Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 22:16

Mac Mahon, 2ème président de la 3ème République de 1873 à 1879

 

Mac Mahon naquit le 13 juin 1808 à Sully et décéda le 17 octobre 1893 à La Forest

 

 

Pendant la « guerre de Crimée » , il reçut le commandement de la 1re division d'infanterie du 2e corps de l'armée d'Orient et, en septembre 1855, il mena avec succès, pendant le siège de Sébastopol, l’attaque sur les ouvrages fortifiés de Malakoff où il prononça son célèbre

« J’y suis, j’y reste !>>


 

  Mac Mahon se distingua lors de la campagne d’Italie de 1859. Il poussa ses troupes en avant sans avoir reçu d'ordres à un moment critique,  ce qui assura la victoire française de Magenta


 

En 1861, Mac Mahon  représenta la France au couronnement de Guillaume 1er de Prusse .


 

En 1864, il fut nommé gouverneur général d'Algérie.


 

Il participa à la « guerre franco-prussienne » de 1870. et il subit plusieurs défaites en Alsace et à la bataille de Sedan où il fut blessé dès le début des combats. Il fut fait prisonnier lors de la capitulation de Sedan.


 

En 1871, il fut nommé à la tête de l'armée dite « versaillaise » qui réprima sévèrement la « Commune de Paris » en tuant 30 000 personnes, emprisonnant 38 000 et en déportant 7 000 autres au bagne.


 

Porté par sa popularité, Mac Mahon  fut élu « Président de la République » par la majorité royaliste de l'époque, après la chute de Thiers .

 

 

Après avoir limogé le président du Conseil Jules Dufaure, il le remplaça par le duc Albert de Broglie, un monarchiste, qui projetait de restaurer la monarchie. Ce fut un échec et Mac Mahon instaura le « septennat »

 

Les élections du 14 octobre 1878 donnèrent à la gauche une majorité de 120 sièges, et le ministère de Broglie démissionna le 19 novembre.


 

Les élections sénatoriales du 5 janvier 1879 livrèrent cette assemblée à la gauche,

 

Mac Mahon, qui ne disposait plus d'aucun soutien parlementaire, préfèra démissionner le 30 janvier 1879.

 

Le républicain,  Jules Grévy ,  lui succéda huit heures plus tard.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens