Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 20:09

=> MERCI BEAUCOUP DE SIGNER MAINTENANT EN CLIQUANT ICI :
http://www.fermons-fessenheim.org/spip.php?rubrique39

D'autre part, si vous avez un blog ou un site internet, merci de rajouter un bandeau animé pour annoncer ce rassemblement et renvoyer vers le site http://www.fermons-fessenheim.org/.

Les bandeaux animés sont à télécharger ici :
http://www.fermons-fessenheim.org/spip.php?article110


URGENT - AGISSEZ POUR LA LIBERTE DE MANIFESTER !


Malgré les pressions répétées des autorités, le grand rassemblement européen pour exiger la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et la sortie du nucléaire aura bien lieu à Colmar le week-end des 3 et 4 octobre prochains  !

Pour en savoir plus sur le programme du rassemblement et sur les pressions exercées : http://www.fermons-fessenheim.org/

La liberté de manifester, garantie par la constitution française, ne doit pas être bafouée !

Agissez maintenant en interpellant le préfet du Haut-Rhin et le maire de Colmar.

1/ Envoyez un mail et/ou un courrier postal aux adresses ci-dessous. Nous vous proposons le modèle de lettre ci-dessous que vous pouvez personnaliser pour lui donner encore plus de poids.

2/ Téléphonez aux numéros suivants et, si possible, renouvelez plusieurs fois votre appel jusqu'au 3 octobre 2009.
Tel. Préfecture du Haut-Rhin : 03 89 29 20 10 ou 03 89 29 20 00
Tel. Mairie de Colmar : 03 89 20 68 68

3/ Diffusez cet appel par e-mail à l'ensemble de vos connaissances : chacun-e doit se sentir concerné-e par le respect des droits fondamentaux par les autorités !

4/ Pour mesurer l'impact de cette action, n'oubliez pas de nous le faire savoir en nous envoyant un mail à action@fermons-fessenheim.org

MODÈLE DE LETTRE À ENVOYER

Monsieur Pierre-André PEYVEL
Préfet du Haut-Rhin
7, rue Bruat
B.P. 10489
68020 COLMAR Cedex
Mail : pierre-andre.peyvel@haut-rhin.pref.gouv.fr
Copie à : action@fermons-fessenheim.org

Monsieur Gilbert MEYER
Maire de Colmar
1, place de la Mairie
68000 COLMAR
Mail : gilbert.meyer@ville-colmar.fr
Copie à : action@fermons-fessenheim.org


OBJET : Manifestation à Colmar : pour la vie, contre l'énergie nucléaire, contre la centrale de Fessenheim !


Monsieur le Préfet du Haut-Rhin,
Monsieur le Maire de Colmar,

C'est avec stupéfaction que je constate les entraves que vous opposez à la manifestation qui doit avoir lieu le 3 octobre prochain à 14 h, Place Rapp, à Colmar. J'accorde mon soutien entier au Réseau "Sortir du nucléaire" et au Collectif "Fermons Fessenheim" qui l'organisent pacifiquement.

J'entends parler de "restriction de la liberté de manifester", de "parcours impossible pour la manifestation" et de "mise en danger de la sécurité de la population à Colmar à cause d"une violence latente". Issu d'un temps qu'on croyait révolu, on voit réapparaître l'épouvantail de "l'émeutier allemand" pour monter les uns contre les autres, par delà les frontières.

La violence ?

Elle réside à mon sens dans les cancers provoqués par la radioactivité que rejettent les centrales nucléaires, dans les risques d'accidents graves dont celles-ci sont porteuses, dans la prolifération internationale de l'arme atomique que permet la technologie nucléaire civile.

Le 5 septembre dernier, plus de 50 000 personnes se sont rassemblées à Berlin, lors d'une manifestation antinucléaire pacifique couronnée de succès. Aucun débordement n'a été à déplorer.

Seuls EDF et/ou le lobby pro-nucléaire peuvent avoir un intérêt à ce que des débordements violents entachent la manifestation prévue à Colmar, afin de discréditer à peu de frais le mouvement antinucléaire.

Avec inquiétude, je me rends compte qu'en parlant et en écrivant sur la violence, il est possible de la provoquer. C'est malheureusement ce qui se passe actuellement, dans les médias régionaux en Alsace. Cette distortion dans l'information sert les seuls intérêts d'EDF.

Pacifiquement et consciemment, je soutiens la manifestation européenne qui aura lieu, samedi 3 octobre à 14 h, sur la Place Rapp, contre le danger nucléaire.

Même si vous ne partagez pas l'idéal, que je fais mien, d'une Europe citoyenne sans menace nucléaire, vous avez le devoir de respecter la liberté de manifester et de ne pas y faire obstacle.

Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de recevoir mes sincères salutations.

Nom, prénom :
Adresse :
E-mail :


COMMUNIQUE DE PRESSE
___________________________________________________________

CDR55, collectif meusien contre l'enfouissement des déchets radioactifs
EODRA : association des élus opposés à l'enfouissement des déchets radioactifs 
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt-le-Château
BZL - Bure Zone Libre 
BAR LE DUC, 23 septembre 2009.
BURE, nous ne sommes pas des cobayes !
Des sociologues sont dans notre région cette semaine, afin d'analyser nos états d'esprit, à la demande de l'ANDRA
Deux représentants, au nom des 4 associations meusiennes d'opposition à Bure, ont remis mardi 22/09 un courrier collectif (voir ci-dessous), notifiant leur refus de rentrer dans le débat avec deux représentants du GSPR (Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive).
Non dupes du but poursuivi par ces deux sociologues, chargés de remettre fin 2009 à l'Andra (commanditaire de l'étude) et à l'Etat, une cartographie locale des opinions sur le sujet controversé de BURE, ils ont redit que leur conviction anti-enfouissement nucléaire est inchangée et donc non "réversible".
Le contexte actuel, qui fait la promotion dans les médias entre autre, d'une "Meuse et d'une région qui ne s'en sortiront pas sans le nucléaire et ses déchets", via les récents projets d'EDF notamment (futur Bac environnement nucléaire à Saint Dizier, futur Centre d'entraînement de techniciens chargés du contrôle de matériels pour les centres nucléaires à Bettancourt, futur Centre de stockage de pièces de rechange pour le parc de centrales nucléaires de Velaines, futur centre de stockage des archives industrielles d'EDF à Bure, etc.) ne fait que renforcer leur profonde inquiétude quant à l'avenir du département.
Pendant ce temps, l'Andra prospecte et prépare la construction de la poubelle nucléaire souterraine grand format, dans le sud meusien, sans que les habitants aient leur mot à dire. 
45 000 électeurs meusiens/haut-marnais attendent toujours un référendum sur la question de BURE.
Une  demande de moratoire sur l'enfouissement des déchets radioactifs a été lancée au printemps par 16 associations des régions LCA.
Contact : 06 16 27 14 91 - 06 86 74 85 11
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 
COPIE DU COURRIER
CDR55, collectif meusien contre l'enfouissement des déchets radioactifs
EODRA : association des élus opposés à l'enfouissement des déchets radioactifs
Association des Habitants Vigilants du canton de Gondrecourt-le-Château
BZL - Bure Zone Libre
Bar-le-Duc
Le 22 septembre 2009
à
M. Pierrick Cézanne-Bert
M. Francis Chateauraynaud
GSPR (Groupe de Sociologie Pragmatique et Réflexive)
Nos idées ne sont pas réversibles.
Votre demande d'entretien quant à "la notion de réversibilité (et de manière générale sur les différentes options envisagées pour la gestion des déchets radioactifs)", dans le cadre de votre étude intitulée "Les formes d'argumentation autour de la réversibilité. Le cas des déchets radioactifs" a été débattue au sein de nos associations.
Etant donné que :
- cette étude est commanditée et financée entièrement par l'Andra, artisan du processus d'enfouissement des déchets nucléaires dans la région de BURE,
- l'ANDRA travaille actuellement à l'élaboration "d'une version finale de la future échelle de réversibilité en 2010",
- la notion de réversibilité sera le pivot central et unique dans l'élaboration de la législation qui donnera en 2015 le feu vert au centre d'enfouissement dans la région de BURE.
Nous refusons d'échanger avec vous pour une raison très simple.
L'Etat et les acteurs et promoteurs du projet d'enfouir les déchets nucléaires, dont vous êtes, en tant que sociologues missionnés par l'Andra, connaissent suffisamment tous les arguments de l'opposition à ce projet insensé.
Quant au débat sur les conditions de la réversibilité, nous continuons à le qualifier de vaste tromperie, destinée à masquer l'essentiel : la radioactivité qui un jour remontera à la surface, avec des conséquences que nul ne peut imaginer, mais qu'il est de notre responsabilité à tous d'anticiper aujourd'hui en cessant ce projet, et en cessant de produire ces déchets ingérables.
Nous ne rentrerons donc pas dans ce débat pernicieux, par votre biais, ou par un autre. Nos arguments, fondés sur le bon sens et l'attachement à notre région (gravement mise en péril), et nos convictions sont inchangés et ne sont pas "réversibles" ! Si donc vous devez consigner une idée au terme de vos analyses, pour notre compte, retenez celle-ci.
Sachez aussi qu'il est plus que désagréable (pour nous et pour les milliers de citoyens qui refusent cet état de fait), après avoir été piégés, voire vendus sans avoir eu notre mot à dire, d'être classés dans les thèmes "des alertes et des crises" de la nation et de devenir des sujets d'étude sociologique, au service de l'appareil politico-électro-nucléaire et de ses desseins.
Votre mission d'étude est subordonnée à un grand principe que nous ne connaissons que trop : analyser les états d'esprit afin de mieux les contourner, soit tendre à l'"acceptabilité sociale" d'un projet contraire à nos intérêts, à ceux de nos descendants et de la planète.
Veuillez recevoir, messieurs, l'expression de nos sentiments mitigés.
Les associations
 -- Jocelyn Peyret Coordination nationale actions & groupes Reseau Sortir du nucleaire 30 rue du Nord 68000 Colmar Tel fixe : 03 89 41 80 95 Portable : 06 20 36 57 17 Mail : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr Web : http://www.sortirdunucleaire.org ---- Fermons Fessenheim et sortons du nucléaire Rassemblement européen les 3 et 4 octobre 2009 à Colmar (Alsace) Informations, départs groupés et programme sur : http://www.fermons-fessenheim.org 

 


 

Information relayée par le Réseau Sortir du nucléaire, Fédération de 800 associations - http://www.sortirdunucleaire.org

Consultez l'Agenda des actions organisées partout en France sur : http://groupes.sortirdunucleaire.org/spip.php?rubrique1

Pour ne plus recevoir ces informations envoyez un mail vide à : sdn_55-unsubscribe@sortirdunucleaire.org
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens