Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 23:01

Maximilien de Robespierre

L'incorruptible

 

Né à Arras en1758, décédé à Paris le 28 juillet 1794, Robespierre était issu d’une famille de la petite bourgeoisie.

 

Aîné d'une fratrie de cinq enfants, il perdit sa mère à l'âge de six ans. Puis son père abandonna ses enfants, et il fut pris en charge par son grand-père maternel.

 

Jeune homme pauvre et doué, il poursuivit  des études qui le menèrent au métier d’avocat. Il fit de sérieuses études, d'abord chez les oratoriens d'Arras, puis comme boursier à Louis-le-Grand en 1769. 

 

Rentré dans sa ville natale, il devint avocat au Conseil d'Artois (1781) et juge au tribunal épiscopal. Il fut élu député du Tiers Etat aux Etats Généraux après avoir fait une campagne publique.

 

Robespierre parlait avec un style châtié, une sobre éloquence, mais sa dialectique un peu sèche, son ton de voix grêle et criard ne séduisaient pas toujours l'assistance. On sait pourtant qu'il menait une vie digne et probe, qu'il méprisait les plaisirs et les honneurs.

 

 

Plus tard, on le surnomma l'« Incorruptible ».


Au début de 1791, au club des Jacobins,  Robespierre fut  l’un des premiers à se déclarer favorable au suffrage universel.

Adversaire de la déclaration de guerre en 1792, il s’opposa aux Girondins et passa au premier rang de la scène politique avec la chute du roi, le 10 août 1792.

 

Elu député à la Convention, il réclama la déchéance de Louis XVI et devint l’un des chefs de file des Montagnards. Appuyé par les sans-culottes parisiens, il fut l’un des principaux artisans de la chute des Girondins (juin 1793).


Robespierre institua une religion civique, qui combattait l’athéisme, reconnut l’immortalité de l’âme et enseigna aux Français la haine de la tyrannie et l’amour de la justice. Il fut le héros de la fête de l’Être Suprême qui se déroula partout en France le 8 juin 1794.

 

L’arrestation

 

 

 

Les gendarmes arrêtèrent Robespierre, Saint-Just et Couthon . Le jeune frère de Robespierre et Le Bas se joignirent volontairement à eux. Pour aller plus vite , ils portèrent le paralytique Couthon.

Mais la Commune de Paris, tenue au courant heure par heure de ce qui se passait à l’Assemblée, fit sonner le tocsin et convoqua les sections. Les barrières furent fermées, la place de l’Hôtel de Ville se hérissa de piques, l’insurrection n’attendait plus qu’un signal que seul Robespierre pouvait donner.

Pendant ce temps, chaque prisonnier était conduit vers la prison qui lui était  assignée. Dès que le nom de Robespierre fut prononcé, le geôlier refusa de laisser entrer les gendarmes et leur prisonnier. La Commune avait certainement donné des ordres très précis. Robespierre ne croyait  pas à l’efficacité d’une émeute pour lui redonner le pouvoir. De plus, trop respectueux des lois, il préférait  passer devant un tribunal. Comme il fallait  bien aller quelque part, Robespierre proposa aux gendarmes de le conduire à la police municipale, en un mot lui ouvrir les portes de la liberté.

 

Le procès et l’exécution

 

 

 

A trois heures de l’après-midi les prisonniers furent conduits au Tribunal révolutionnaire. L’accusateur public, Fouquier- Tinville  alla requérir contre ses anciens chefs. Pas d’interrogatoire et pas de défense pour les hors la loi. On fit simplement faire constater l’identité des accusés par deux personnes de l’assistance.

Quelques heures plus tard tout était fini. L’après-midi du 28 juillet 1794, sous les acclamations de la foule, Robespierre fut guillotiné place de la Révolution (Place de la Concorde), avec son frère Augustin, Saint-Just, Couthon et dix-sept autres de ses partisans. Les jours suivants, quatre-vingts de ses partisans furent exécutés.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens