Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 21:51

Famille de Jehanne , la pucelle de Domremy

 

Extraits de documents

                                                             Vouthon-Haut, vue aérienne

 

Vouthon-Haut est une commune située dans le département de la Meuse (région de Lorraine). Le village de Vouthon-Haut appartient au canton de Gondrecourt-le-Château et à l'arrondissement de Commercy.. Il se situe géographiquement à une altitude de 390 mètres environ.

 

                                                            Vouthon-Bas, vue aérienne

 

 

Vouthon-Bas est une commune située dans le département de la Meuse (région de Lorraine). Le village de Vouthon-Bas appartient au canton de Gondrecourt-le-Château et à l'arrondissement de Commercy. Il se situe géographiquement à une altitude de 360 mètres environ.

 

Les deux villages se disputent  les   maisons  natales  des parents de Jehanne d’Arc

Entre les deux communes s’élève un monument à la gloire d’Isabelle Romée, mère de Jehanne.

 

 

 

                                                     Monument à la gloire de la mère de Jehanne

 

 

Les Parents de Jehanne, «  la pucelle de Domremy » ou « Pucelle d’Orléans » :

 

 

-         Jacques  1375 – 1431  venant certainement  d’Arc en Barrois

 

-         Isabelle Romée 1380 – 1459 née à Vouthon  fille de Jean, laboureur et de Catherine

 

 

La vie de Jacquemin, frère ainé de la Pucelle, reste entourée d'une certaine obscurité. La généalogie élaborée par Charles du Lys en 1610, revue et corrigée en 1612 et 1628, fit autorité pendant près de deux siècles et demi. Celui-ci affirma que Jacquemin était mort sans enfant

 

. Or, un acte découvert en 1878 par un érudit orléanais, M Boucher de Molandon, apporta la preuve contraire. Cet acte de notoriété, daté de 1502, mentionne un certain Claude du Lys, habitant Domremy, procureur fiscal de Greux et Domremy, qui se proclame comme étant petit-fils de Jacquemin par sa mère. Jacquemin eut donc au moins une fille, prénommée Jeanne, laquelle eut deux fils qui firent souche.

 
Par contre, le nom de sa femme est inconnu. ( Cependant, un acte de baptême mentionne le nom de  la mère de la fille de Jacquemin, il s’agit de Catherine Corviset


Jacquemin est mort avant 1452., certainement en 1432

 

 

*

État civil

  État civil

  • Né en mai 1402 julien - Domrémy-la-Pucelle,88630,Vosges,Lorraine,FRANCE
  • Décédé vers 1452 julien -ou 1432 à  Domrémy-la-Pucelle,88630,Vosges,Lorraine,FRANCE ,
  • Laboureur  comme son père

 

Parents

  Parents

  • Jacques d'ARC 1375-1431
  • Isabelle ROMÉE * fille de Jean , laboureur à Vouthon 1380-1459 
  • Elle était surnommée « Romée » parce qu’elle avait fait un pèlerinage à Rome

 

 

Mariage(s) et enfant(s)

  Mariage(s) et enfant(s)

  •  
    • Jeanne  1425

Frères et soeurs

  Frères et soeurs

  • Jacques ( Jacquemin ) 1402- 1432 / 1452 * et ses frères et sœurs connus
  • Catherine  1408-1428 décédée à 20 ans mariée à Jean Colin, maire de Greux
  • Jean  1410/1476
  • Pierre 1415/1466
  • Jeanne (Jehanne Sybille dite Jeanne D'Arc ) 1412-1431

 

 

 

 

 

 

 

*L’année du décès de Jacquemin est plus proche  de 1431 que de 1452 car Jacquemin assista, avec son père, au supplice du bûcher de sa jeune sœur,  Jehanne.

  Les deux hommes revinrent à Domremy, très perturbés.

Le père perdit la raison , se laissa mourir de faim et s’éteignit quelques mois après sa fille .

 

                                                                      Fontaine des  groseilliers

 

 

Jacquemin errait comme un fantôme dans Domremy , il arpentait les prairies, les forêts «  à la recherche de sa sœur » . Sa raison l’abandonna et certains écrits racontent qu’on le retrouva sans vie au pied d’un arbre, cet arbre pourrait être celui qu’on appelait « l’arbre des fées » où Jehanne venait danser et jouer avec ses amis et tous les villageois à la mi-carême.

Isabelle, la mère, tomba gravement malade. Elle était très affaiblie et attendait avec sérénité le moment où elle rejoindrait enfin ses chers enfants ( Catherine, Jehanne, Jacquemin ) et son époux. Mais, les habitants d’ Orléans s’enquirent de la famille de leur libératrice. Quand ils connurent l’état de santé de la mère de Jehanne, ils s’empressèrent de venir la chercher pour la soigner et l’aider à surmonter sa peine. Isabelle vécut donc à Orléans, très entourée. Là, elle trouva de l’aide pour réclamer une révision du procès de Jehanne. Elle ne pouvait pas admettre que sa fille soit condamnée comme « sorcière ». Grâce à sa lutte, Jehanne fut réhabilitée.

 

Les deux autres fils, Pierre et Jean,

  • Pierre : Né en 1415 julien   à Domremy
  • Décédé en 1466 julien , à l'âge de 65 ans
  • Chambellan de Charles VII, crée chevalier du « Porc-épic » par le duc d'Orléans
  • Jean : Né vers 1410 julien - Domrémy-la-Pucelle,88154,Vosges,Lorraine,FRANCE
  • Décédé  vers  1476 julien
  • Écuyer, capitaine et prévôt

Pour remercier Jehanne , la pucelle de Domremy, le Roi de France, Charles VII  l’ anoblit, elle et sa famille, leurs enfants et toute leur postérité, par lettres patentes du mois de décembre 1429, leur permit de prendre le nom de «   du Lys »

Le privilège donné aux filles d'anoblir celui qu'elles épouseraient, fut aboli par l'édit d’ Henri IV et celui de Louis XIII en 1614 , mais,.ces mesures ne furent pas applicables à la branche vivant en Lorraine, car le duché en possession d'une complète indépendance, n'était en rien soumis aux lois du Royaume de France.

 Pour les autres branches, des lettres patentes, leur ont généralement permis de jouir du privilège de leur famille. :

de porter un titre de noblesse et le nom de « du Lys », accession à des charges importantes,  exonération d’impôts

 

Les frères de Jehanne  sont connus sous les noms de :

 

 

-Jean du Lys, Ecuyer, capitaine du Roi  Charles VII et Prévost de Vaucouleurs

 

et

Pierre du Lys, Chevalier,  chambellan du Roi Charles VII

 

 

 


 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens