d'une maison et demanda ce qui se passait. L'officier ne perdit pas de temps, il était médecin et sauva Joséphine de la mort. Au bout de plusieurs jours, quand Joséphine réussit à se lever, l'officier prussien implora le pardon des parents et de la jeune fille pour tout le mal infligé par les soldats et il ajouta : << Des Prussiens vous ont apporté le malheur et un Prussien vous redonne la joie ! Il ne faut pas désespérer de l'homme ! >>

 

  Joseph et Marie quittèrent tout, avec leurs trois enfants et partirent  s'installer à Essegney , dans les Vosges.

Joseph était catholique et Marie était protestante, ils furent donc recommandés par le prêtre et le pasteur.

Joseph devint charretier, il se louait avec son attelage pour transporter du bois, du sable ....et son épouse, couramment appelée Marie, fut embauchée comme lingère dans une famille riche du village.

 

 

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 21:07

Jean Joseph Dulcez

 

 

naquit en 1771 à Vaxainville

et décéda le 10 décembre  1855 à Ommeray

Pâtre

 

Fils de Nicolas Dulcez

et Catherine Claude

 

Il épousa Catherine Bar 1776 - 1854

 

Ils eurent huit enfants

Vaxainville est une commune française, située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine. 

 

 

Localisation vaxainville
L'église est du XVIII ème siècle et possède un autel latéral de 1764
Un calvaire du XVI ème est adossé à l'église
Repost 0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 19:20

Nicolas Dulcé ou Dulcez

 

naquit vers 1750 près de Sarreguemines

et décéda en 1792 à Ippling

 

Nicolas était pâtre et emmenait son troupeau paître loin de chez lui. Après les moissons, il profitait des chaumes et des friches pour nourrir ses moutons.

 

Il épousa Catherine Claude née vers 1755 à Commercy ,

qu'il connut au cours de ses déplacements avec son troupeau

 

Ils eurent un fils :

 

- Jean Joseph Dulcez 1771 - 1855

 

La vie des bergers n'était pas facile , c'était presque une vie de nomade. La famille se déplaçait avec le troupeau et logeait dans une sorte de roulotte, tirée par un cheval.Quand le mauvais temps arrivait, avant  l'hiver, la famille reprenait le chemin de la maison. Ils habitaient à Héming puis terminèrent leur vie à Ippling

 

Ippling dépendait de l'ancienne province de Lorraine, du bailliage de Sarreguemines.

 

Église de la Visitation 1831, de style grange.

Monument aux morts, près de l'église.

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 18:22

Alcide Delacour épousa Marguerite Galland née à Essegney


Ils exploitèrent la ferme de la famille Galland

 

 

Essegney vue du Monument de Lorraine

 

                                                                             Village d'Essegney ( Vosges )

 

Essegney est bâtie  sur la rive droite de la Moselle.  Un petit affluent de celle-ci, la Source Allemande, passe au-dessus du village puis descend vers son centre, passant sous la terre et ressortant au niveau de la salle des fêtes.

 

Le village possédait un hôpital fondé en 1438 pourvu de huit lits et administré par les Sœurs-Grises de Nancy ; il n’en reste nulle trace écrite dans les archives communales.

 

Essegney relevait, sous l’Ancien Régime, du bailliage de Charmes. Le ban d’Essegney s’étendait sur Evaux et Ménil et, en Meurthe-et-Moselle, sur Saint Remy aux Bois   

 

La famille Galland, en la personne de Joseph Nicolas Galland né le 18 avril 1738 à Lunéville, Curé de Charmes, ami de Jean Martin Moye s' occupa des Soeurs de la Providence de sa région quand Jean-Martin Moye partit pour la Chine. Il établit un noviciat à Essegney. Il fut député du clergé aux États généraux, . Il refusa de prêter le serment civique , en 1791, Jean Nicolas Galland émigra et mourut à Trèves le 20 février 1793, atteint par le typhus, il fut enterré dans le cimetière de l'église saint Laurent à Trèves.

Il était le fils de Nicolas galland, Imprimeur du Duc Léopold et du Roi Stanislas de 1677 à 1766 et possédait divers propriétés, fermes, vignes  et forêts à Damas et Bettegney et à Essegney

L'Église grange bâtie au XVIIIe siècle est  dédiée à Saint-Pierre, Elle possède un mobilier baroque et un orgue de chœur installé en 1977 par Gonzalez. 

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 14:25

Alcide Delacour

  • Né le 13 juin 1884 - Souppleville, , , , Meuse
  • Décédé le 22 février 1953 - Essegney, , , , Vosges , à l’âge de 68 ans
  • Exploitant agricole à Essegney (Vosges)

fils d'Emile Delacour

et de Stéphanie Couturier


Acte de naissance, acte n°:111600010410110010)
Nom recherché: porté par le sujet

Auteur du relevé : CERCLE GENEALOGIQUE DE LA MEUSE
---------------------------------------------------------------------------------------

Date de l'acte: 13/06/1884
Lieu de l'acte: Abaucourt Hautecourt (55)

SUJET
Nom: DELACOUR - Prénom: Alcide Nicolas
Père Nom: DELACOUR
Père Prénom: Emile
Mère Nom: COUTURIER - Prénom: Cécile Stéphanie

 

Il épousa Marguerite Galland 1888 - 1961


Ils eurent trois enfants :

- Gabrien Delacour décédé en bas âge

- Marie-Camille Delacour 1914 - 1996

- Marguerite Delacour 1921

 

Alcide avait 16 ans au décès de sa mère, il en fut très affecté

 Alcide poursuivait  des études brillantes à Verdun. Ils étaient trois garçons et Alcide partit  travailler aux Chemins de Fer . Rapidement, il devint cadre et était  bien noté par ses supérieurs, ce qui présageait d'un bel avenir . Quand il épousa Marguerite, il reprit la ferme de ses parents à Essegney .  Il a fait la guerre de 1914/1918 dans l'enfer de Verdun, la Somme,, la Marne ... avec le 61ème d'artillerie, régiment toujours très exposé . Alcide, observateur,  fut décoré à plusieurs reprises mais il tenait particulièrement à sa Croix de guerre.

 

 Historique des campagnes, batailles et garnisons du 61e RA

 

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 21:11

Emile DELACOUR

  • Né le 29 février 1848 à Fromezey
  • Décédé le 30 décembre 1927 , à l’âge de 79 ans à Souppleville
  • Cultivateur, exploitant  la ferme de Souppleville, aubergiste et Maire d' Abaucourt
  • ( Meuse )

Fils de Jean-François Delacour

et Magdeleine Marie Buffet

 

Il épousa Stéphanie Couturier 1854 - 1900,

fille  d'Isidore Couturier :

  • Né le 21 juillet 1818 - Abaucourt, , , , Meuse
  • Décédé le 27 octobre 1865 - Abaucourt, , , , Meuse , à l’âge de 47 ans
  • Cultivateur, aubergiste, Maire d'Abaucourt de 1853 à 1865

et de Marie Lerouge :

  • Née vers 7 avril 1825 - Abaucourt, , , , Meuse
  • Décédée le 24 avril 1894 - Abaucourt, , , , Meuse , à l’âge de peut-être 69 ans
  • Mariage le 6 février 1850 à Abaucourt

Ils eurent cinq enfants :

Abaucourt-Hautecourt est une commune française, située dans le département de la Meuse et la région Lorraine.

Le village est situé sur la route N3 (désormais la D603), presque à mi-chemin entre Verdun (à l'ouest) et Étain (à l'est).

  • Broville, au nord de la RN 3, et fait face symétriquement à Hautecourt-lès-Broville, au sud.
  • Eix-Abaucourt, petit alignement de maisons sur le côté sud de la RN 3, à mi-distance entre Eix et le noyau réel du village Abaucourt.
  • Hautecourt-lès-Broville.
  • Souppleville, juste au nord d' Eix-Abancourt, de l'autre côté de la route.
Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 11:12

Jean-François Delacour 1808 - 1888


naquit le 10 juin 1808 à Fromezey ( Meuse )

décéda le 8 juin 1888 à Fromezey


Cultivateur propriétaire et Maire de Fromezey

 

Fils de Jean-François Delacour

et de Marguerite Toussaint

 

Il épousa, le 27 septembre 1809 à Herméville,

Magdeleine Marie Buffet  née le 10 mars 1819 à Herméville 


décédée le 3 décembre 1884 à Fromezey

fille de Charles Buffet, cultivateur à Herméville en Woëvre

et de Marguerite Poinsignon


ils eurent neuf enfants :

 

Ignace Philbert (1602-1667), Bénédictin, Abbé de Saint-Denis et de Saint-Germain-des-Prés, auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire des Bénédictins naquit à Herméville en Woëvre

Herméville-en-Woëvre est une commune française, située dans le département de la Meuse et la région Lorraine.

 

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 14:34

Jean-François Delacour 1780 - 1820


naquit en  1780 à Gincrey (Meuse)

décéda le 8 juin 1820 à Fromezey  ( Meuse)

 

 

 

Fils de François Delacour

et de Jeanne Desjardin

 

Il épousa le 21 mai 1806 Marguerite Toussaint à Fromezey

elle naquit le 2 mai 1777 et décéda en 1861

fille de Jean Toussaint 1731 - 1790 et de Marie Collignon 1746 - 1795

 

Ils eurent un fils :


Jean-François Delacour 1808 - 1888

 


Fromezey est situé dans la plaine de la Woevre, sur l'axe Verdun-Etain. Il est traversé par un affluent de l'Orne, la Tavane.

Durant la Première Guerre Mondiale, le village fut entièrement évacué le 22 février 1916 puis détruit. L'emplacement du village se situait alors dans l'arrière ligne allemande. Le village fut reconstruit par la suite.

Église Saint-Martin (1930), remplaçant celle de 1712/1783 ayant été détruite lors de la Première Guerre Mondiale.

<< Abri Kaiser >>implanté dans le village. Il possède des murs de 1m 40 d'épaisseur et a servi d'infirmerie durant la guerre des tranchées. Cet abri est entouré de plusieurs bunkers visibles dans les champs aux alentours.

Quand j’étais enfant, en allant au verger d’oncle Pol Delacour, on passait près de l’abri et oncle Pol, qui avait fait la guerre 1914-1918, me disait : 

« C’est l’abri du Kronprinz, le fils héritier du Kaiser Guillaume II, pendant qu’on se battait à Verdun, il est venu ici »

L’empereur Guillaume II avec ses six fils :

 le Kronprinz Guillaume (1882-1951), le Prince Eitel Friedrich (1883-1941), le prince Adalbert (1884-1948), le prince August Wilhelm (1887-1949), le prince Oskar (1888-1948), le prince Joachim (1890-1920)

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 16:26

François DELACOUR

  • Né en 1751
  • Décédé le 7 février 1825 - Gincrey, , , , Meuse , à l’âge de 74 ans
  • Cultivateur et maire de Gincrey (55 ) de 1813 à 1825

Fils de Nicolas Delacour

et de Marie Périn

 

 

Il épousa Jeanne Desjardin 1751 - décédée le 21 février 1803 à Gincrey

 

Ils eurent un fils :


- Jean-François Delacour 1780 - 1820

 

Pendant la révolution de 1789, on pourrait penser que les villages meusiens éloignés de Paris continuaient à vivre sans violences, mais ce n'était pas le cas .Pendant la Terreur, les villageois, peuple paysan, catholiques pratiquants, étaient interdits de pratiques  religieuses et vivaient tous les jours sous la menace des délateurs.

Les prêtres non assermentés devaient se cacher pour célébrer les offices, c'est ce qui arriva pour un enfant , Nicolas Delacour, décédé vers l' âge de huit ans. Dans la famille, on raconte que les parents ne voulaient pas voir leur cher fils emmener en terre par un prêtre révolutionnaire, ils firent célébrer la messe d'enterrement par leur vieux prêtre qui vivait caché par la population. L'office fut célébré au fond d'une grange et l'enfant fut inhumé au cimetière pendant la nuit, avec l'aide d' amis.

Repost 0

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens