Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 14:33

L'inconnue du lac  ( suite )

En arrivant devant mon immeuble, il demanda : « Avez-vous des amis qui pourraient vous loger quelques jours ? Je ne veux pas vous laisser seule chez vous ! » « J’ai une amie ! dis-je, mais, ils sont déjà quatre dans deux pièces ! Et je ne veux pas les ennuyer ! » « Et chez vous ! dit-il, avez –vous un canapé ? C’est juste pour cette nuit et demain, je vous conduirai à l’hôpital pour que vous soyez dirigée vers un service qui pourra vous venir en aide ! » J’aurais voulu protester mais, nous étions déjà dans mon petit appartement « C’est magnifique ! s’exclama-t-il ? et votre canapé me tend les bras ! »

Le lendemain, il me prépara le petit déjeuner et m’obligea à manger un peu. Il prit un air déterminé et dit : «Hélène, je ne travaille pas ce matin, préparez-vous, je vous conduis chez votre médecin et je vous ramènerai chez vous ! » Tout se passa différemment. En rentrant dans le cabinet médical, je me suis effondrée, en proie à une crise de désespoir. Je me réveillai dans un lit d’hôpital, plus exactement dans une clinique spécialisée qui prend en charge les grands dépressifs. A mon réveil, une infirmière me prit la main et d’une voix douce se mit à me parler : « Comment vous sentez-vous Hélène ? » Je n’eus pas le temps de répondre et elle continua : « Vous dormez depuis une semaine ! Vous aviez besoin d’une cure de sommeil ! Votre ami vient tous les jours ! » « Mon ami ? » fis-je avec étonnement « Oui, ma chère ! C’est un beau jeune homme qui travaille à la centrale hydroélectrique ! Vous souvenez –vous de lui maintenant ? » « Oui ! dis-je à voix basse » Elle sortit en lançant : « Il ne va certainement pas tarder ! » A onze heures et demi, on m’apporta un plateau repas, ce fut à ce moment-là qu’Angelo se présenta dans l’entrebâillement de la porte. En me voyant, il s’exclama : « Enfin Hélène, tu reprends des forces ! » Il m’avait tutoyé et il remarqua mon étonnement mais je ne lui laissai pas le temps de parler, je pris les devants : « C’est très bien Angelo ! Merci de t’être si bien occupé de moi et de ne pas m’avoir abandonnée ! » Mon état s’améliora rapidement et après un mois de traitement, ma sortie fut programmée. Angelo vint me chercher, le médecin lui conseilla de ne pas me laisser seule. Pendant le trajet, il fut convenu  que je resterais chez moi et qu’Angelo passerait le plus de temps possible à mes côtés. Nous devînmes très proches et ma vie reprit du sens. Il y avait  trois mois que j’étais rentrée et j’allais passer une visite médicale à la clinique, quand, dans la salle d’attente, je fus attirée par le titre d’une revue : « L’inconnue du lac » écrit en grands caractères, au-dessus de la photo d’une jeune femme morte. ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens