Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 18:11

 

Devant l'Official  de Toul 

 

 

                                                                       Cathédrale de Toul

 

Jehanne et son père pénétrèrent dans le tribunal et s’installèrent . Jehanne et Barthelémy, le plaignant, furent placés face à leurs juges, Frédérique de Maldemaire, vicaire général, doyen de la Collégiale Saint Gengoult et Monsieur Henri de Vaucouleurs, gardien des Cordeliers.
Jehanne et Barthelémy jurèrent sur la Sainte Bible de ne dire que la vérité ! Le procès commença . Monsieur Henri de Vaucouleurs se tourna vers le jeune homme et questionna :
-    Barthelémy de Clefmont, que reprochez-vous à cette jeune fille, que lui reprochez-vous ?
-    Qu’elle devint mon épouse comme elle l’a promis ! répondit-il
Puis, il continua à parler, sans répondre aux questions de Monsieur Henri de Vaucouleurs et coupant la parole au magistrat :
-    Cette fille , Jehanne d’Arc, m’a trompé ! Elle avait promis d’être mienne ! Son père en a fait ma fiancée !

 

                                          Plaque rappelant le procès de Jehanne à Toul

 

Monsieur de Maldemaire usa d’autorité pour le faire taire, mais il demanda avec force et rage :
-    Est-ce normal qu’une fille désobéisse ainsi à son père ? Elle m’a ridiculisé devant ma famille et mes amis !
Monsieur Henri de Vaucouleurs se tourna vers Jehanne en demandant :
-    Jehanne, fille de Jacques d’Arc, ici présent, As-tu désobéi à ton père en refusant Barthelémy pour époux ?
-    Oui Monsieur !
-    Pourquoi Jehanne ?
D’une voix douce et calme, elle répondit :
-    Monsieur, depuis trois années déjà, j’ai offert ma vie à Dieu ! J’ai promis de rester vierge et de me consacrer à mon prochain !
Elle expliqua comment ce jeune homme l’avait aidée pendant leur séjour à Neufchâteau :
-    Il allait au puits et portait les seaux d’eau aux réfugiés ! Il secondait mon frère Jacquemin  au bois et aux soins à donner au bétail ! Il semblait bon et charitable, il aidait les personnes âgés et, à aucun moment, il ne fut question de mariage !
Rouge de colère, perdant tout contrôle, Barthelémy insulta Jehanne qui resta déterminée et sûre d’elle. Impressionnés, les deux juges virent que la bonne foi de Jehanne était évidente. Après délibération , Monsieur  Frédérique de Maldemaire prononça le verdict :
-    Jehanne est honnête , elle désire se consacrer à Dieu ! Elle est acquittée !
S’adressant  à Barthelémy, il dit :
-    Quant à toi Barthelémy, tu es condammné à verser des dommages et intérêts pour avoir traîné injustement, cette jeune fille devant les tribunaux !
-    Messieurs, l’acquittement me suffit ! dit Jehanne .

 

 

      Rue Gouvion Saint Cyr ( rue de l'auberge où logèrent Jacques d'Arc et sa fille )

 

Le père grommela et raccompagna sa fille à l’auberge. Là, il s’assit à table, se tint la tête entre les mains et parut réfléchir longuement . Une foule de questions se pressait dans sa pauvre tête :
« Quelle est cette idée de rester vierge ? Jamais Jehanne n’a parlé de cela à la maison ! Même pas à sa mère ! Non ! Non se dit-il, elle ment ! Elle refuse le mariage pour devenir une fille à soldats ! Non ! Non ! »
 Ces deux mots lui échappèrent , il n’avait pas pu taire sa révolte et les voisins de table s’approchèrent :
-    La révolte gronde en vous , mon pauvre ami ! dit un vieil homme à demi-chauve
-    Soulagez-vous ! parlez-nous de vos tracas ! Vous vous sentirez plus léger ! ajouta un autre
Une femme à cheveux gris cachés sous une coiffe et les yeux boursouflés par le chagrin l’encouragea d’une voix gémissante :
-    Mon pauvre homme, le malheur est partout ! Si vous saviez ! Parlez, vider votre cœur ! ça fait du bien !
Jacques sortit de son état de rêve et, gauchement, ne sachant comment raconter tous ses tourments, se mit à parler lentement, comme s’il cherchait ses mots. S’assurant que les autres étaient intéressés, il raconta :
-    Dans un rêve, j’ai vu ma fille partir derrière les soldats ! comme « une fille » ! Maintenant, elle refuse tous les prétendants, elle veut rester vierge pour se consacrer à Dieu ! Ce n’est pas vrai ! Je ne peux pas y croire !
-    Pourquoi ne pas la croire ? questionna la vieille femme
-    Ah, brave femme ! Mon rêve me torture ! Si je savais que la chose advînt, je vous dirais : noyez-la ou je la noierai moi-même !
Nerveusement, il se passait les mains dans les cheveux et tournait sans cesse son gobelet ! Les gens le regardaient avec compassion et se taisaient .  C’est alors que Jehanne pénétra dans la grande salle mal éclairée de l’auberge. Elle était si belle et souriante que le silence se fit. Tout le monde se tourna vers elle, ils étaient admiratifs devant cette jeune fille resplendissante. Elle s’approcha de son père, posa ses mains sur ses épaules et doucement, chuchota à son oreille :
« Père, il est temps de reprendre la route ! »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens