Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 20:50

Les Cents jours

 

                                      


                                                     Le débarquement

Le 1er mars 1815, le débarquement se fit à Vallauris . Il s’effectua en plein jour, au vu et au su de tous, devant les douaniers surpris. Un premier bivouac fut  installé sur le rivage de ce qui est maintenant le Golf Juan.

Napoléon avait  prévenu le général Cambronne qui commanda à l'avant-garde de ne tirer aucun coup de fusil. La surprise et la rapidité furent les moyens essentiels de la réussite de cette opération. La nuit, Napoléon arriva  à  Cannes , par les dunes.

                                                                

 

 

Lavalette   prit la direction de la Poste et prévint les maîtres de postes que l'Empereur serait là avant deux heures et donna l'ordre de ne plus fournir de chevaux sans autorisation. Aux Tuileries, le ministre des Finances laissa 50 millions dans les coffres. L'Empereur était en route pour Paris.

A  Paris, à 2h 20, le drapeau tricolore flottait aux Tuileries, sur le dôme de l'Horloge aux Invalides à 2h 30. A 2h 45, Sadi Carnot vit le drapeau hissé au sommet de la Colonne Vendôme, Napoléon rentrait dans Paris .

 

 

 

Dès son retour, Napoléon 1er réorganisa l’armée afin de faire face à ses ennemis. Il forma huit armées, sous les noms d’armées de la Moselle, du Rhin, du Jura, des Alpes, des Pyrénées, de Paris, de Laon ; il disposait de 150 batteries, et organisa des corps francs  avec des partisans

.( Les corps francs sont des groupes de combattants civils ou militaires rattachés ou non à une armée  régulière et dont la tactique de combat est celle du harcèlement . Il peut également s’agir d’unités paramilitaires organisées par un État, ou d’unités formées spontanément par des civils. Parfois improvisés et sous-équipés, les Corps francs sont généralement dotés d’un encadrement autonome.)

 

 La levée en masse des sept départements frontières du Nord et de l’Est furent rapidement prêtes ; les places fortes étaient bien approvisionnées, les défilés étaient gardés, la France enfin pouvait se croire capable de défier, de soutenir et même de repousser les efforts de l’Europe coalisée. Napoléon avait restitué aux régiments les surnoms d’Invincible, de Terrible, d’Incomparable. L’armée comptait 200 000 hommes. La garde nationale, composée de 3 130 bataillons, dont 1 500 compagnies de chasseurs et de grenadiers, formant 180 000 hommes, fut mise à la disposition du ministre de la guerre.

 

                                                           Waterloo

 

La bataille de Waterloo

. La bataille avait été préparée avec soin par Napoléon. Il semble cependant que l’empereur aie  sous-estimé la cavalerie britannique. De plus, les informations circulaient mal ou étaient mal interprétées. 

 La victoire aurait dû être au bout de la bataille , mais le commandement de l'aile gauche française ,1er et 2ème Corps,   confié au « Maréchal Ney » avec la mission de s'emparer des Quatre-Bras perdit beaucoup de temps ( en connaît-on la cause ?) , ce qui permit l'arrivée de renforts ennemis.

Avec les 3ème et 4ème Corps, Napoléon parvint à fixer les Prussiens à Ligny. Il voulait saisir l'occasion pour les neutraliser définitivement. Pour cela, il ordonna au 1er Corps, réserve de Ney, de venir couper les arrières prussiens, quitte à retarder la prise des Quatre-Bras.

Mais, mal ou non informé de cette décision de l'Empereur, Ney rappela cette unité qui fit un aller-retour inutile, privant ainsi Napoléon d'une victoire décisive sur les Prussiens..

 Elle se termina  par la victoire décisive de deux armées :

-         celle des alliés composée principalement de Britanniques, d’Allemands et de Néerlandais , commandés par le duc de Wellington

-          et de celle des Prussiens, commandée par le maréchal Blücher  ,

 toutes deux opposées à l'armée française dite «  l’Armée du Nord » commandée par Napoléon 1er  ..

 

 

Cette bataille fut la dernière à laquelle prit part personnellement Napoléon Bonaparte, qui avait repris le contrôle de la France durant la période des Cents jours. Malgré son désir de poursuivre la lutte avec de nouvelles forces qui se reconstituaient, il dut, par manque de soutien politique, abdiquer quatre jours après son retour à Paris.

 

Napoléon fut déporté et emprisonné par les Britanniques sur l ‘île de Saint- Hélène. L'Empereur était accompagné d'une petite troupe de fidèles. Il se consacra à l’écriture de ses mémoires qu'il dicta  à Las Cases. Il essaye aussi d’apprendre l ‘anglais ; il reçoit plusieurs visiteurs de passage à Sainte-Hélène, qui était une escale importante pour tout navire qui contournait l’Afrique. Napoléon tomba progressivement malade et s’affaiblit. Dans la seconde moitié du mois d’avril 1821, il écrivit lui-même ses dernières volontés et plusieurs codicilles, une quarantaine de pages au total.

 

 

 

Napoléon s’éteignit le samedi 5 mai 1821, « à 17 heures et 49 minutes », rendant ainsi « le plus puissant souffle de vie qui eut jamais agité l'argile humaine » (Chateaubriand). Cependant, les causes de sa mort ont fait l'objet de controverses ; officiellement les médecins ont conclu à une mort des suites d'un cancer de l'estomac, mais l'hypothèse fut avancée d'un empoisonnement au trioxyde d' arsenic.Hudson Lowe, le geôlier de Napoléon à Sainte-Hélène, devant son lit de mort, déclara :

« Messieurs, c’était le plus grand ennemi de l’Angleterre , c’était aussi le mien. Mais je lui pardonne tout. A la mort d’un si grand homme, on ne doit éprouver que tristesse et profond regret. »

Napoléon demanda à être enterré sur les bords de la Seine, auprès du peuple français qu’il avait tant aimé, mais lorsqu’il mourut en 1821 il fut inhumé à Saint – Hélène.  .

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens