Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 22:35

Le collier de la Reine

 

En 1772, Louis XV commanda un présent pour Madame du Barry. Il demanda aux joailliers parisiens Bœhmer et Bassange de créer un collier de diamant inégalable. Cela prit du temps et Louis XV mourut.avant de pouvoir offrir ce collier à sa maîtresse.


Les bijoutiers espérèrent le vendre à Marie-Antoinette. En 1778 le nouveau roi, Louis XVI, lui offrit le collier en cadeau, mais elle le refusa. On dit que Marie-Antoinette a refusé le collier parce qu'elle n'avait pas envie de porter un bijou qui avait été conçu pour une autre femme, surtout une courtisane qu’elle détestait.

 

D’autre part, la reine Marie-Antoinette, fidèle à la mémoire de sa mère, était plus qu’en froid avec le cardinal de Rohan. Ce dernier se désespérait de cette hostilité. Il désirait être en bon terme avec la cour et la reine .


 Ce fut Jeanne de Valois, qui descendait par son père du roi de France Henri II et de sa maîtresse Nicole de Savigny qui promit au Cardinal de Rohan de l’introduire à la cour.


L’ enfance de Jeanne  avait été des plus misérables. Depuis Henri II, la lignée était descendue au plus bas. Son père avait épousé une paysanne, qu’il laissa bientôt veuve. Jeanne mendiait sur les chemins, en demandant « la charité pour une pauvre orpheline du sang des Valois ». Une dame charitable, la marquise de Boulainvilliers, étonnée par cette histoire, prit des renseignements, et vérifications faites, entreprit les démarches pour lui obtenir une pension du roi, et lui fit donner une bonne éducation dans un couvent situé près de Montgeron.


En 1774, Jeanne épousa à Bar-sur-Aube, un jeune officier Nicolas de La Motte, qui servait dans les gardes du corps du comte d’Artois, second frère du roi. Le ménage, peu après, se donna , de sa propre autorité, le titre de comte et comtesse de La Motte. Jeanne ne se fit plus désormais appeler que comtesse de La Motte-Valois. Elle fit un voyage à Saverne  pour rejoindre Madame de Boulainvilliers qui lui présenta son ami le cardinal de Rohan, à qui elle fit appel financièrement pour sortir de la misère avec laquelle elle continuait de se débattre plus ou moins puis, elle devint sa maîtresse.


 La comtesse de La Motte fit espérer au cardinal un retour en grâce auprès de la souveraine si .il aidait la reine à payer le collier en plusieurs versements. Au nom de la Reine Marie-Antoinette, elle lui soutira 60 000 livres (en deux versements), qu’il lui accorda tandis que la comtesse lui fournissait des fausses lettres reconnaissantes de la reine, annonçant la réconciliation espérée, tout en repoussant indéfiniment les rendez-vous successifs demandés par le cardinal .

 

D’autre part, le comte de la Motte avait découvert qu’une prostituée, Nicole Leguay, qui opérait au Palais-Royal,  s'était forgée une réputation due à sa ressemblance avec Marie-Antoinette. La comtesse de La Motte la reçut  et arriva à la convaincre de bien vouloir, contre une somme de 15 000 livres, de jouer le rôle de la reine en recevant en catimini un ami, dans le but de jouer un «  tour »


Pour ce fameux collier, la Comtesse de La Motte  réussit à escroquer le cardinal de Rohan pour la somme de 1,6 million de livres (qui équivaut pour l'époque à trois châteaux entourés chacun de 500 ha de terres).


Le résultat de cette affaire fut résumé par l'exclamation d'un magistrat du Parlement de Paris au lendemain du verdict : « Un cardinal escroc, la reine impliquée dans une affaire de faux ! Que de fange sur la crosse et le sceptre ! Quel triomphe pour les idées de liberté ! ».


Bien que Marie-Antoinette ait été étrangère à toute l'affaire, l’opinion publique ne voulut pas croire à l’innocence de la reine. Accusée depuis longtemps de participer, par ses dépenses excessives, au déficit du budget du royaume, elle subit à cette occasion une avalanche d’opprobres sans précédent. Les libellistes laissèrent libre cours aux calomnies dans des pamphlets où « l’Autrichienne » se faisait offrir des diamants pour prix de ses amours avec le cardinal.


Ce scandale jeta le discrédit sur la Cour dans une opinion déjà très hostile . Ce scandale eut sa part de responsabilité dans le déclenchement de la Révolution quatre ans plus tard et dans la chute de la royauté.


 « Cet évènement me remplit d'épouvante, comme l'aurait fait la tête de Méduse », écrit Goethe dans sa correspondance. Peu après, il ajouta : « Ces intrigues détruisirent la dignité royale. Aussi l’histoire du collier forme-t-elle la préface immédiate de la Révolution. Elle en est le fondement... ».


le Mariage de Figaro , comédie en cinq actes de Beaumarchais écrite en 1778 dont la première représentation officielle eut lieu en 1784  au théâtre de l’Odéon, après plusieurs années de censure eut un succès retentissant.  Ce Chef-d’œuvre du théâtre français et international dénonçait les privilèges archaïques de la noblesse et les injustices.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens