Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 16:20

        Le tombeau des souvenirs ( suite )

             Le massacre

 

<< ..Un de ces soldats poussait devant lui un civil en bras de chemise. L’homme résistait et ne voulait pas avancer, pas d'erreur, c'étaient des boches ! J'ai mis la hausse à six cents mètres, j'ai pointé et sans m'occuper de rien, j'ai tiré ! J'ai tout de suite vu que j'étais juste dans le groupe parce que mes balles tapaient dans une maison en briques qui était dans la trajectoire et passaient à peu près à hauteur de ceinture. Tout le monde était couché et quelques un rampaient vers le fossé. Quand j'ai tiré avec la mitrailleuse, la vibration était telle qu’on ne s'entendait plus dans la cuisine.

Puis, ce fut le silence ! Le copain observateur du premier étage s'est mis à crier

« C'est très bien mon vieux ! Il y en a qui sont couchés et qui ne bougent plus ! »

J'ai ressenti une drôle de sensation, un sentiment de tristesse indéfinissable, ce n'est pas simple de tuer des hommes, même des ennemis ! Je suis très vite retombé dans la guerre où l'instinct de conservation joue un rôle important sur notre comportement. En tirant, j'avais donné le signal et la grande musique de l'horreur ne s'arrêta pas ! Devant moi, les cocos arrivaient par dizaines, par centaines,  en se cachant derrière les vaches ! Pauvres bêtes ! J'ai fait des  cartons sur le troupeau !

Devant la maison, il y avait la rue pavée et le canal ! Voyant que nous tenions bon, les Allemands n'insistèrent pas, ils cessèrent leur avancée mais très rapidement, ils nous bombardèrent avec leurs canons. Au début, c'était presque amusant ! On entendait les canons belges, les canons ennemis ripostaient, les obus sifflaient au-dessus de nos têtes, on avait l'impression d'être protégés par ce bruit infernal ! Ces tirs ne semblaient pas nous être destinés mais on entendit bien vite un avion allemand qui tournait au-dessus du bâtiment ! Il était là pour régler les tirs sur les pièces belges et celles-ci furent vite réduites au silence ! Puis ce fut bientôt pour nous ! Les marmites se mirent à pleuvoir ! Ils commençaient leurs tirs à notre droite, à environ deux cents mètres, et venaient de notre côté, les obus tombaient à dix mètres d'intervalle ! On écoutait, on se disait, attention, le prochain est pour nous ! Les obus tombaient sur la rue, dans le canal ou sur les maisons. Comme ils tiraient avec assez d'exactitude, on  sentit très vite que le prochain serait vraiment pour nous ! J'ai bien serré les genoux sur l'affût de la mitrailleuse, j'ai baissé la tête et tendu le dos !

Et boum ! L'obus tomba dans la rue, à quelques mètres ! J'ai bien cru que la maison nous tombait dessus, les derniers carreaux dégringolèrent sur mon casque et la mitrailleuse dans un fracas de verre cassé !.. >> ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens