Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 19:21

              Le tombeau des souvenirs ( suite )

        La barrière anti-chars.

<< Que va-t-on faire pour rétablir la situation ? Nous dévouer, oui, mais pour quoi faire ? Rapidement, les ordres ont suivi :

- Les mitrailleurs, en position dans le fossé, direction le petit bois, tenez-vous prêts à tirer ! Le reste de la compagnie, suivez-moi, il faut déloger l’ennemi qui se terre dans le petit bois !

Je me suis aplati dans le fossé, à côté de la mitrailleuse et j'ai assisté à une vraie bataille, en spectateur ! Les copains sont partis en rampant, par bonds, comme en manœuvre ! Ça tiraillait dans tous les sens ! Au bout d'une heure d'un combat âpre et sans concession, on entendit des cris, c'étaient les Allemands qui, se voyant pris, criaient : " Camarades ! Camarades ! " Mais les Chasseurs qui avaient vu leurs copains tomber sous les feux allemands, dans les mêmes conditions, ne s'arrêtèrent pas ! Malgré les lois de la guerre et le sifflet du commandant, ils ont nettoyé le petit bois ! Puis ils sont revenus ! Le Commandant les a sermonnés avec vigueur mais ........On ne conditionne pas des hommes à avancer coûte que coûte sans risque de débordements de haine ! Les gars du 3ème chasseur reprirent leur place et on  continua notre route.

On a roulé longtemps, vers le sud, pour être en position sur le bord d'une route.  La première pièce, mon groupe, nous devions, à la nuit tombante, afin de ne pas être vus par l'ennemi, nous poster par la fenêtre d'un grenier à foin !  Des Français étaient devant nous et allaient se replier. Nous devions rester pendant qu'ils partaient ! En attendant, je suis allé voir les Français, surtout leur roulante ! Ça sentait bon ! Le cuistot était sympa ! Il nous donna ce qu'il put ! Un bon café et quelques bricoles pour couper la faim ! Il hésita quelque peu avant d'exprimer ses angoisses :

- Ici, les gars, c'est l'enfer !

- On s'en rend compte ! Ne crains rien, on est aguerri ! On a déjà dégusté !

Il continua :

- Alors, c'est vous qui venez relever les copains ? Ils sont dans une mauvaise position ! Hier, on n'a pas pu les ravitailler !

En revenant vers notre position, alors que la nuit s'était bien installée, on entendit un bruit sourd !

 On a tout de suite compris, c'était sûrement les Français qui décrochaient ! Ils tenaient depuis  deux jours, ils étaient à bout !

 Le commandant ordonna :

- Prenez quelques hommes et allez en patrouille, en avant des lignes, jusqu'à la barrière anti-chars qui est devant nous ! Vous devez voir son état et il serait bon qu'elle ne soit pas trop détériorée !

Tout en répondant « oui » au commandant, il se frotta le front et s’adressa à nous, ses copains de la première section :

- Avec moi, s'il vous plaît!

Ce "s'il vous plaît "sonna comme une supplication ou une excuse ! Car il savait que nous étions déjà sur les genoux, comme lui, mais nous l’avons suivi  immédiatement.

Il s'adressa alors  au commandant :

- Voilà mon Commandant !

Le Commandant eut un rictus étonné et grommela :

- Comment, trois hommes ! C’est tout ce que vous emmenez ?

- C'est assez mon Commandant !

- Alors, partez ... et bonne patrouille !.. >> ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens