Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 22:31

Réponse du Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

·    publiée dans le JO Sénat du 14/04/2005 -
                           page 1075

 

  La seconde mission de concertation destinée à trouver un site en milieu granitique, conduite en 2000, n'a pas permis d'aboutir au choix d'une implantation pour un deuxième laboratoire dédié à l'étude du stockage en couches géologiques profondes. Pour autant, à la demande du Gouvernement, les recherches scientifiques relatives à différentes formations géologiques se sont poursuivies, notamment par l'intermédiaire des collaborations établies par l'ANDRA avec ses homologues étrangers. L'Agence a ainsi pu tirer parti des résultats obtenus dans les laboratoires souterrains actuellement en opération en Suède, en Suisse et au Canada. Cela a permis à l'ANDRA d'obtenir de nombreuses données sur cette formation, de développer des méthodes et outils pour reconnaître ce milieu et en modéliser le comportement. Ces travaux ont donné lieu à la réalisation, en 2002, d'un dossier scientifique de synthèse sur le concept de stockage souterrain en géologie granitique.


Si vous avez lu les articles précédents, vous connaissez l'état des recherches Canadiennes et Suisses, L'ANDRA n'a pas pu, comme on peut le lire dans la réponse du gouvernement, ci-dessus, tirer parti des résultats obtenus dans les laboratoires de ces pays qui reconnaissent être en retard par rapport à la France ! Ci-Après, les travaux menés en Suède :


L'énergie nucléaire en Europe : union ou confusion ?

MONTESQUIOU (Aymeri de)

 

 

RAPPORT D'INFORMATION 320 (1999-2000)

DELEGATION DU SENAT POUR L'UNION EUROPEENNE

 

 

La Suède conduit des expériences en site granitique dans le laboratoire souterrain d'Äspö, mais le dépôt d'une demande d'autorisation pour un centre de stockage ne devrait pas intervenir avant 2003. .......

Certes, la lenteur des décisions peut s'expliquer par la complexité des études scientifiques préalables, et par la nécessité de convaincre les populations localement concernées.

(...) cette lenteur trahit surtout la répugnance des gouvernements européens à trancher dans un domaine aussi sensible pour leurs opinions publiques.

Cette attitude de temporisation est encouragée par le fait qu'il n'y a pas d'urgence technique, puisque les déchets radioactifs doivent d'abord refroidir en étant provisoirement entreposés en surface une cinquantaine d'années.

Mais elle compromet de manière grave la crédibilité de toute la filière électronucléaire. En effet, tant qu'un centre d'enfouissement des déchets radioactifs en formation géologique profonde ne fonctionnera pas dans chacun des Etats membres concernés, un doute subsistera dans l'esprit des citoyens européens sur la pérennité du cycle nucléaire."

 

 

Actuellement, aucun des Etats membres de l'Union européenne n'a dépassé le stade des études et enquêtes préalables pour le stockage définitif des déchets nucléaires hautement radioactifs.


 Ce que nous pouvons en déduire, c'est que les années passent et l'urgence commence à se faire sentir ! Après avoir essayé de convaincre leur population, les états de l'Union européenne, dans l'urgence, se mettent à vouloir enfouir toutes leurs poubelles nucléaires ! Comme la France qui a choisi BURE et les communes volontaires pour accueillir des tirelires empoisonnées !

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
En lisant les nombreuses contradictions au sujet de l'enfouissement des déchets radioactifs , nous demandons une suspension des travaux menant à leur enfouissement dans les conditions actuellement proposées . Nous demandons un stockage sécurisé jusqu'à ce les recherches scientifiques mettent au point des procédés efficaces pour décontaminer ces déchets radioactifs .
Répondre

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens