Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 16:08

                 Le tombeau des souvenirs ( suite )

« Nous sommes repartis à plat ventre, laissant vélos et bardas à cinquante mètres des boches. Ils n’étaient pas très nombreux et on a réussi à traverser en rampant dans les haies et à rejoindre le groupe. Maintenant, nous faisions partie de ceux qui montaient dans les camions. Les copains étaient déjà installés, le lieutenant commanda :

- Tout est prêt ? En avant !

Les camions démarrèrent  aussitôt, les cyclistes se faufilaient à droite et à gauche des véhicules tandis que les rafales de mitraillettes commençaient à nous arriver dessus. Au bout de deux ou trois cents mètres, plus rien ! Nous étions passés ! Sans trop de '' bobos ''! La mitraillette, c'est très impressionnant et ce n'est vraiment dangereux qu'à quelques dizaines de mètres ! Le convoi repartit. Le lieutenant, en tête, debout sur un camion de quarante sept anti-char sur chenilles, le blindage ne le protégeant que jusqu'à la ceinture, observait.

A  quelques kilomètres, des civils arrivèrent vers nous en suppliant :

- Arrêtez, les enfants ! N'allez pas plus loin ! Les Allemands sont à Bellefontaine !

Il y avait des hommes et beaucoup de femmes qui voulaient nous arrêter.

 Ils se lamentaient et répétaient :

- N'allez pas vous faire tuer les enfants ! L'armée allemande, c'est un rouleau compresseur ! Le courage n'y pourra rien !

Nous, on répondait :

- On ne veut pas se rendre aujourd'hui ! On y va !

Le lieutenant ordonna :

- En avant !

Les camions se remirent en branle ! Le calme semblait s'être installé et on commençait à discuter quand des balles se mirent à pleuvoir. De mon camion, qui roulait au pas, toujours derrière  l'engin du lieutenant, je voyais les balles ricocher sur la route, de temps en temps çà faisait ''boum'' sur notre camion, le pare-brise du camion qui nous suivait vola en éclat, le chauffeur secoua la tête et continua, il n'était pas touché ! Les tirs redoublèrent d'intensité, le lieutenant ordonna :

- Halte ! Au fossé !

Au moment où nous sautions dans le fossé, tout se calma, plus de tirs ! En regardant vers la vallée, on vit des engins à chenilles mais, au lieu de venir vers nous, ils montaient le versant des collines d'en face. Profitant de cette accalmie, nous sommes repartis de plus belle, fonçant sur le village.

 Je me souviendrai toujours de ce bon vieux paysan qui était au milieu de la route, à l'entrée du village. Notre lieutenant, toujours aussi téméraire, debout sur son véhicule lui cria :

 - Où sont les boches ?...>> ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens