Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 14:53

                     Le tombeau des souvenirs ( suite )

     La dernière résistance belge

<<..Les maisons et surtout les caves étaient envahies de civils ! Comme on était en pays flamand et qu'ils sont très croyants, on les entendait réciter le chapelet toute la journée. Quant à nous, les militaires, on était mort de fatigue, le ventre creux !

Je me demande encore comment on tenait le coup ! On avait de vingt à trente ans, la fleur de l'âge, c'était ça le secret !

On s'éloigna des maisons et l'ordre fut bref :

- Reposez-vous près de cette ferme, ne vous éloignez pas !

On avait tellement faim qu'on se mit en quête de nourriture ! On rentra dans la cour de la ferme. A notre arrivée, un gamin d'une douzaine d'années vint vers nous ! Il ne comprenait pas le français et beaucoup ne parlaient pas très bien flamand ! Heureusement, j’étais capable de communiquer, il comprit que nous cherchions de la nourriture, une poule chanta, il fonça au poulailler qui se trouvait au bout de la cour et revint avec un oeuf ! Et, je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que j’avais parlé flamand, mais le jeune garçon me donna l’œuf ! J'ai remercié ce bon gamin et je l’ai gobé ! Je crois que j'entends encore le bruit qu'il a fait en tombant dans mon estomac vide ! Mais aussitôt, j'ai cru que j'allais vomir ! Jamais plus je ne goberai un oeuf tiède surtout après une longue diète forcée !

La nuit tomba, ce fut le rassemblement et les ordres :

- Première section, allez prendre position dans la nature ! Deuxième section, restez ici pour garantir le Poste de Commandement !

Les deux chefs de section jugeant que la première, c'est à dire la nôtre, était toujours à l'avant et que nous étions complètement « vidés », décidèrent de faire partir la deuxième à notre place ! Pour une fois, on allait un peu décompresser ! C'est ainsi que nous avons assisté de loin, à la grande bagarre ! Les Allemands voulaient traverser la Lys à Deinze, Vinkt et Thielt . Devant nous, à quinze cents mètres, c'était Deinze ! Ça bardait ! Les avions allemands, les " Stukas " bombardaient en piqué à l'aller et mitraillaient au retour !....>>  ( à suivre )

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens