Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 21:39

 

Philippe Auguste naquit en  1165,  fils de Louis VII le Jeune (roi de 1137 à 1180), et de sa troisième épouse Adèle de Champagne. Ce fils était attendu depuis presque trente ans. Cette naissance fut accueillie comme un miracle " Un enfant donné par Dieu "

 

                                                   Philippe, donné par Dieu !

 

En 1180, le 18 septembre, il devint roi, et succéda à son père, il n’avait que 15 ans. Ce fut le premier Capétien énergique et habile, à avoir une vision de la monarchie aux dimensions de la France.

 

 

 

                                       Sacre de Philippe II Auguste

 

 

A la fin du règne de Philippe Auguste (en 1223), le domaine royal était quatre fois plus étendu qu’à son avènement,

 

 

      Philippe Auguste et Richard Coeur de Lion reçoivent les clefs d' Acre

 

Philippe Auguste et Richard partent ensemble pour la troisième croisade, qui mobilise également la plupart des grands barons de France. Ils embarquent à la fin de l'été 1190,

 

 

                                  Le Roi Philippe traversant la Loire

 

C’est avec Philippe Auguste, et grâce à lui, que le royaume de France, dépassant la principauté d’Ile de France, devint une puissance de premier plan en Europe.

Philippe Auguste fut le premier roi  à faire  porter sur ses actes, à partir de 1190,, Rex Franciæ, roi de France, au lieu de Rex Francorum, roi des Francs 

 

 

Philippe Auguste, à sa mort (à Mantes) en 1223, laissa à son fils Louis VIII un pouvoir consolidé,

 

Philippe Auguste reste l'un des monarques les plus admirés et étudiés de la France médiévale, en raison non seulement de la longueur de son règne, mais aussi de ses importantes victoires militaires et des progrès essentiels accomplis pour affermir le pouvoir royal et mettre fin à l'époque féodale.

 

Sources :

http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article260

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_II_de_France

 

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 21:06


Bonjour,

La catastrophe de Fukushima a porté un coup fatal au mythe d’une énergie nucléaire "propre et sûre", au prix d’un coût humain et économique qui sera considérable. Aujourd’hui, 77 % des Français sont favorables à la sortie du nucléaire *.

La vraie question n’est donc plus « Faut-il sortir du nucléaire ? », mais « Quelles sont les solutions pour en sortir ? ». Avec ce livre facile d’accès et riche en informations, le Réseau “Sortir du nucléaire” apporte de nombreuses réponses, claires et pragmatiques, loin du "dogmatisme" parfois reproché aux écologistes. Un livre idéal pour faire le point sur la sortie du nucléaire, et pour sensibiliser vos proches !

Pour consulter le sommaire et des extraits, pour vous procurer le livre, pour commander gratuitement des tracts pour le faire connaître... rendez-vous sur notre espace web "Sortir du nucléaire, c’est possible !"

 

Sortir du nucléaire, c’est possible !
Un livre du Réseau "Sortir du nucléaire" publié aux éditions Nova, en partenariat avec Agir pour l’environnement, octobre 2011, 144 pages, 11 euros. Imprimé en France sur du papier recyclé à 100 % par un imprimeur labellisé Imprim’Vert

* Sondage IFOP / Le JDD.fr, réalisé du 1er au 3 juin 2011

C’est grâce à vous que nous pouvons agir au quotidien pour un monde sans nucléaire. Pour nous aider à renforcer nos actions, faites un don !

Faites connaître cette lettre autour de vous, en la rediffusant largement à vos contacts !

Chacun-e peut s’y inscrire en se rendant sur notre site web, à la page : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/rezo-info.html

Vous utilisez Facebook ? Comme plus de 12 000 internautes, suivez nos infos sur notre page :
http://www.facebook.com/pages/Reseau-Sortir-du-nucleaire/110825562273368

Nous vous remercions chaleureusement pour votre engagement à nos côtés !

L’équipe bénévole et salariée du Réseau "Sortir du nucléaire"

Réseau "Sortir du nucléaire"
http://www.sortirdunucleaire.org
Tél : 04 78 28 29 22
contact@sortirdunucleaire.fr




Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 20:39

Le Moyen Age

 

 

Les Monastères

 

 

Louis VI Le Gros et son fils Louis VII Le Jeune encouragèrent le défrichement . Il fallait nourrir toute la population et les terres cultivables manquaient.

A cette époque, des chrétiens désiraient mener une vie paisible et moins brutale. Toutes les violences que répandaient les guerres et les luttes entre seigneur n'étaient pas dignes de chrétiens .

Tous ces hommes se regroupèrent pour fonder des Monastères . Ils s'appelèrent des "moines " Ils priaient et travaillaient. Les hommes lettrés étudiaient et copiaient des livres anciens.

 

numerisation0023.jpg

                                                           Accueil d' un pélerin au Monastère

 

D'autres hommes abattaient des arbres, défrichaient  et cultivaient le sol. Au monastère, il y avait une ferme et des animaux, un moulin, une forge, un four à pain, et toutes sortes d'ateliers .Attirés par la tranquillité du monastère, les paysans venaient s'installer près du Monastère . En sécurité, ils fondaient un nouveau village et se remettaient à travailler comme les moines.

 

 

 

numerisation0024-copie-1.jpg

                                               Moines bûcherons et bâtisseurs

 

Les moines recueillaient aussi les malades et les vagabonds.  Ils les soignaient et leur donnaient à manger . Ils incitaient les vagabonds  à changer de vie et à travailler avec eux . Les pélerins qui frappaient à la porte du Monastère étaient sûrs d' 'y trouver un asile, un lit, un repas et le lendemain , ils pouvaient continuer leur route .

 

 

1072253189_3e1feff48a.jpg                                         Artichaut en fleur

 

Les Moines cultivaient les nouvelles plantes rapportées par les Croisés. Toutes ces plantes et ces arbres s'adaptèrent aux différents climats du Royaume franc . Du sarrazin, des artichauts, des aubergines, des échalotes, du riz, des citronniers, abricotiers ...

 

 

 

5966589765_5d8ea61a3e.jpg                                 citronnier

Repost 0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 20:27

Membre co-fondateur de 'Bure-Stop'

Membre co- fondateur de la 'Fédération Grand-Est STOP Déchets Nucléaires' 

Membre du ‘Réseau sortir du nucléaire’

Membre de la CRIIRAD

BP 17 - 52101 SAINT DIZIER Cedex - FRANCE

Téléphone-répondeur-fax : (33) 03 25 04 91 41 /  06 66 959 777

cedra.org@orange.fr / www.burestop.eu - www.villesurterre.com - www.stopbure.com - facebook

 

"Comme dans un linceul de bure"

Armand GAUTRON

 

 

Il en a pourtant mené des enquêtes, Antoine, dans sa carrière !

Là, il n’est guère emballé : un ramassage de lait qui ne se fait plus dans un village du fin fond campagnard. Quel intérêt ?

Même si ça se passe à BURE, dans la Meuse, il ne se sent pas d’atomes crochus avec ce qui fait la notoriété -ô combien négative- du secteur.

Mais le moins qu’on puisse dire c’est que l’histoire va s’emballer et entraîner le lecteur dans un maelstrom éperdu.

Lanceurs d’alerte en sentinelles, paysans à amadouer, pollution à découvrir, taupes à débusquer, mort à esquiver…

Après bien des missions en Champagne-Ardenne, Antoine ne va être déçu de ses premiers pas en terre lorraine.

 

<!--[if !supportLists]-->Ø  <!--[endif]-->http://www.dailymotion.com/ag-creations#videoId=xlsqof

 

 

AG Editions / Roman / 166 pages / 15 euros

Tout frais sorti des presses et disponible dans toutes les bonnes librairies

ou par correspondance auprès du CEDRA > 17 euros (frais inclus)

 

 

Pour en savoir plus sur l’auteur : www.ag-creations.com

Après une dizaine d’années à publier une vingtaine de titres,

Armand Gautron se lance dans la réalisation de films retraçant les enquêtes d’Antoine Landrini > les teasers sont à voir sur www.dailymotion.com/ag-creations  

 

Vous pouvez également choisir de vous inscrire sur d'autres listes :
Listes de diffusion : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/Listes-Diffusion.html
Listes de discussion : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/Listes-Discussion.html

Vous pouvez aussi consulter l'agenda des actions organisées partout en France sur : http://groupes.sortirdunucleaire.org/agenda/

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 21:21

Le Moyen Age

 

Les bâtisseurs de cathédrales

 

 

5629729486_9c9fce3ff5.jpg                                  Vitraux

 

La piété fit sortir de terre des bâtiments merveilleux , construits , décorés ..... par des artistes inconnus mais exceptionnels. Les tailleurs de pierre firent jaillir des chefs d'oeuvre d'une rare beauté. Des architectes doués se sont lancés dans de nouvelles façons de construire. On vit naîtres de nouveaux métiers, les verriers qui fabriquaient des vitraux, ces grandes vîtres lumineuses et colorées, représentant des scènes de l'évangile ou des saints....

 

 

3949933595_e51a4ee091.jpg                      Eglise romane

 

 

Dès l'an 1000, on commença à bâtir des églises en pierre pour remplacer les églises construites en bois.C' étaient des églises avec des portes et des fenêtres, assez petites,  arrondies au sommet, comme les arches romaines. Le style roman était né. L'église Notre-Dame de Clermont est une église romane.

 

 

 

527870231_44f78659c4.jpg                                 Cathédrale gothique

 

Vers l'an 1200, on se mit à bâtir des églises plus hautes dont les fenêtres , plus grandes,  et les portes, ont un sommet en pointe, très élancé. Ce sont les églises gothiques . Les cathédrales de Reims, Toul, Metz, Strasbourg , Chartres.....sont des églises gothiques.

 

 

5148369504_4f60227352.jpg               Tailleur de pierre

Repost 0
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 15:43

Louis VII  le Jeune,

 

comme son père, il travailla à évéiller

 

le sentiment d'appartenir à une nation

 

 

 

Il naquit  en 1120

et décéda  en 1180 à Paris

Roi des Francs de 1137  à1180

Il était  le fils de Louis VI  le Gros et d'Adèle de Savoie

 

 

 

 

 

Louis VII fut élevé pour être un homme d'église ( moine ) car le trône revenait à son frère aîné, Philppe de France né en 1116.

Malheureusement, ce jeune prince fit une chute de cheval qui lui fut fatale, il décéda en 1131.

 

Louis VII fut alors  sacré Roi des Francs le 25 octobre 1131puis, à la mort de son père Louis VI Le Gros, Louis VII fut de nouveau couronné Roi, à Bourges, le 25 décembre 1137

 

De son vivant, Louis VI le Gros, avait organisé le mariage de son fils avec Aliéonor d'Aquitaine .

Ce fut un mariage fabuleux  eut lieu à Bordeaux le 25 juillet 1137.

Eléonor d'Aquitaine apporta en dote une grande partie du sud ouest  (Saintonge, Périgord, Limousin, Angoumois, Guyenne, Gascogne, Poitou ) Ainsi le domaine royal avait triplé !

 

                                                    Couronnement de Louis VII Le Jeune

 

Louis VII Le Jeune continua  la politique de son père et mit  en valeur le domaine royal ainsi que les travaux de rénovation et de transformation de la basilique Saint Denis. Il s'attela à  faire de multiples concessions aux communautés rurales, encouragea les défrichements et favorisa l’émancipation des serfs.


Il affermit le Pouvoir royal et assura l'intégrité du territoire du Royaume, ainsi naquit l' idée de "nation"

 

Au bout d'une dizaine d'années, son mariage vacilla et fut annulé. Eléonor fut accusée d'inceste avec son oncle. Elle partit et  reprit ses fiefs .

 

En 1155, Louis VII épousa Constance, fille du roi de Léon et de Castille ; cette princesse perdit la vie au mois de septembre 1160, en accouchant d’une fille ; c’était la quatrième fille que le roi avait de ses deux femmes.

Il était sans héritier mâle ; l’inquiétude  grandissait tellement  à la cour, qu’il se décida  à épouser Adélaïde, fille du  comte de Champagne,

 

 

                                            Présentation de Philippe Auguste à Dieu

 

Après cinq ans  d'attente, en août 1165, la reine accoucha d’un fils, qui reçut le nom de Philippe, et le surnom de Dieudonné, parce qu’on crut l’avoir obtenu du ciel par des prières et des aumônes . Plus tard, ce jeune prince, par ses hauts faits, mérita le titre d'Auguste.

 

Louis VII Le Jeune, malgré sa grande piété, osait affronter la papauté quand celle-ci prenait des décisions néfastes au royaume franc .

Louis VII  n'hésita pas de contredire l'influent abbé Bernard de Clairvaux en contestant l'élection de l'évêque de Poitiers.

 

Le roi, qui ne voulut point abandonner ses droits, fut excommunié, et son domaine fut mis en interdit.

 

" Le 22 avril 1144, il participe à la conférence de Saint-Denis pour régler définitivement le conflit entre le Saint-Siège et lui.

 

Pour sceller le règlement du conflit, il accepte de prendre part à la deuxième croisade prêchée par saint Bernard, et aux environs de Noël 1145, Louis VII annonce sa décision de partir pour porter secours aux États chrétiens de Palestine, menacés par les Turcs qui viennent d’envahir le comté d'Édesse où de nombreux chrétiens sont massacrés. Vers Pâques 1146, le roi prend la croix en même temps que de nombreux barons lors de l’assemblée de Vézelay."( Wikipédia )

 

 

 

                                  Louis VII prend la Croix pour partir à la 2ème Croisade

 

Louis VII s’avança à travers  l’Asie Mineure avec son armée, il battit les Sarrasins au passage du Méandre,  mais se laissa surprendre  par l’ennemi, il resta presque seul sur le champ de bataille, où il se défendit contre plusieurs soldats musulmans, il ne rejoignit son avant-garde qu’à la faveur des ténèbres. Les attaques journalières des Turcs, le froid, la faim, la trahison des Grecs, achevèrent de détruire l’armée de Louis VII, qui arriva à Antioche avec ce qui restait de son armée, le 19 mars 1148.

 

 

                                                                              En Croisade

 

Le 18 septembre 1180, Louis VII Le Jeune s'éteignit  Son fils Philippe II Auguste, qui avait été sacré et associé au trône depuis le 1er novembre 1179,  lui succèda. Ce dernier exerçait en fait le pouvoir depuis le jour de son sacre, son père épuisé par la maladie lui avait abandonné le pouvoir.

 

Repost 0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 21:20

Louis VI de France dit Le gros  ( 1081 - 1137 )

 

 

                                                 Médaillon de Louis VI Le Gros ou Le Batailleur

 

 

Louis VI naquit en 1081, il est le fils de Philippe Ier et de Berthe de Hollande

 

Il fut adoubé  chevalier en 1098 et fut sacré Roi des Francs le 3 août 1108 dans la cathédrale d'Orléans

 

                                            Couronnement Louis VI Le Gros

 

Son père, le Roi Philippe Ier, qui  avait passé une vie de plaisir et de débauche ne fut pas pleuré par le peuple quand il trépassa en 1108. Il s'était fait  aussi de nombreux ennemis parmi les seigneurs.

 

 

                            Villeneuve sur Yonne, la Tour du château de Louis VI Le Gros

 

. Louis VI,  en prenant les rênes du gouvernement, eut pour ennemis tous les seigneurs que par son courage, il avait ramenés au devoir pendant l’excommunication de son père . Les seigneurs convoitaient  le trone  mais Louis  poussa si rudement les révoltés qu’il les battit, les divisa, et devint en moins de deux ans plus puissant qu’aucun de ses prédécesseurs depuis Hugues Capet.

 

 

                                                      Bataille de Breteuil contre les Anglais

 

 

Louis VI lutta contre les querelles de seigneurs qui de plus, se comportaient comme des brigands ! Ils attaquaient les domaines voisins, pillaient les églises, incendiaient les maisons des paysans, volaient les récoltes ou les détruisaient et ces bandes de "vauriens" violaient les femmes ...

 

Au milieu de cette époque toumentée, de ces guerres incessantes, de la misère du peuple, Louis VI se révolta et, au nom de la justice, prit les armes !

 

 

Le Roi Louis VI se battit sans relâche contre les seigneurs bandits, On le surnomma  " Le Batailleur "

Il les réduisit tous successivement à l'obéissance , ce qui le rendit en même temps, le restaurateur de l’autorité royale et le bienfaiteur des peuples.

 

 

Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 21:21

5871789437_03a65aa3f8.jpg

Le Temps des Croisades

 

  La famille " de Sougné de Magnée "  vécut au rythme des croisades  

 

Une famille, dont la foi en Jésus était si forte, qu' elle n'hésita pas  à lutter contre "les incroyants", loin de son pays . Plusieurs générations partirent vers Jérusalem, emmenant des hommes d'armes qu'ils payaient de leurs propres deniers ...Ils quittaient leur famille, leur demeure, leurs terres et tous leurs gens...

 

 

76809109_58436c858b.jpg

Arnoud DE SOUGNE DE MAGNEE

  • Né vers 1056 - Aix la Chapelle,,,,
  • Décédé vers 1100  à Jérusalem,,,,Palestine , à l'âge de peut-être 44 ans
  • Chevalier banneret

Marié avec Ida DE SAXE, qui lui donna un fils :

Arnoud participa à la première Croisade en 1096, prêchée par Pierre L' Ermite. Il fit partie de la première expédition, avec ses vassaux. Conduite par Pierre L'Ermite et Gautier Sans-Avoir, l'expédition arriva en Syrie, décimée par la faim, la soif et les attaques constantes des brigands.! Là, le Sultan de Nycée extermina les survivants ...

 

 

                                      Pierre L'Ermite prêchant le Ière croisade

 

Rigaud DE SOUGNE

  • Né vers 1080 - Aix la Chapelle,,,,
  • Décédé vers 1140 , à l'âge de peut-être 60 ans
  • Seigneur de Sougne, chevalier banneret

Marié avec Gertrude DE HAINAUT ca 1100 ils eurent un fils :

 

Henricus DE MAGNÉE ca 1130-ca 1170

 

Rigaud de Sougné ne voulait pas croire à la mort de son père,. Connaissant sa force et sa bravoure, il était persuadé qu'il avait échappé au massacre de Nycée. Rigaud se joignit à la deuxième expédition de la première Croisade, bien organisée et emmenée par Godefroy de Bouillon. Ils s'emparèrent de Nycée, de Tarse, d'Antioche puis de Jérusalem. C'est à l'issue de la première Croisade que Godefroy de Bouillon fut proclamé Roi de Jérusalem ! Rigaud se mit en quête de son père. Au cours d'une expédition, il eut la surprise de retrouver la bannière de sa famille dans un souk de Jérusalem. Rigaud proposa de l'argent au marchand contre la bannière, mais l'homme refusa ! Rigaud parlementa jusqu'à la nuit tombée, sans résultat ! Le marchand, un vieil homme à barbe grise, lui proposa de revenir le lendemain, à la première heure ! Ce qu'il fit ! Rigaud apprit que son père, gravement blessé et laissé pour mort, avait été recueilli et soigné par des marchands nomades. Très diminué physiquement, son père ne pouvait plus monter à cheval et rejoindre l'armée des Croisés ! Il offrit alors son aide à ses bienfaiteurs, leur fit don de sa bannière et mourut vers 1100, en Palestine ...

 

 

Gottfrid af Bouillon.jpg

 

                                                    Godefroy de Bouillon

 

Henricus DE MAGNÉE

  • Né vers 1130 - Aix la Chapelle,,,,
  • Décédé vers 1170  à St Jean d'Acre,,,,Palestine , à l'âge de peut-être 40 ans
  • Seigneur de Sougne et de Magnée, chevalier banneret

Marié avec Ouda DE SAXE, ils eurent un fils :

Henricus de Sougné s'engagea, avec ses vassaux, dans l'armée d'occupation de la Palestine. Les Croisés maintenaient la paix et l'ordre dans ce pays déchiré par la guerre mais, ils étaient souvent victimes de guets-apens... C'est dans une de ces embuscades qu' Henricus de Magnée trouva la mort !

 

 

 

Collard DE MAGNÉE, Le Courageux

Marié avec Béatrice DE LOUYNE, qui lui donna un fils :

Attaché au Roi Louis VIII, Le Lion, fils de Philippe Auguste et d'Isabelle de Hainaut. Il le suivit en Angleterre pour combattre Jean Sans Terre. Collard fut élevé dans le souvenir de son père, qu'il n'avait jamais connu ! Ce père dont l’œuvre bienfaitrice pour les lépreux était un exemple que les prêtres rappelaient souvent dans leurs prêches . Digne héritier de ses ancêtres, il se prépara activement à rejoindre la troisième Croisade avec Frédéric Barberousse, Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion. Collard était un chevalier courageux et habile. Son armée joua un rôle important dans la prise de Saint Jean d'Acre. Vaincu, Saladin signa la Paix !

En 1219, Collard rejoignit Constantinople et participa à la cinquième Croisade avec Jean de Brienne et André II de Hongrie . Ils pourchassèrent les Sarrasins jusqu'en Egypte, sans résultat ....Le retour fut difficile ! Les Croisés tombèrent dans de nombreuses embuscades et durent se battre férocement ... Collard eut le bras droit traversé par une flèche , sa forte constitution l'aida à surmonter la faim, la soif et sa mauvaise blessure !

On dit que Collard et ses Vassaux arrivèrent chez eux à la fin du carême 1228 et qu'ils fêtèrent Pâques avec toute la population dans une liesse que personne n'oublia jamais......

 

 

4211234276_4d5b53ae5c.jpg                                     Constantinople  

Collard DE MAGNÉE,Le malchanceux

  • Né vers 1230 - Fléron,,,,
  • Décédé vers 1301 - Fléron,,Belgique,, , à l'âge de peut-être 71 ans
  • Chevalier, seigneur de Sougne

Marié avec Béatrice DE LAUX ca 1260, ils n’eurent qu’une fille :

D'une famille de Croisés, il ne put résister à l'appel de la septième Croisade, conduite par Louis IX ( Saint Louis ). Cette expédition fut un échec. Collard perdit de nombreux hommes d'armes à la bataille de Mansourah, en Egypte, d'autres tombèrent aux mains des Sarrasins à Damiette. Les rescapés, dont Collard de Magnée, rentrèrent chez eux en 1252

En 1270, Collard se joignit de nouveau à la huitième Croisade, encore conduite par Louis IX, le Roi de France, qui hélas, mourut de la peste devant Tunis . L'expédition rebroussa chemin ! La peste décima une bonne partie de l'armée, Collard fut épargné mais il rentra fatigué et las .... Pendant ce temps, toutes les places fortes de Palestine retombaient aux mains des Sarrasins. La chute de Ptolémaïs, en 1291, mit fin aux croisades .

 

 

Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 18:14

4104403902_798fc93f3b.jpg

 

                       Jérusalem , le mur des lamentations

 

La première croisade

 

Tous les peuples chrétiens d'Europe s'inquiétaient des nouvelles alarmantes qui étaient colportées à propos de la Terre Sainte. Les chrétiens très fervents de France et de tous les pays d'Europe n'acceptaient pas que le pays qui avait vu naître Jésus soit sous domination musulmane.

En novembre 1095, le pape Urbain II vint en Auvergne, à Clermont, pour lancer un appel au peuple franc:

 

« Ô peuple des Francs ! Peuple aimé et élu de Dieu ! De Jérusalem et de Constantinople s'est répandue la grave nouvelle qu'une race maudite, totalement étrangère à Dieu, a envahi les terres chrétiennes, les dépeuplant par le fer et le feu. Les envahisseurs ont fait des prisonniers : ils en prennent une partie comme esclaves sur leurs terres, les autres sont mis à mort après de cruelles tortures. Ils ont détruits les autels après les avoir profanés. Cessez de vous haïr ! Mettez fin à vos querelles Prenez le chemin du Saint Sépulcre, arrachez cette terre à une race maligne, soumettez-là ! Jérusalem est une terre fertile, un paradis de délices. Cette cité royale, au centre de la terre, vous implore de venir à son aide. Partez promptement, et vous obtiendrez le pardon de vos fautes ! Souvenez-vous aussi que vous recevrai pour cela des honneurs et la gloire éternelle au royaume des cieux. » ( Histoire Larousse )

 

 

 

                              Pierre L'Ermite , le prédicateur

 

Le prédicateur le plus connu est Pierre l’Ermite, qui mena sa prédication dans le Berry, l'Orléanais, la Champagne, la la Lorraine et la Rhénanie. On se pressait derrière le prédicateur et des milliers de   pèlerins, Gens du peuple et  chevaliers dont comme Gautier Sans-Avoir,  arrivivèrent  à Cologne  en avril 1096, Pierre l'Ermite prêcha auprès des populations allemandes qui l'écoutèrent aussi avec attention et se joignirent aux pélerins.

 

                                                   Arrivée à Constantinople

 

La Croisade des pélerins prit la route pour Constantinople .Ils étaient de vingt -cinq à trente mille croisés. Ils rencontrèrent de nombreux obstacles au cours de leur périple, ils durent se battre et subirent de très grosses pertes . Ils ne furent que trois mille à atteindre Constantinople.

 

 

                                                                        Groupe de Croisés

Repost 0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 21:44

Philippe Ier de France,

 

 

Philippe1France.JPG

 

né en1052 et mort en 1108 au château deMelun 

fut  Roi des Francs de 1060  à1108 

 Fils d’Henri Ier, roi des Francs, et d’Anne de Kiev 

 

Philippe Ier fut couronné en 1059 à Reims, sous le règne de son père.De 1060 ( mort de son père ) à 1066, la régence fut confiée son oncle, Baudoin V comte de Flandre et à l' évêque de Reims.

<<Philippe monta sur le trône le 4 août 1060, n’étant âgé que de huit ans. Son père l’avait fait sacrer le 23 mai de l’année précédente à Reims, et un auteur contemporain a remarqué qu’à cette cérémonie le jeune prince à peine âgé de sept ans fit lui-même lecture du serment et le souscrivit de sa main>>.( Histoire Hachette )

 

 

                                    Berthe de Hollande, mère du futur roi, Louis VI le gros

 

Philippe Ier épousa Berthe de Hollande qui lui donna un fils qui de viendra Roi des Francs sous le nom de Louis VI le gros. Philippe Ier, très attiré par les femmes, répudia Berthe de Hollande pour épouser Bertrade de Montfort ce qui lui valut d'être excommunié.

 

                                                        Bertrade de Montfort


Venu en France pour répandre la réforme grégorienne et excommunier le roi à nouveau, le pape Urbain II prêchait la première croisade en 1095. Frappé d'excommunication , le roi Philippe Ier ne participa pas à la croisade dont  son frère Hugues fut l’un des principaux acteurs avec Raymond de Toulouse et Godefroy de Bouillon.

 

 

numérisation0013                      

 

Sous son règne se dessinèrent les grandes lignes de la politique des souverains capétiens :

assurer une base réelle à la puissance royale en consolidant le domaine, et abaisser ou contenir les trop puissants vassaux

Il sut tirer parti, avec habileté, de l’éloignement de puissants vassaux pour affermir son pouvoir et pour réunir à la couronne de grands domaines, tels que le comté de Bourges, qui lui fut vendu par le comte Herpin afin d’avoir de quoi faire le voyage de la terre sainte.

 

                                                               Gisant de Philippe Ier


Philippe se réconcilia avec la papauté et il fut  absous en 1104. En 1107, le pape   se rendit en France où il rencontra Philippe et le futur Louis VI à Saint-Denis.

Repost 0

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens