Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 17:10

               Le tombeau des souvenirs ( suite )

   Colmater les brèches ...

<<..Nous étions à peine sortis par un bout de la ville que les Allemands arrivaient par l'autre bout ! Ils avaient traversé le canal  pour contourner la ville. La bagarre éclata entre nos 47 antichars, nos automitrailleuses qui étaient en arrière-garde et les Allemands ! Pendant ce temps, on emballa  les mitrailleuses  et on fila sur nos vélos, c’était puéril, mais j’étais content d’avoir   récupéré un vélo ! En temps de paix, le règlement pour les cyclistes était le suivant :

Transporter 48 kilos en cinquante minutes et dix minutes de repos ! Mais ce jour-là, malgré nos ventres creux et une grande fatigue, la vitesse horaire n'avait pas été respectée, le record était pulvérisé !  Au bout d'une dizaine de kilomètres, à un carrefour, un officier supérieur réglait la circulation ! En nous voyant arriver,  il commanda :

  - Les Chasseurs Ardennais, par ici ! Les autres cyclistes,     continuez !

Encore une fois, nous allions jouer aux boucliers pour permettre aux autres de se replier ! Alors que nous roulions vers notre future position, le commandant nous arrêta et nous rassembla rapidement pendant que des soldats belges à la débandade traversaient la route en rouspétant ! Je voulais savoir ce qu'ils avaient, je me suis approché d'eux en demandant :

 - Hé les gars, de quel régiment êtes-vous ?

 - Troisième régiment  de Chasseurs Ardennais !

 -Comment ! M'exclamais-je, des Chasseurs Ardennais qui se sauvent, c'est plutôt rare !    

 Ils me répondirent d'une seule voix :

 - Oui, mais on en a  marre ! On est bombardé par les Belges !

Une grande discussion s'engagea entre les officiers des Chasseurs  et les officiers observateurs. Un capitaine s’avança vers nous et nous parla sans détour :

- C’est le bordel ! Il faut rétablir la situation !

 Mais notre état physique n'était pas brillant, les officiers en étaient conscients. Seules, la volonté et notre jeunesse nous maintenaient et nous donnaient la force de continuer, pourtant, rien n'allait ! Sans cesse, il fallait changer de position ! Se déplacer le plus rapidement possible, en silence ! Aller à la rescousse ! On était toujours le renfort des autres ! Personne ne se plaignait mais, on sentait la fatigue s'accumuler ! On ne savait plus ce que c'était qu'un vrai repos ! Finalement, si on avait besoin de nous pour rétablir la situation, il fallait y aller ! ..>> ( à suivre )         

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens