Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 22:05

           Le tombeau des souvenirs  ( suite )

<< Il leva les bras au ciel et gémit :

- Qu'est-ce que tu veux mon vieux, moi non plus, je n'ai pas de permission !

- Excusez-moi Sergent, mais pour vous, c'est différent, c'est votre métier !

- Mon métier ! s’écria-t-il,Oui, mais pas mon métier de faire la guerre !...

- Et moi, pensez-vous que ce soit le mien de faire la guerre ?

- Soldat, ne devez-vous pas faire votre devoir ?

Il commençait à me saouler celui-là, alors je lui ai répondu :

- D'accord Sergent, c'est votre métier de toucher la paye, pendant que moi, je gagne un franc par jour !

Il s'éloigna et à partir de ce jour, il ne m'adressa plus jamais la parole, il n’osait même plus me regarder en face, il répondait juste au salut, c'était tout !

L'automne était déjà bien installé, le vent soufflait en rafales, emportant toutes les feuilles. Les forêts de grands sapins restaient imperturbablement vertes. Nos caractères belliqueux semblaient s'être soumis, mais la rage grondait à l’intérieur.  C'était un foyer de braises ardentes, prêt à exploser ! Etait-ce l'accalmie avant la tempête ?

 Enfin, une bonne nouvelle pour les « Français » comme moi, il était temps, nous étions tout ouïe :

- Les hommes habitant l'étranger ont droit à neuf jours de permission tous les trois mois ! Cependant, ils devront se procurer un passeport pour chaque permission !

Malgré les contraintes d’obtention du passeport, le sourire revint sur nos visages fatigués, encore trois mois à attendre,  ce qui nous parut encore long ! Mais nos chefs ne nous laissaient pas inactifs, pas une minute de répit ! Ainsi, le temps passait vite ! >>

 

                  Enfin, la permission !

 

En lisant  ce gros titre, je ressens la joie et le soulagement qui envahissent le cœur de tous ces hommes, enrôlés malgré eux, dans un tourbillon inconnu ! Pour mon père, je sais que retrouver sa famille, sa maison, c’était très important, il disait souvent : " votre mère habitait mes pensées, elle travaillait comme un homme et ne se plaignait jamais, je savais qu’elle était fatiguée,

 mais son indestructible  volonté lui donnait la force de surmonter tous les obstacles ! " Je ferme les yeux et dans le silence du grenier résonne la voix claire de mon père, elle captive toute mon attention ! Ce saut dans le passé me plonge dans cette époque trouble, aux frontières de l'insécurité !

 

( à suivre )

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens