Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 21:21

         Le tombeau des souvenirs ( suite )

     En arrivant, l'ordre fut bref :

- Buvez votre café en vitesse et rassemblement !

 Une clameur s'éleva, une sorte de gémissement collectif :

- Encore nous ! !

- Oui, encore vous ! Mais vous serez bientôt relevés !

Tout le monde se brûlait « la gueule « en avalant le café trop chaud. 

Je dois avouer qu’avec un ami, nous avons bu une bouteille de Bordeaux qu'un sous-officier ne trouvait pas bonne !

 Adieu cochon ! Adieu le repos ! Je me mis à réciter « Perrette et le pot au lait », le sergent s’en amusa :

- Tu trouves encore le moyen de plaisanter !

- Je voudrais faire mieux sergent !

  Sans bruit, nous sommes repartis colmater une brèche ou ralentir un peu l'avance des cocos ! L'ordre fut bref :

- La première pièce, par ici, en extrême pointe, dans la prairie, en avant du canal !

 Encore dans la gueule du loup ! Terrain découvert, pas de chemins de repli abrités ! « Ça la foutait mal ! » C'était un très mauvais emplacement pour se battre mais un très bon pour se restaurer ! A côté de nous, il y avait une petite maison abandonnée avec un chien que nous avons détaché, des poules qui picoraient, du riz, une cuisinière et du charbon pour faire le feu ! Les poules furent vite tuées, plumées et cuites avec le riz ! Deux heures après notre arrivée, on cassait la croûte ! De croûte, il n'y en avait pas ! Quand on a faim, la viande et le riz, même sans pain, c'est un repas de prince ! Le chien était heureux, on ne regardait pas à lui  donner une part de notre festin ! C'est alors qu'arriva un civil ! On se demandait quelle folie guidait cet homme qui venait au plus épais du danger ! C'était le propriétaire qui venait lâcher son chien ! Il avait quitté sa maison rapidement et dans la précipitation, il avait oublié la pauvre bête !

Je ne pus m'empêcher de lui parler :

- Monsieur, on a lâché votre chien, mais nous mangeons vos poules,  excusez-nous !

Le brave homme me fixa, l'air presque étonné et balbutia :

- Ce n'est rien ! C'est bien ! Bon courage les gars et au revoir !

L'homme repartit, je crois que le chien est parti avec lui !

Un nouvel ordre arriva :

- Sortez de batterie et revenez derrière le canal !

Quel soulagement ! En deux temps, trois mouvements on était revenu derrière le canal !

- Par ici la première compagnie, au boulot, remplissez des sacs de sable, on fait une barbette avec des sacs de sable !

Le Sergent  me dit :

- Quand tu seras bien installé pour tirer à genoux, mets la pièce en batterie !

Je me suis tourné vers les copains et en essayant de plaisanter,  je leur dis :

- Remplissez beaucoup de sacs de sable les gars, plus il y en aura, mieux ce sera ! Je n'ai pas envie de sauter !

Vers quatre heures du matin, on nous cria :

- Attention ! Attention !

On ne voyait rien, pas un chat ! C'est alors qu'une terrible explosion fit trembler tout le voisinage ! Il pleuvait des tuiles et des pierres, c'était le dernier pont qui se trouvait à 150 mètres qui venait de sauter !

 Je m'écriai :

- C'est le signal, les copains ! Ils vont arriver !

Le sergent me saoulait de questions :

- Alors , es-tu bien installé? Le créneau est-il assez large ? As-tu une bonne visibilité ?

 - Oui, sergent !

J'étais relativement bien installé quand un nouvel ordre arriva !

- Sortez de batterie ! Suivez-moi !

- On déménage encore m'écriais-je ! C'est lassant ! J'espère qu'on va finir par trouver le bon endroit !

On crapahuta de nouveau avec tout le matériel ! Pour rentrer dans une maison, il a fallu franchir quatre ou cinq marches puis le Lieutenant commanda :

- Allez les gars ! Mettez la pièce en batterie par la fenêtre de cette cuisine, quelques sacs de terre pour faire un créneau, mission principale, la route qui arrive sur le pont et la prairie, devant vous !

( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens