Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 16:05

 

                        AMANTY

 

 

Le territoire de notre village fut une station néolithique puis un campement Ligure de la tribu des Leuques. On a retrouvé des traces de Cromlech à Epiez ( commune voisine ) et des pierres taillées, "coup de poing", à Amanty.

 

On peut affirmer que les forêts giboyeuses avaient permis l’installation de peuples celtes ( Leuques, Médiomatriques ….) dès le V ème siècle avant J-C ou même avant. Après  la conquête de la Gaule par les Romains, entre – 53 et – 48, le territoire actuel de la Meuse fut rattaché à la Belgïe ( Gaule Belgique ), c’est à cette époque que naquit AMANTY.

 

 

L’appellation d’ AMANTY viendrait de Amantaïus,  nom romanisé d’un Gaulois revenu au pays après une longue campagne de guerre au sein des légions romaines . Sa bravoure lui aurait valu le titre de Tribun .

 

 

 Dans un document de la chambre des comptes de Gondrecourt de 1327 , l’appellation d’Amanty apparaît  sous l’écriture suivante : AMENTI .

 

 Dans  « le pouillé » ( l’état des bénéfices ecclésiastiques ) de 1749 on peut lire : AMANTAIUS

 

( D’après César …)

Les jeunes filles gauloises étaient très jolies . Leur longue chevelure qui se déclinait sur tous les tons de blond et de roux entourait des visages d’anges enjoués et rieurs . La joie de vivre des peuples gaulois et leur hospitalité étaient connues au-delà des frontières …. Les charcuteries : jambon fumé, saucisson, pâté …. se dégustaient jusqu’à Rome !

 

Pourquoi ne pas rêver ! 

 

Amanty , d’où vient ce nom ?( D’après l’abbé Vivenot, curé de Vouthon)

Du latin : amare  verbe aimer , amor ( en patois on disait : amon’ti )

Amanty  , vient du latin « amantaius » qu’on peut traduire par : « celle qu’il aima ou celle qui l’aima »,( déformation  latine )

 

Réponse d’une amie, latiniste confirmée,  agrégée, professeur de latin :


 

<<Chère amie,

 J'en viens à ta question. La réponse est toute simple: amanti est le datif d'attribution du participe présent  = à mon aimée.
Ton interprétation est tout à fait correcte, car le part.prést peut être  subjectif ou objectif, c'est à dire : à celle que j'aime ou qui m'aime.
On retrouve ce double sens au XVIIème siècle : amant désigne l'un est l'autre.
Le Y est sans doute une déformation .
J'ai eu plaisir à t'aider. Me replonger dans le latin me procure toujours beaucoup de satisfaction.>>

Les cantonnements militaires étaient certainement nombreux. Il fallait surveiller le sanctuaire de GRAND, protéger les visiteurs et hauts dignitaires, défendre les frontières de l’Est des invasions. Le puissant empire gallo-romain aimait étaler sa force et ses armées … 

 

Un tribun romain chargé des légions basées dans notre « Lorraine » serait tombé amoureux d’une belle gauloise, fille d’un chef de tribu, rencontré dans nos forêts au cours d’une partie de chasse …

Comment se faire accepter par une population plus ou moins hostile ? En tant que vainqueur, il aurait pu user de la force et enlever  la jeune fille. Mais, c’était un soldat droit et honnête et par-dessus tout, il était très épris de la jolie Gauloise ! Il choisit de lui prouver son amour en fondant « une villa », qu’il appela « Amanty » ( Celle qu’il aima ? ) en hommage à sa bien-aimée !

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens