Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 18:16

On ne peut pas raconter les évènements de la Guerre de cent ans sans s'arrêter sur l'épopée fantastique de Jehanne d' Arc .

 

 

images?q=tbn:ANd9GcSECs-TWKdztX2BXrS0aEQ

                                                 La basilique bâtie en hommage à Jeanne

 

Qui était-elle ?


Régulièrement, des publications essaient de détruire " Jehanne d'Arc "

Comme moi, vous avez entendu ou lu que :

- Jehanne était la fille bâtarde d'Isabeau de Bavière

- Qu'elle n'avait pas brûlé à Rouen et qu'elle avait fondé une famille

- Qu'elle n'était pas vierge !

- Que ce n'était qu'une invention !

- Et encore d'autres écrits, .....

Tous ces écrits , qui vont jusqu'à salir l'image de cette jeune fille, ne se basent sur aucune source sérieuse, les auteurs ne cherchent qu'à vendre des livres et des articles qui font sensation ! ! !

 

Par contre, je vous invite à lire le << Jehanne d'Arc >> de Max Gallo

 

Ils ont fait la France | selection.lefigaro.fr

selection.lefigaro.fr/france
+1 publié par vous pour ce contenu Annuler

Une collection dirigée par Max Gallo de l'académie française

 

 

                                                   Vaucouleurs, la ville qui arma Jeanne

 

 

Après de nombreuses lectures d'écrits et de documents, je vous fais partager le fruit de mes recherches :

 

Jehanne était la  fille de Jacques,  venu d' Arc en Barrois et d' Isabelle Romée fille de Jean , paysan à Vouthon * et de Catherine

Elle naquit à Domremy,  à l'épiphanie 1412 et vécut avec ses trois frères et sa soeur ( un document dit : les enfants vivants et connus )

La vie était difficile, les dangers étaient quotidiens, la peur faisait partie de leur existence et toute cette population paysanne se réfugiait dans la prière. C'était son seul refuge ! Refuge de Paix !

Jehanne grandit dans cette atmosphère mêlée de prières et de peur !

 

* Vouthon-Haut est une commune située dans le département de la Meuse (région de Lorraine). Le village de Vouthon-Haut appartient au canton de Gondrecourt-le-Château et à l'arrondissement de Commercy.. Il se situe géographiquement à une altitude de 390 mètres environ.

 

* Vouthon-Bas est une commune située dans le département de la Meuse (région de Lorraine). Le village de Vouthon-Bas appartient au canton de Gondrecourt-le-Château et à l'arrondissement de Commercy. Il se situe géographiquement à une altitude de 360 mètres environ.

 

Les deux villages se disputent  les   maisons  natales  des  grands-parents de Jehanne d’Arc

Entre les deux communes s’élève un monument à la gloire d’Isabelle Romée, mère de Jehanne.

 

images?q=tbn:ANd9GcSrG0H7eqaFadVb92EM7ve

 

                                                      Statue équestre de Jeanne à Vaucouleurs


 

 

Les Parents de Jehanne, «  la pucelle de Domremy » ou « Pucelle

 

d’Orléans » :

 

 

-         Jacques  1375 – 1431  venant certainement  d’Arc en Barrois

 

-         Isabelle Romée 1380 – 1459 née à Vouthon  fille de Jean, laboureur et de Catherine

 

 

Les biens que possédaient Jacques d'Arc et Isabelle à Domremy représentaient environ 20 ha, dont 12 en terres et 4 en bois, dont le Bois Chenu

Jacques était « laboureur », donc,  un paysan aisé.

 

images?q=tbn:ANd9GcQrj5Ydk77cv12C_Rq8Y6Z


 

                                                                   Maison natale de Jeanne d' Arc à Domremy

 

 

                                              Jehanne Sybille d' Arc

Etat civil

 

  • Née en janvier 1412 - à  Domremy-la-Pucelle, 88630,Vosges, Lorraine, FRANCE
  • Décédée en 1431- à Rouen, brûlée sur le bûcher

 

  Parents

  • Jacques, venu  d'ARC en Barrois 1375-1431
  • Isabelle ROMÉE , fille de Jean , laboureur à Vouthon 1380-1459 
  • Elle était surnommée « Romée » parce qu’elle avait fait un pèlerinage à Rome

 

 

  Mariage(s) et enfant(s)

 

  Frères et soeurs

  • Jacques (dit Jacquemin ) 1402- 1432 ou 1452
  • Catherine  1408-1428 décédée à 20 ans, mariée à Jean Colin, maire de Greux
  • Jean  1410/1476
  • Pierre 1415/1466
  • Jeanne (Jehanne Sybille dite Jeanne d'Arc ) 1412-1431

 

 

 

                         Vestiges des fortifications de Vaucouleurs, la tour des Anglais


 

Monsieur Fernand LEMAIRE,

Directeur d'école publique honoraire 

 a écrit :

 

<<.... Déjà, le 6 juillet 1419, une petite fille de sept à huit ans, nommée Jeanne ( d'Arc) avait pu voir les soldats du terrible damoiseau de Commercy, Robert de Sarrebrück, incendier les champs de blé de Maxey, sur l'autre rive de la Meuse .....

 

De 1420 à 1429, nos pays de " marches " ( les marches de France ) furent le champ clos , où s'affrontèrent  seigneurs vidant leurs querelles, capitaines anglo-bourguignons, ou capitaines Armagnacs, tous plus ou moins brigands qui ne pouvant rien contre nous, bien abrités par nos murailles ( à l'intérieur des remparts de Vaucouleurs ), ravageaient les campagnes.

 

Au centre de cette désolation, Vaucouleurs tenait encore, seule place-forte pour " le Roi de Bourges ", sur les frontières du royaume. Les Anglo-Bourguignons sont à Montigny le Roi, à Nogent le Roi, dans le Bassigny ( 1427) Robert de Baudricourt s'attend à une attaque immédiate.

 

C'est alors que cette jeune fille de Domremy, Jeanne, se présente, le 13 mai 1428, à lui et lui dit : " Le Dauphin sera roi, malgré ses ennemis, et moi, je le conduirai à son sacre " Rabrouée, renvoyée à son père, elle ne se découragea pas, et revint à Vaucouleurs, peu après Noël. Mais entre-temps, au mois de juillet 1428, Antoine de Vergy, gouverneur de Champagne pour le roi d' Angleterre, a reçu l'ordre de s'emparer de Vaucouleurs .Malgré la vaillante résistance  de Robert de Baudricourt, la place capitula fin juillet. Ce fut une capitulation "suspensive" , par quoi les hostilités dans la châtellenie étaient momentanément arrêtées. Mais le péril n'en était pas moins grand .

 

Cette fois, Jeanne fut accueillie avec plus de courtoisie par le capitaine. S'il était toujours sceptique, nous, les Valcolorois, nous eûmes tout de suite confiance en elle .D'abord, elle était doublement notre compatriote : Lorraine comme nous, puis que née sur le sol de l'antique Lotharingie ; Française, comme nous, puisque sujette de Jeanne de Bourlémont, vassale du duc de Bar, lui-même vassal du roi de France....; Et puis, elle était bonne chrétienne, inspirée de Dieu, et les prophéties l'annonçaient. L'enthousiasme était général....

 

                           

 

Robert ne résista plus. Nous nous cotisâmes pour acheter un cheval, des habits à Jeanne. Le capitaine lui donna une épée et elle partit le 29 février 1429. Et, depuis, Vaucouleurs s'enorgueillit d'avoir donné à la France la plus officielle des saintes et des héroïnes >>

 

images?q=tbn:ANd9GcQp1LUuvqxJyRAzFatgI9x

  Sources :

F. Lemaire et Dr P. Serrière : " La forteresse barroise de Foug"

Percival Martin : " Le duc qui nous a donné Jeanne "

Régine Pernoud, Mireille Rambaud : " Telle fut Jeanne d' Arc "

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens