Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 14:34

 

Observatoire du nucléaire - http://www.observatoire-du-nucleaire.org

 

Revue de presse par Stéphane Lhomme

Semaine du vendredi 8 au jeudi 14 juin 2012

 

Un an après Fukushima, la croissance japonaise s'accélère


Le Figaro : http://bit.ly/L7PgHR

Le Figaro retrouve le moral : « Un an après Fukushima, l'économie japonaise va mieux. Entre janvier et mars, le PIB de l'Archipel a progressé de 1,2% alors que les données gouvernementales préliminaires dévoilées en mai tablaient sur une hausse de seulement 1% ». Signalons tout de même que Fukushima n'est pas un exemple à suivre pour ceux qui espèrent faire revenir la croissance en France !

 

Japon : le paysan ruiné face au nucléaire


Citizenside : http://bit.ly/KEgYiN

Il faut croire qu'une catastrophe nucléaire comme celle de Fukushima n'a pas que des effets bénéfiques sur la croissance : des paysans qui ont tout perdu viennent témoigner publiquement dans la rue en plein Tokyo.

Pendant ce temps, « la haute autorité du nucléaire nippon, le NISA, envisage d'accorder des autorisations d'exploitations des centrales au-delà des quarante ans initialement prévus ».

Pour mémoire, le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima aurait dû être arrêté définitivement un mois avant la catastrophe du 11 mars 2011, mais une prolongation de sa durée de fonctionnement avait été accordée malgré des alertes concernant son état

(cf Le Monde, http://bit.ly/LTAzaF )...

 

 

Fukushima : le premier ministre accusé d'avoir aggravé la situation... en téléphonant à la centrale ! 

Dépêche Associated Press sur Métro.fr : http://bit.ly/KnfAS3

On commence enfin à savoir qui sont les vrais responsables de la catastrophe de Fukushima. Tepco, le propriétaire de la centrale, qui avait falsifié les données de sûreté ? Non. Le français Areva, qui avait fourni du combustible au plutonium ? Non plus. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui avait certifié de la sûreté de la centrale face aux évènements naturels ? Pas plus.

En réalité, le principal coupable est Naoto Kan, le premier ministre japonais au moment du désastre. Il a en effet passé « plusieurs appels téléphoniques à la centrale de Fukushima, dérangeant les travailleurs et entraînant du même coup une plus grande confusion ». C'est ce que pointe sans rire une commission parlementaire japonaise.

On rappellera toutefois que, dès le début de la catastrophe, Tepco voulait abandonner la centrale en perdition (cf http://bit.ly/LUtc7o ) et que c'est Naoto Kan qui s'était opposé à ce projet criminel (cf http://bit.ly/JPdoT4 ). On peut donc penser qu'il a très bien fait de téléphoner à la centrale pour savoir ce que Tepco projetait !

Depuis, Naoto Kan a quitté le pouvoir et se prononce contre le nucléaire

(cf http://bit.ly/Lu7ung ). Ce qui explique assurément pourquoi les parlementaires japonais s'en prennent à lui... 

Partager cet article

Repost 0
Published by fosseuchien - dans voyages en Lorraine
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens