Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 18:59

L’odieux stratagème …


A l’auberge de « La Rousse », Jacques d’Arc ne tenait pas en place. De sa voix forte il criait à qui voulait l’entendre :
-    Où est ma fille Jehanne ? L’avez-vous vue ? Cette fille est une ingrate ! Elle n’obéit pas à son père !
D’une voix douce, Isabelle le rassurait :
-    Jehanne va revenir ! Elle est sûrement occupée à faire le bien !
-    Elle est peut-être partie derrière les troupes de soldats ! hurlait-il
Jacquemin arriva et calma son père en le rassurant sur Jehanne et sur ses intentions pour la nuit..

 

 

                                                        Eglise Saint Nicolas à Neufchâteau (Vosges)

 

Mais ce père, dont les refus de mariage de Jehanne mettaient en colère resta soupçonneux ! Il en devenait fou de rage ! Dans sa douleur, il alla voir Barthelémy et lui conseilla un odieux stratagème :
-    Barthelémy, tu as le droit d’intimider ma fille, par des menaces ! Je te l’avais promise ! Elle est ta fiancée !
Le lendemain, le jeune homme rencontra Jehanne et l’accosta en ces mots :
-    Jehanne, tu es ma promise ! Tu dois m’épouser !
-    Non, Barthelémy ! Je ne t’ai rien promis !
-    C’est ton père qui a arrangé nos épousailles !
-    Je te prie de me pardonner si j’ai pu te laisser croire que j’étais d’accord ! J’ai simplement accepté ton aide pour tous ces pauvres gens , je t’en remercie !

 

 

                                                         Eglise saint Christophe à Neufchâteau

 

Le séjour à Neufchâteau devint interminable pour Jehanne ! Le désaccord qui régnait entre elle et ses parents, à propos de son mariage, lui brisait le cœur ! Sa sœur Catherine, mariée en début d’année était enceinte et souffrait de sa grossesse. Jehanne passait beaucoup de temps avec elle. Jacquemin, le frère aîné, accomplissait les tâches difficiles, porter l’eau, soigner les animaux , aller au bois pour alimenter les cheminées, il fallait préparer les repas !
Le retour à Domremy fut houleux entre Jehanne et son père ! A peine arrivé au village, un messager venu de Toul se présenta avec une convocation, commandant à Jehanne de comparaître devant « l’official » de Toul pour rupture de fiançailles , le plaignant étant Barthelémy de Clefmont. Tandis que la population s’affairait à relever les ruines laissées par les troupes de Vergy, Jacques d’Arc emmena sa fille à Toul. Le soleil se levait à peine, le chariot roulait à vive allure sur les chemins défoncés et Jacques rudoyait sévèrement sa fille. Elle restait silencieuse et calme ! En arrivant aux Quatre-Vaux, le père se sentit désarmé devant une telle gentillesse ! La honte et le remords commençaient à l’envahir. Il était sur le point d’avouer qu’il était la cause de cette convocation devant le tribunal ! A ce moment-là arriva une troupe de soldats français qui s’écrièrent :

« Eh papa ! Quel joli brin de fille tu transportes là ! Laisse-nous la ici, on saura quoi en faire ! »

 

 

 

                                                                Porte de France à Toul

 

 Jacques fouetta son cheval de plus belle et l’attelage arriva à Toul au trot. La ville, toujours bruyante, livra passage aux voyageurs. Les rues étaient encombrées de poules et de cochons qui fouillaient dans les caniveaux. Sur la place du marché, une foule bigarrée de jongleurs, de funambules, d’acrobates, de musiciens, de montreurs d’ours et de troubadours retenait l’attention des petits et des grands .Les étals offraient au regard des visiteurs, des bibelots de bois, de cuir, des bijoux, des breloques, des images saintes et même des reliques … Pendant que le père menait son attelage à l’hôtellerie « Fleur du Lys », rue Gouvion Saint Cyr, Jehanne flâna le long des boutiques, elle écouta les complaintes d’un conteur qui traitait la reine Isabeau de Bavière de sorcière et plaignait le Dauphin Charles d’être né d’une mère impie et d’un père fou ! Elle marchait, pensive, quand une bohémienne l’accosta et la retint par le bras en lui disant :
 « Ma mignonne, toutes ces histoires de troubadours ne doivent pas attrister tes beaux yeux ! Une femme a perdu le Royaume de France, mais une pucelle le sauvera ! »
Jehanne tressaillit, se retourna, mais la bohémienne avait disparu dans la foule ! Elle pressa le pas et rejoignit son père à l’auberge. Ils prirent le repas du soir et passèrent la nuit. Dès sept heures, ils étaient sur pieds, ils avalèrent du pain trempé dans du lait  et filèrent vers la cathédrale, siège de l’appareil judiciaire.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens