Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 13:43

AMANTY, mon petit village lorrain ...

 

 

Ne serait-il pas oublié , comme beaucoup d'autres, des grandes "métropoles" de notre France ? Notre Lorraine, dont les enfants ont si souvent combattu pour la mère patrie, ne mérite-t-elle pas plus d'attention et de reconnaissance ? il suffit de lire les noms gravés dans la pierre des monuments aux morts qui trônent au coeur de nos villages pour plonger dans l'horreur vécue par tous nos ancêtres !

 

Notre population laborieuse et silencieuse se bat chaque jour pour survivre au milieu des tempêtes monétaires et des intempéries ! Nos paysans tombent , meurent , mais animés par le courage qui les caractérise, ils se relèvent pour vaincre l'ennemi venu du coeur de sa propre patrie  !

 

 La grogne et la rage grondent , la sagesse des héritiers des poilus  de14-18  veut qu'ils  refoulent  ces instints de violence ! Tiraillés entre révolte et négociation, nous, les Lorrains , pourrons-nous laisser encore longtemps nos frères bretons, seuls au combat , pour le travail et la vie ?

 

AMANTY est au sud-est  du département de la Meuse, oui, dans ce sud meusien , si difficile à domestiquer mais à force de volonté et de persévérance, nos paysans ont réussi à faire reculer les terres incultes, couverts de pierrailles et de landes ! Là, où ne paissaient que des biques et des moutons, blés, orges , colzas et maïs ondulent  dans la douce brise de l'été !

 

La commune d' AMANTY a une superficie de 1116 ha, soit :

- 336 ha de forêts, bois et taillis dont 211 ha de forêts gérées par l'ONF

- 19 ha de cours d'eau et chemins

- 750 ha de terres et prés

- quelques ha de landes

Repost 0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 16:22

for--t---1--.jpg

 

Ma meuse , ses forêts verdoyantes et giboyeuses où les champignons explosent au milieu des tapis de feuilles mortes est un monde reposant qui nous éloigne des tracasseries quotidiennes !

 

Chaque saison apporte ses merveilles , l'automne accroche des feuilles d'or  à chaque branche, les bourrasques de vent emportent tous ces bijoux éphémères  qui tourbillonnent à l'infini jusqu'à tapisser les sous-bois de leur douceur !

 

 

                          La-magie-de-l-automne--.jpg

Repost 0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 21:42

AMANTY est au Sud du département,

  

 

 Le village est traversé par la CD32 qui rejoint la N 66 vers Gondrecourt le Château

 

Amanty se trouve actuellement dans le diocèse de Verdun mais, jusqu'à la révolution de 1789, il se trouvait dans le diocèse de Toul.. Le prieuré St Romain dépendait des chanoines de St Léon de Toul.

 

 

La seigneurerie d'AMANTY appartenait, en 1332, à Guillaume de Gondrecourt  et à sa soeur Adeline. Des rivalités de familles firent que la seigneurerie passa à l'écuyer Jean Thirion de Gondrecourt en 1397 puis à Jean d'Ourches en 1441. Par mariage d'Isabelle d'Ourches en 1451, elle passa à la famille de Verrières, futur propriétaires du Château de Montbras ( Château Renaissance ).

 En 1580, ce fut la famille de Sommyèvre qui en hérita jusqu'à la révolution de 1789.

 

 

Une ferme a été construite sur les fondations du château qui, était en 1505, une maison forte, assez étendue, flanquée de tourelles, entourée de fossés, qui, au dire des habitants, communiquaient avec l'église.

 

 

Actuellement, dans l'immense cave voûtée de la ferme, on voit une entrée qui devait être celle d'un souterrain. La prairie située derrière la ferme porte toujours la dénomination de << pièce de château>>

 

Repost 0
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 18:08

Le-calme-de-nos-campagnes--.jpg

Le Tilleul de la chapelle " Notre Dame des Affligés" à Champougny

 

Arbre  majestueux  à la sortie de Champougny, vers Chalaine.

De son  feuillage et de son tronc imposant, il masque la petite chapelle qui accueillait naguère, des centaines de pélerins pour la fête de l''Assomption, le 15 août de chaque année.

 

Il appartient à l'âme du village et les habitants y sont attachés....

Repost 0
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 21:29

Le Tilleul à grandes feuilles  de Champougny

 

 

 

 

Le Tilleul de la chapelle de "Notre Dame des affligés",

 

il pousse au nord du village sur la D145, à 100 mètres des premières maisons de Champougny, devant la "Chapelle de Notre Dame des affligés "

 

 

C'est un bel arbre d'environ 350 ans, remarquable par sa taille, sa bonne santé et sa beauté.

 

Les habitants de Champougny y sont très attachés , il est le témoin de nombreuses détresses qui venaient  s'apaiser aux pieds de la Vierge. Les hautes branches flottaient  dans les prières et les effluves d'encens .

 

 

On ne sait plus à quelle occasion, il a été planté. Longtemps, des pélerins se pressaient chaque année pour le 15 août et le grand tilleul protégeait les croyants du soleil  ou de la pluie.

 

 

Très attaché aux villageois, le grand tilleul a bien résisté aux tempêtes, ce qui rassure la population de Champougny qui a l'habitude de dire :

 

<< S'il venait à périr, ce serait un peu du village qui disparaîtrait ! >>

Repost 0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 16:48

Ugny sur Meuse, le Tilleul à grandes feuilles

 

 

Il est situé sur la Place d'Ugny sur Meuse, petit village qui s'étale à gauche de la D36, route menant de Vaucouleurs à Pagny sur Meuse.

 

Cet arbre, d'environ 350 ans, est planté sur un petit triangle de verdure, au milieu des fermes et des maisons villageoises, près d'un calvaire et d'un jeune tilleul planté en 1989 , à l'occasion du bicentenaire de la révolution de 1789 .

 

 

C'est un bel arbre qui porte une histoire  colportée depuis plus d'un siècle et demi, c'est avec plaisir que je vais vous la conter :

 

On raconte qu'il y a presque 200 ans, les hommes , pour se détendre et prendre un peu de bon temps, avaient l'habitude  de jouer aux quilles et se servaient de la base du tilleul comme buttoir.

 

 A force de recevoir des chocs , le tronc s'était creusé et il n'était pas rare que des boules et des quilles se cachent dans ce creux. Quelques  anciens s'élevaient un peu contre cette pratique qui blessait le grand tilleul !

 

Mais, la grande guerre 1914 - 1918 arriva, les jeunes hommes partirent à la guerre et les parties de quilles cessèrent. Très vivace, le tilleul cicatrisa sa plaie  et on a coutûme  de dire que son tronc garde prisonnières, bien abritées des regards curieux, des boules et des quilles !

 

Quelle merveilleuse légende transmise de bouche à oreilles ! Pour que cette mémoire ne s'éteigne pas, il est temps de la transcrire, ainsi, notre futur n'oubliera pas le passé !

 

Repost 0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 14:44

A Vaucouleurs, le tilleul du rempart

 

Sur les lieux historiques, à proximité de la Porte de France et des ruines du château, un <<Tilleul >> pousse sur les restes du mur de fortification, près de la chapelle castrale.Ce tilleul est remarquable par sa taille, environ 5 mètres de circonférence et son âge, près de 600 ans.

La légende extraordinaire qu'on raconte à son propos, nous plonge au coeur de la guerre de cent ans; Alors qu'il n'était qu'un arbuste, Jehanne, la fille de Domremy, passa sous son jeune branchage pour aller affronter le Sire Robert  de Baudricourt, le gouverneur  général des  troupes françaises stationnées à Vaucouleurs, dernier bastion français à tenir tête aux anglos-bourguignons.

 Ce <<Tilleul>> fut le témoin muet du départ de Jehanne pour Chinon, il put compter les hommes de l'escorte et les reconnaître sous leurs armures grâce à leur blason ! De ses bourgeons encore bien abrités dans son écorce, il vit passer Jehanne encadrée  de Bertrand de Poulengy, Jean de Metz, Jean de Nouillonpont et Colet de Vienne...

Au milieu de cette tourmente, le tilleul a pu entendre vociférer Le Grand La Hire, le héros aux milles facettes, celui qui fut capable du meilleur comme du pire !

Depuis 600 ans, le tilleul fut le témoin silencieux de toutes les guerres qui ravagèrent notre Lorraine !

 

Monsieur Henri Bataille, historien et archéologue , qui restaura  "La Tour des Anglais" me raconta que, vers 1930, il effectua des recherches au pied du Tilleul :

 

<< Le tronc était en grande partie enterré, j'ai découvert à la base du tronc pourri une fine poudre noire attestant que le tiers du tronc avait disparu, ce qu'il en reste s'est creusé à un tel point que cela forme une niche à la base de laquelle j'ai découvert un socle en plâtre disposé tout à fait pour placer une statue. Deux vieilles femmes qui passaient à ce moment s'écrièrent : Oh ! Voilà le tilleul comme quand nous étions petites, environ 4 ou 5 ans ( elles avaient 83 et 85 ans) il y avait une statue , c'était un vieil homme avec une grande tête ! ...>>

 

Aujourd'hui, le creux est comblé par du ciment .

 

Repost 0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 20:57

Ma Meuse et ses arbres !

 

 

 

Il existe des arbres merveilleux qui ont passé les années et sont attachés à leur village comme des divinités !

 

Le <<Tilleul argenté>>  appelé  << Le Tilleul de Loussot >> à Creuë a  certainement plus de 350 ans !

 

C'est un Arbre gigantesque, et magnifique , il choque notre regard par la beauté de son feuillage vert grisâtre, ses feuilles sont lisses sur le dessus, argentées et cotonneuses en dessous. Sa floraison , courant juillet, est très odorante. Il est proche de la Fontaine de Loussot, dédiée à la Vierge Marie, un pélerinage réunissait  les croyants tous les 15 août ! Est-ce encore le cas aujourd'hui ? C'était  aussi l'occasion de se retrouver pour un grand pique-nique !

 

 

Ce tilleul argenté est magnifique, il est attaché à la vie du village et on en parle comme d'une personne. Perpétue-t-il un rite si ancien que les hommes d'aujourd'hui ne retrouvent plus dans leur mémoire ?

 

 

Il se plaît dans notre région, il aime les terrains fertiles, profonds et humides, notre climat frais  est son allié.

 

Repost 0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 20:44

 Le départ de Vaucouleurs,

 

 

 A Vaucouleurs, la porte de France est un lieu toujours très émouvant et je rêve souvent à cette soirée du 13 février 1429.

 

Dans une nuit sombre et froide, une troupe de braves gens de Vaucouleurs entourait Jehanne et les hommes de son escorte , composée de Jean de Metz et de ses barons comme Geoffroy de Fay de Maxey sur Vaise et d'Albert d'Ourches. On dit que ce dernier, frappé par l'attitude de Jehanne se serait écrié :

<< J'aurais aimé l'avoir pour fille ! >>

 

Il y avait aussi  Bertrand de Poulengy , et deux hommes de la suite de Baudricourt, Colet de Vienne et Richard Larcher.

Aux côtés de Jehanne, cette aventure paraissait insensée à Baudricourt et à ses hommes ! N'oublions pas que la petite troupe devait traverser, en pleine guerre, un pays hostile, où il n'y avait pas foule prête à leur venir en aide !

 

Avant le départ, Baudricourt vint faire ses adieux et s'adressant à Jehanne dit :

<< Va, et advienne que pourra ! >>

 

Tout en chevauchant, les hommes mirent Jehanne à l'épreuve , ils essayèrent de jauger ses intentions et ses pensées pour juger de sa virginité et de sa foi ! Plus les jours passaient et plus ils avaient confiance en elle, ils comprirent qu'ils avaient affaire à un personnage pas ordinaire !

Quand La petite escorte se reposait, Jehanne se couchait,  sans quitter ses vêtements d' homme, entre Jean de Metz et Bertrand de Poulengy   

Plus tard, ils dirent :

<< Cette fille nous inspirait le respect >>

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Repost 0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 15:23

Meuse, ma Lorraine ....

 

La campagne lorraine en automne, reste un pays merveilleux ! En flânant dans les sentiers de la forêt, je marche sur un tapis doré qui chante sous mes pieds ! Les odeurs de mousse, de lichens et de champignons embaument l'air, je me mets à imaginer que Jehanne, notre héroïne vivait dans le même  monde que moi ! Bien sûr, Antoine de Vergy ne ravage plus nos villages mais l'atmosphère colle à ma peau et me transporte dans le passé !

 

Aujourd'hui, à Vaucouleurs, le château est écroulé, il ne reste que quelques vestiges de cette forteresse qui vécut plus d'un assaut ! La châtellenie , seule enclave française dans un territoire conquis par les anglos-bourguignons, resta à touts ces attaques mortelles ! Cette force résdait dans la fidèlité de la population et des  braves écuyers et seigneurs ! On ne glorifie pas assez cette incroyabe fidèlité ! Robert de Baudricourt, Louis d'Estouville furent des héros tenaces et attachés à leur terre , à leurs seigneurs et la population laborieuse comme à leur propre vie !!

 

Ce château , qui a perdu toute sa force et sa grandeur , fut le témoin de la rencontre de Jehanne, la fille de Domrémy et de Robert de Baudricourt. Quand elle se présenta au château, elle fut reçue par Jean de Metz qui aborda la jeune paysanne sur un ton ironique et moqueur :

<< Ma Mie, que faîtes-vous ici ? ne faut-il pas que le roi d'Anleterre devint roi de France ?>>

Repost 0

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens