Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 14:34

L'inconnue du lac  ( suite )

Ce monde féerique m’envoûtait et alimentait mon imagination toujours prête à vagabonder au pays des magiciens. Angelo s’en amusait et, avec tendresse, murmurait gentiment : « Tu es une grande romantique mon Hélène ! Tu es merveilleuse, ne change rien ! » L’année nouvelle naquit joyeusement, après une nuit de réveillon et de flonflons, organisée par le club de loisirs de la ville. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas dansé avec autant d’enthousiasme ! 

Ce fut en juillet qu’un nouvel article parut dans le journal. il titrait : « Bientôt dix ans , l’inconnue du lac   livre ses secrets… » J’achetai le quotidien, je m’assis sur un banc du square et je me mis à lire : « L’inconnue a une identité, il s’agit de Graziella Monti, serveuse de bar à Turin. L’autopsie a révélé qu’elle était enceinte de cinq semaines. » Puis suivaient une série de questions : « Son état l’avait-il poussé à quitter ce monde ? Etait -elle chez nous par hasard ou était-elle venue voir quelqu’un ? Avait-elle sauté seule ou poussée par un meurtrier ? » Je mis le journal dans le fond de mon sac, cette macabre journée du 15 septembre inonda mon esprit, je me revoyais sur le parapet, prête à sauter et, comme en rêve,  la voix d’Angelo résonnait encore à mes oreilles ! En marchant vers la maison, l’angoisse me serrait la gorge, je luttais, je retenais mes larmes, je ne voulais pas sombrer dans l’angoisse : «  J’ai eu de la chance ! me dis-je, le destin a voulu que je croise mon sauveteur ! » En rentrant, Angelo comprit que j’étais tourmentée, il me rassura et  me dit : « Parle-moi, ça te fera du bien ! » Ce que je fis et cela jusqu’à une heure avancée, je m’en excusai : « Je sais que tu te lèves de bonne heure, pardonne-moi ! » Il sourit et affirma : « On avait besoin de parler ! Hélène, je ne veux pas te voir triste et inquiète !  » J’eus du mal à trouver le sommeil, le visage de la jeune fille, publié dans le journal ne cessait de me hanter. Epuisée, je finis par m’endormir.

Les jours qui suivirent, tous les magazines à sensation publièrent des articles de plus en plus détaillés sur la vie de Graziella Monti. On pouvait même y lire des soi-disant témoignages qui parlaient de sa vie intime, parler ainsi d’une morte me fit réagir violemment : « Non, ce ne sont que des voyeurs malsains ! » m’écriais-je. Un matin, alors que je prenais mon service, un collègue m’accosta : « Ton copain est bien originaire de Lombardie, comme la fille du lac ? » « Oui ! » répondis-je  et il ajouta : « Et si la fille était venue voir ton Angelo ? Tu ne t’es jamais posé la question ? » ( à suivre)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens