Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 14:44

Louis Philippe 1er et la "Monarchie de Juillet

 

                                                                        Louis Philippe 1er

 

Louis Philippe naquit  à Paris le 6 octobre 1773,  décéda à Claremont en Angleterre en 1850. Louis-Philippe était  le cousin de  Louis XVI, Louis XVIII et Charles X  

Il était le fils aîné de Louis Philippe Joseph, duc d'Orléans,  appelé  Philippe Egalité et d’Adélaïde de Bourbon-Penthièvre, descendante du comte de Toulouse , fils légitimé de Louis XIV   et de la marquise de Montespan

 

Il fut élevé par la comtesse de Genlis, dame d’honneur de sa mère.. Cette dernière  lui donna une formation à la vie pratique en même temps qu’une culture plus poussée que celle des princes de son temps.

 

 

Son père, Philippe Egalité était devenu Conventionnel, il côtoyait  les plus prestigieuses et souvent les plus douteuses  figures de la Révolution : Danton, Fabre d'Églantine, Desmoulins.


Le jeune prince, futur roi Louis Philippe 1er,  tenta de persuader son père de ne pas participer au procès de Louis XVI   Mais Philippe Égalité, le duc d'Orléans,  vota  la mort du roi Louis XVI.

 

Le futur Louis Philippe portait le poids de la responsabilité de régicide   de son père, il était  regardé avec hostilité par les émigrés royalistes

 

Très tôt, le futur Louis-Philippe 1er , duc de Chartres, se lança dans l’aventure révolutionnaire en s’inscrivant au club des Jacobins en 1790. Puis il partit  rejoindre la Garde nationale et s’engagea  dans l’armée révolutionnaire.


La guerre éclata en avril 1792. Le jeune duc de Chartres  servit sous Kellermann à Valmy, puis sous Dumouriez à Jemmapes.

Dumouriez déserta après Neerwinden le  18 mars 1793, et le duc de Chartres qui n'approuvait pas la "terreur" l'accompagna.

La trahison du fils entraîna  l'exécution du père en novembre 1793 .

Pour le nouveau duc d'Orléans, le futur roi Louis Philippe,  ce fut  l'exil, la gêne matérielle et surtout le discrédit.

 

 

                             Louis Philippe 1er et ses cinq fils

 

 

En 1830,  Charles X abdiqua et Louis -Philippe se fit proclamer

<< Roi des Français>>


Ce nouveau titre, déjà porté par Louis XVI de 1789 à 1792, était une innovation constitutionnelle liant la nouvelle monarchie populaire au peuple, et non plus au pays. Il s'agissait  d'une monarchie contractuelle fondée sur un Pacte entre le roi et les représentants de la nation. Un autre symbole fort de la nouvelle monarchie, appelée  " Monarchie de juillet", fut  l’adoption du drapeau tricolore pour remplacer le drapeau blanc de la Restauration.

 

Cette arrivée au pouvoir à la faveur d’un soulèvement populaire valut  à Louis-Philippe l’hostilité des cours européennes et le surnom de « roi des barricades » ou encore « roi bourgeois ».

 

 

                                              Louis Philippe 1er prête serment


Pendant quelques années, Louis-Philippe règna plutôt modestement, évitant l'arrogance, la pompe et les dépenses excessives de ses prédécesseurs.  Au début, il était aimé et appelé le Roi Citoyen, mais sa popularité souffrit  quand son gouvernement fut  perçu comme de plus en plus conservateur et monarchique.

 


Les républicains déclenchèrent des insurrections très violentes en avril 1834 à Lyon et Paris,

 

La crise économique qui frappa le pays à partir du milieu des années 1840, la mort de l’héritier de la couronne, le très populaire duc d’Orléans, le vieillissement d’un roi inconscient de la ruine qui menaçait son trône menèrent à la fin de la monarchie de Juillet.

 

 

Le 23 février 1848,  la fusillade du boulevard des Capucines lança  dans la capitale un vaste mouvement révolutionnaire. Pour ne pas faire tirer sur le peuple, Louis-Philippe choisit d’abdiquer en faveur de son petit-fils, le comte de Paris, le 24 février. 1848 

 

 

L'Assemblée nationale était prête  à accepter son petit-fils comme roi, mais elle changea d’avis, et suivit l’opinion publique. La deuxième République fut proclamée  dans des circonstances controversées, à l’Hôtel de Ville de Paris le 24 février 1848.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens