Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 22:58

Jules Grévy

 

L’éducation

 

Le 9 août 1879  fut votée la « loi Paul Bert», qui créa des Ecoles normales pour  former les professeurs dans un cadre et une idéologie républicaine.

 

La loi «  Jules Ferry »  fut votée le 15 mars 1880 , elle réformait le Conseil supérieur de l'Instruction publique et qui excluait les ecclésiastiques en ne réservant les places qu'à des professeurs formés dans les écoles normales.

 

Trois jours plus tard, une autre loi retira le droit aux universités catholiques de porter le nom de « faculté », ceci dans le but d'attirer les étudiants dans les universités laïques.

 

Mais le coup le plus important porté à l'influence de l'Église sur la religion a lieu le 29 mars, il s'agit d'une loi interdisant « aux congrégations non autorisées » d'enseigner, en amenant certaines, comme les Jésuites, à quitter la France.


Pour éliminer l’enseignement catholique, la majorité des congrégations furent considérées comme« non autorisées »

 

Les « lois Jules Ferry » rendirent progressivement l'école gratuite , l'enseignement public laïque et  l'éducation obligatoire, en 1882


Il faut savoir que beaucoup de congrégations dispensaient un enseignement gratuit aux enfants issus de familles modestes.

 

 

En politique extérieure, le président Grévy se montra très attaché à la paix, ce qui lui valut  un conflit avec le mouvement  revanchard contre l'Allemagne. Il s'opposa également à l'expansion coloniale, pourtant voulue par Gambetta

 

Jules Grévy fut  facilement réélu à la présidence de la République, en décembre 1885

A l'occasion du décès de Victor Hugo, le 22 mai 1885 , il décida de rendre au  Panthéon,  le statut de « temple républicain ».

Jules Grévy  écarta Gambetta de la chambre des députés  confia « la Présidence du Conseil » à des personnalités plus proches de lui. Il fut responsable de l'absence d'un pouvoir exécutif fort et donc, de l'instabilité des gouvernements successifs de la troisième République.

 

En 1887, éclata le scandale des décorations , le gendre du président, était accusé de trafic d'influence. Il vendait des nominations dans «  l’ordre de la Légion d’honneur ».. Les chambres appelèrent  Grévy à démissionner . Dans un premier temps, il refusa, puis, Jules Grévy démissionna le 2 décembre 1887.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens