Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 17:07

Louis XVI en habit de sacre, Joseph-Siffrein Duplessis, 1777, Musée Carnavalet.   Louis XVI en habit de sacre

 

Louis XVI né le  23 août 1754 – meurt guillotiné à  Paris, le  21 janvier 1793.

 

Roi de France et de Navarre de 1774 à 1791 puis roi des Français de 1791 à 1792. Louis XVI est le fils du Dauphin Louis-Ferdinand de France et de Marie-Josèphe de Saxe. Il succéda à son grand-père Louis XV, en 1774. Il était le frère aîné des futurs rois Louis XVIII et Charles X.

 Il épousa  Marie-Antoinette d'Autriche et  monta sur le trône à vingt ans. C’était un homme honnête et bon, mais  il fut confronté  à des difficultés financières importantes accompagnées de spéculations boursières. Réformateur prudent,  il tenta de conduire avec ses ministres successifs des réformes. Il rétablit les parlements, réforma le droit des personnes :

-abolition de la torture en 1781 et 1788,

- abolition du servage, dans le domaine royal en 1779,

- abolition du péage corporel des juifs d'Alsace en 1784,

- il établit l’  édit de tolérance des protestants en 1787,

 mais il butta sur les réformes de la fiscalité et les finances du Royaume

Son projet d'instaurer un impôt direct égalitaire, en remplacement de la taille inégalitaire contrôlé par des assemblées provinciales élues, fit naître l'hostilité des privilégiés, en particulier celle de la noblesse de robe, celle du Parlement de Paris et celle de la Cour de Versailles. Louis XVI essaya alors de passer outre leur opposition en présentant ses réformes devant une assemblée des notables (1787) puis devant les états généraux (1789).

Louis XVI n’eut pas le courage de poursuivre en suivant les conseils de son ministre Turgot, il préféra écouter la Reine et les courtisans ce qui mena la France à la Révolution.

Repost 0
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 17:02

Louis XV dit le « Bien-Aimé », né à Versailles le 15 février 1710 , devenu le mal-aimé,  décéda le 10 mai 1774

La dépravation  de sa vie privée lui valurent l'effondrement de sa popularité, à tel point que sa mort fut accueillie dans les rues de Paris par des festivités joyeuses, comme l'avait été celle de Louis XIV. Miné par la petite vérole, il décéda de ses suites. Ses funérailles se déroulèrent en secret et de nuit pour éviter que son cercueil ne soit exposé à la dérision publique..

Ses maîtresses et favorites furent :

  • Louise Julie de Mailly-Nesle, comtesse de Mailly (1710-1751),
  • Pauline Félicité de Mailly-Nesle, comtesse de Vintimille (1712-1741), maîtresse de Louis XV
  • Diane Adélaïde de Mailly-Nesle, duchesse de Lauraguais (1713-1760) ;
  • Marie-Anne de Mailly-Nesle, marquise de La Tournelle, duchesse de Châteauroux (1717-1744).
  • Hortense de Mailly-Nesle, marquise de Flavacourt, fut aussi pendant un temps soupçonnée de liaison intime avec le roi,
  • La marquise de Pompadour de son vrai nom Jeanne Antoinette Poisson, (1721-1764), fille d'un financier véreux exilé en 1725.
  • La comtesse du Barry (Jeanne Bécu, 1743 - guillotinée en 1793) : fille naturelle d'Anne Bécu, couturière, et de Jean-Baptiste Gomard de Vaubernier.

·*  Marie-Louise O'Murphy (1737-1814) dite Mlle de Morphise, fille de Daniel O'Murphy, d'origine irlandaise.

·* Françoise de Chalus, duchesse de Narbonne-Lara (1734-1821), duchesse de Narbonne-Lara, fille de Gabriel de Chalus,

·* Marguerite-Catherine Haynault (1736-1823), fille de Jean-Baptiste Haynault, entrepreneur de tabac.

·*  Lucie Madeleine d'Estaing (1743-1826), sœur naturelle de l'amiral d'Estaing,

·* Anne Couppier de Romans, baronne de Meilly-Coulonge (1737-1808), baronne de Meilly-Coulonge, elle est la fille d'un bourgeois

·*  Louise-Jeanne Tiercelin de La Colleterie (1746-1779) dite Mme de Bonneval.

  • Irène du Buisson de Longpré (décédée en 1767), fille de Jacques du Buisson, seigneur de Longpré,
  • Catherine Éléonore Bénard (1740-1769), fille de Pierre Bénard, écuyer de la bouche du roi.
  • Marie Thérèse Françoise Boisselet (1731-1800), qui épouse en 1771 Louis-Claude Cadet de Gassicourt.

Louis XV fut  le père de quatorze enfants adultérins.

Son épouse, Marie Leszczyńska, fille du roi de Pologne détrôné, était de 7 ans son aînée. Elle lui donna dix enfants

 Sous son règne, la France connut de grands succès militaires sur le continent européen et acquiert le duché de Lorraine et le duché de Bar, ainsi que la Corse. En revanche, elle perdit le contrôle d'une grande partie de son empire au profit de la domination coloniale britannique : spécialement la Nouvelle-France, en Amérique et aux Indes.

Les voyages en diligence, les plus rapides

Les voyages en diligence, les plus rapides

Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 18:43

Les transports sous Louis XV

 

Depuis le roi Henri IV, la manière de voyager n'avait pas changé. La diligence avait remplacé le coche de route mais les trajets étaient toujours longs et fatigants.

Dix personnes pouvaient s'asseoir à l'intérieur, elles étaient tirées par quatre ou cinq chevaux  et conduites par un cocher et un postillon. Elles roulaient nuit et jour.

Les diligences s'arrêtaient à un relais ou dans une auberge pour reposer l'attelage et les passagers.Les voyageurs se reposaient pendant qu'on changeait de chevaux.

Les voyages étaient assez longs, on allait de Paris à Lyon en une semaine.Une servante devait payer pour le voyage ce qu'elle gagnait en dix-huit mois.

Beaucoup de gens préféraient utiliser, si possible, le coche d'eau, plus lent mais moins cher.

Moins cher que la diligence

Moins cher que la diligence

Repost 0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 18:14

Louis XV en Inde et au Canada

 

Dupleix , gouverneur français de l'Inde, était un personnage très important pour le peuple hindou. Quand il parcourait les villes sur un éléphant, avec son épouse, le peuple l'acclamait. Dupleix représentait la France qui avait développé le commerce et des plantations dans ce pays lointain. Le royaume d'Angleterre ne rêvait que de prendre la place de la France en Inde. Régulièrement, les soldats anglais menaient des attaques contre les soldats français qui les repoussaient courageusement. Dupleix demanda quelques renforts au roi Louis XV qui ne répondit pas à cet appel, préférant faire la fête, il abandonna cette contrée lointaine aux Anglais.

 

Au Canada, le général Montcalm et son armée aidée par les trappeurs et quelques tribues indiennes, tenait en échec,les Anglais, qui convoitaient ce territoire,. Louis XV se désintéressa  aussi de cette colonie française en refusant les subsides réclamées par Montcalm.

 

Sous Louis XV, la France perdit L'Inde et le Canada malgré les efforts de Dupleix et Montcalm

Dupleix en Inde

Dupleix en Inde

Repost 0
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 14:56

  Louis XV en costume de sacre.

 

Louis XV dit le « BIEN-AIMÉ » de la Maison de Bourbon, naquit à Versailles, le 15 février 1710 et décéda à Versailles, le 10 mai 1774.

 Arrière petit-fils de Louis XIV, il lui succéda comme  roi de France et de Navarre, à l’âge de 5 ans..

Orphelin à l'âge de 2 ans, duc d'Anjou puis dauphin de France du 8 mars 1712 au 1er septembre 1715,  son pouvoir fut délégué à son grand-oncle, le duc d'Orléans, proclamé « régent du Royaume », le 2 septembre 1715, jusqu'au 15 février 1723, date de l'entrée du jeune roi dans sa treizième année, où il prit officiellement le contrôle du gouvernement.

Les premières années de son règne se déroulèrent dans un calme relatif, sous la direction prudente de plusieurs précepteurs, qui lui prodiguèrent une vaste culture. Ayant atteint sa majorité, il confia le gouvernement à ses proches parents, le duc d'Orléans, ex-régent, puis au duc de Bourbon puis à l'un de ses anciens précepteurs, le cardinal de Fleury.

À la différence de Louis XIV, Louis XV n'a jamais été en contact direct avec la vie politique du pays. Il ne voyait que rarement ses ministres et agissait souvent à l'encontre de leurs attentes en ayant du mal à donner des directives fermes et précises.

 Le désintérêt pour la politique de cet homme intelligent mais blasé et la succession de ministres aux tendances différentes aboutirent à un affaiblissement de l'influence de la France en Europe.

 Louis XV était un roi très cultivé, homme intelligent, mais égoïste. Il ne pensait qu’à son plaisir et négligeait son peuple, ainsi, il sema le germe de la Révolution  de 1789..

Repost 0
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 18:38

Colbert et les Manufactures

 

Les Manufactures fondées par Colbert attirent tous les Grands d'Europe vers la France

Colbert, le principal ministre de Louis XIV, était un homme sévère et un travailleur acharné.Dès le matin, il se frottait les mains en pensant au travail qu'il devait accomplir dans la journée. Il restait seize heures dans son bureau.

Colbert voulait que la France achète le moins possible de marchandises à l'étranger et qu'elle en vende beaucoup.C'est pourquoi il fonda des Manufactures , ce sont les premières usines.

On y fabriquait des draps, des soieries, des dentelles, des tapis, des glaces, des savons. Colbert exigeait que les produits soient de première qualité. Il imposait des règlements sévères. Les fabricants malhonnêtes ou désobéissants étaient exposés au pilori.

La Manufacture des Gobelins, fondée au XVème siècle, devint propriété du roi Louis XIV. Elle occupait 700 artisans. Six ateliers fabriquaient surtout des tapis, des tapisseries, tissées au métier à main avec de la laine, de la soie et des fils d'or. et des meubles.

L'Europe et ses racines...(15)
Repost 0
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 18:06

         Louis XIV rayonnait sur toute l'Europe.

 

Il fit construire le château de Versailles. Pendant cinq ans, des milliers d'ouvriers travaillèrent à le bâtir, à le meubler et à le décorer.

C'est un palais grandiose avec un intérieur d'une grande richesse. Il y a des colonnes et des escaliers en marbre., des glaces, des tapisseries, des tissus brodés d'or et d'argent couvrent les murs. Des lustres étincelants pendent des hauts plafonds dorés.

Derrière le château s'étend un parc immense orné de bassins et de statues

Quinze mille personnes vivaient près du roi pour le servir et l'admirer. La vie à Versailles était une fête continuelle.Presque chaque jour;le roi offrait  des spectacles, des bals, des concerts, des feux d'artifice . Cette splendeur illuminait l'Europe et les cours d'Europe  cherchaient à imiter ce faste.

Les guerres faisaient aussi partie de cette vie en quête de gloire.

Servi par des généraux efficaces, Louis XIV remportait de nombreuses victoires.

Parmi ses généraux de talent, il y avait Turenne qui dirigea sa plus belle manoeuvre en Alsace.

En plein hiver, son armée marcha dans la neige pendant quatre semaines et attaqua par surprise l'ennemi qui la croyait au repos. Malheureusement, Turenne, frappé par un boulet de canon, décéda sur le champ de bataille

Le grand Turenne libère l'Alsace au prix de sa vie !

Le grand Turenne libère l'Alsace au prix de sa vie !

Repost 0
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 19:21

Louis XIV dit Louis le Grand ou le Roi-Soleil,

né le 5 septembre 1638 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 1er septembre 1715 à Versailles, fut  roi de France et de Navarre. Il règna sur le royaume de France du 14 mai 1643 à sa mort le 1er septembre 1715

Louis-Dieudonné, il monta sur le trône de France au décès de son père Louis XIII le 14 mai 1643, quelques mois avant son cinquième anniversaire.  Issu de la dynastie des Bourbons son règne de 72 ans est l’un des plus longs de l'histoire d'Europe, et le plus long de l'Histoire de France.

Par la diplomatie et la guerre, il accrut sa puissance en Europe, en particulier contre les Habsbourg. Sa politique du « pré carré » chercha à agrandir et rationaliser les frontières du pays, protégée par la « ceinture de fer » de Vauban qui fortifia les villes conquises. Pour obtenir une prédominance économique, un effort de développement commercial et colonial fut conduit par son ministre Colbert.

Le prestige culturel s'y affirma grâce au mécénat royal en faveur d'artistes tels que Molière, Racine, Boileau, Lully, Le Brun et Le Nôtre, ce qui favorisa l'apogée du classicisme français, qualifié, dès son vivant, de « Grand Siècle », voire de « Siècle Louis XIV ».

Habité par l'idée de sa gloire et de son droit divin, soucieux d'accomplir en permanence son « métier de roi », Louis XIV  devint le modèle du monarque absolu aux yeux du monde.

Louis XIV choisit pour emblème le soleil. C'est l'astre qui donne vie à toute chose mais c'est aussi le symbole de l'ordre et de la régularité. Il régna en soleil sur la France et influença les souverains de toute l'Europe.

La "Galerie des glaces" : 75 mètres de long, 10 mètres de large, 17 glaces face à 17 fenêtres

La "Galerie des glaces" : 75 mètres de long, 10 mètres de large, 17 glaces face à 17 fenêtres

Repost 0
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 15:24

Vincent de Paul -serait né le 24 avril 1581, à la ferme de Ranquines,

près du village du Pouy, près de Dax.

Vincent de Paul, mort le 27 septembre 1660, fut une figure marquante du renouveau spirituel et apostolique du XVIIe siècle français, prêtre, fondateur de congrégations qui œuvra tout au long de sa vie pour soulager la misère matérielle et morale au temps du roi Louis XIII où la misère régnait

Il était le troisième d’une fratrie de quatre garçons et de deux filles. Son père, Jean de Paul était un petit paysan, sa mère, Bertrande de Moras, appartenait  à une petite noblesse locale.

Vincent, très tôt, dut apporter son aide à ses parents qui peinaient à nourrir la famille .  Il passa ses premières années à garder  les moutons, les vaches et les porcs. Afin de le préparer à obtenir quelques « bons bénéfices » grâce auxquels il pourrait compléter les revenus familiaux., son père l’a inscrit au collège des Cordeliers, tenu par les franciscains

Le 29 novembre 1633, Vincent  fonda les Gardes des Pauvres, origine de la congrégation des Compagnie des Filles de la Charité  .

. Les Filles de la Charité, aussi appelées « Sœurs de Saint Vincent de Paul », étaient vouées au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres .

En 1635, Vincent de Paul envoya des secours aux populations du Duché de Lorraine et de Bar ravagés par les troupes françaises et suédoises pendant la guerre de tente ans.

En 1638, débuta l'œuvre des "Enfants Trouvés". En 1648 il convoqua une assemblée de dames charitables et prenant la parole il rappela que l'œuvre avait déjà sauvé six cents enfants mais que les ressources manquaient pour poursuivre l’œuvre entreprise. Ses paroles furent pathétiques et convaincantes, puisque le jour même l'Hôpital des Enfants Trouvés de Paris reçut les capitaux nécessaires pour poursuivre sa tâche.

Vincent de Paul lutta pour la protection des enfants en les sauvant de la rue où ils étaient vendus et étaient obligés de mendier. Il faisait distribuer de la nourriture, c'est ainsi que les filles de la charité distribuaient quinze mille soupes par jour. Vincent se démenait comme un diable , il demandait de l'argent au roi et à tous les riches. Il fit construire un hôpital et s'occupaiit des mendiants en leur faisant apprendre un métier.

En 1651, Vincent organisa également des collectes à Paris pour porter secours aux victimes de la guerre en Picardie, Champagne et Île-de-France. Bien que membre de la compagnie du Saint-Sacrement, il prêcha pour la modération à l'égard des protestants.

Poussées par la misère, les femmes abandonnaient leur nouveau-né devant les églises

Poussées par la misère, les femmes abandonnaient leur nouveau-né devant les églises

Repost 0
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 22:15

Le roi Henri IV gouvernait le royaume de France.

Une grande partie de la population est pauvre, le roi Henri IV, gai et simple, désirait faire de la France un pays riche et prospère . Il pensait qu'il fallait tout mettre en oeuvre pour éloigner la misère.

Sully, son ami et son principal ministre, faisait des économies et donnait plus de richesses aux paysans en diminuant les impôts. Il parcourait les campagnes pour visiter les fermes, le roi l'accompagnait souvent.

Ils fondèrent "les villas", c'était un groupe de paysans, chacun travaillait  et produisait une bonne partie de tout ce qu'ils avaient besoin pour vivre. Les villas  faisaient des échanges pour répondre à tous les besoins.Le bonheur refleurit dans les campagnes, les paysans étaient moins pauvres.

Dans les villes, c'était assez insalubre et c'était assez difficile de tout transformer.

Quelle puanteur dans les rues ! Pas d'égoûts, seulement un caniveau au milieu où s'écoulaient doucement les eaux usées. On pataugeait dans la boue, on marchait dans le crottin de cheval, il faut porter des bottes. Quel encombrement ! Quel tintamarre ! A chaque instant, le piéton risquait d'être écrasé dans ces rues sans trottoirs où les carrosses  et les coches tirés par des chevaux vigoureux roulaient à pleine vitesse. De plus il n'était pas rare de croiser un troupeau de moutons ou des porcs.

Tous les grands pays d'Europe occidentale rencontraient les mêmes problèmes

Malheureusement, la grande oeuvre du roi Henri IV, fut interrompue par l'assassinat du bon roi Henri en 1610 . On lui attribue ce propos :

<< Je veux que chaque dimanche,

le paysan mange la poule au pot >>

L'Europe et ses racines...(12)
Repost 0

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens