Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 23:51

 

La réhabilitation de Jehanne

                                                                             Orléans  

 

Isabelle avait repris la force de crier son chagrin et ne cessait de répéter :
-    Ma fille n’était pas une sorcière !
Madame Henriette la rassurait gentiment en lui disant :
-    Madame Isabelle, un jour viendra où elle sera reconnue innocente !
Midi sonnait à l’église du quartier quand un homme se présenta chez Madame Henriette. Il se présenta :
-    Bonjour Madame, je suis Pierre Maugier, avocat à Paris, procureur de la nation de France ! Je voudrais rencontrer la mère de Jehanne, la Pucelle d’Orléans !
-    Monsieur ! Par pitié ! Ne faites pas souffrir cette pauvre femme !
-    Ne craignez rien ! Je viens l’aider à réhabiliter Jehanne !
Henriette courut chercher Isabelle. Elle arriva à petits pas, toute tremblante . Pierre Maugier la rassura :
-    Madame, j’ai été très touché par le supplice de votre fille ! Je veux vous aider !
Il resta plusieurs jours à Orléans et aida Isabelle et ses deux fils à rédiger une supplique au Pape pour lui demander d’ enquêter sur le procès de Jehanne et sur son exécution. C’était en 1454, le grand inquisiteur de France, Jean Bréhal, porta lui-même le message à Rome, aux frais du Roi de France. Isabelle se sentit libérée mais la réponse se faisait attendre. L’hiver passa et une triste nouvelle arriva de Rome , le pape était mort le 24 mars 1455. De nouveau, Isabelle et ses fils tremblèrent. Ils pensaient : « Le successeur tiendra-t-il compte de notre requête ? »
Pierre Maugier les rassura :
-    Ayez confiance ! Votre requête est juste ! et il ajouta , Charles VII ne craint plus la popularité de Jehanne ! Il se souvient qui lui doit son royaume ! Il est prêt à nous aider !
-    Après l’avoir trahie ! gémit Isabelle.
La révolte grondait parfois en elle, la vieille dame, si soumise et calme ne se reconnaissait plus quand elle s’entendait accuser le Roi . Enfin, le 11 juin 1455, la réponse tant attendue arriva à Orléans. Le Pape écrivait : « …votre fille Jehanne a été injustement condamnée….. »

 

                                                       Notre Dame de Paris

 

Le 7 novembre 1455, Notre Dame de Paris abrita une scène inoubliable. Sur le portail largement ouvert, apparut une vieille femme, courbée par le poids des ans, usée par le travail et la douleur. Ses pauvre jambes la portaient à peine. Deux hommes forts et grands la soutenaient, c’était ses deux fils, Pierre et Jean .Sa marche pénible et vacillante la conduisit devant les juges, l’Archiprêtre de la Cathédrale et le roi de France, Charles VII.Une foule silencieuse avait envahi les bancs. La pauvre veuve se dressa devant ce tribunal, tête haute et s’écria de tout son cœur :
-    Jehanne, la Pucelle de Domremy, était ma fille , issue d’un mariage légitime !  
Elle s’agenouilla et la voix entrecoupée de sanglots et les yeux baignés de larmes, elle continua :
-    Jehanne avait été baptisée , avait fait sa communion ! Nous l’avions élevée dans la foi chrétienne , offrant ses jeûnes et ses prières aux intentions du peuple de France !
Humblement, Isabelle parlait malgré sa peine :
-    Ses ennemis l’ont condamnée ! Ils ont réduit son corps en cendres !
Elle se releva avec peine, les mains jointes crispées, le regard fixé sur le Christ, elle dit calmement :
-    Aujourd’hui, je viens réclamer justice pour ma fille Jehanne !
Au nom de Jehanne, la foule bouleversée, se leva. Charles VII, ému jusqu’aux larmes, quitta sa place et s’avança vers Isabelle. Dignement, elle le regarda fixement. Le roi s’agenouilla devant elle et dit à haute voix :
-    Madame, devant Dieu, je confesse ma faute et je vous demande pardon !
Isabelle hocha la tête. Charles VII se releva et prit la main tremblante d’Isabelle.
Des acclamations éclatèrent : « Vive Jehanne ! Vive le roi ! »
Guillaume Bouillé, l’archiprêtre de la cathédrale, fit un sermon inoubliable pour réhabilitée Jehanne, la Pucelle de Domremy !
Alors qu’un rayonnement de bonheur inondait les yeux de Pierre et Jean , les frères de Jehanne, un voile de Paix s’installa sur le visage d’Isabelle, leur mère  !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens