Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 16:35

L'inconnue du Lac ( suite )

Les ténèbres semblaient envahir mon cerveau, mes yeux étaient embués de larmes, un bourdonnement monotone occupait mes oreilles  et le vide me faisait entrevoir un monde idéal. Un rêve destructeur  m’habitait, il canalisait toute ma volonté pour en finir. Je me mis sur la pointe des pieds et je me  hissais sur le muret pour faire le grand saut vers une autre vie quand je sentis deux mains énergiques et fortes me prendre par les épaules. Une voix grave et chantante murmura : « Non mademoiselle, ce n’est pas une solution d’en finir ainsi avec la vie ! » Il m’attira vers lui et m’emmena au-delà du pont. Nous marchions en silence, je ne le regardais pas, je voulais éviter son regard comme si j’avais honte. Il tendit la main vers des arbres abattus et stockés au bord de la route qui longeait une forêt et m’invita à m’asseoir. « Et maintenant dit-il, parlons un peu ! Que se passe-t-il dans cette jolie tête ? » Je restai muette, incapable d’articuler un seul mot. Je ne cherchais pas à le regarder, je baissais la tête ou je la tournais. Il s’en rendit compte et interrogea : « De quoi avez-vous peur ? Ne craignez rien, je ne vous juge pas,  je ne vous veux pas de mal ! Je veux simplement vous aider ! » Je continuai à me murer dans le silence et il se tut. Je pensais qu’il allait partir et me laisser mais, le temps passait et il était toujours assis près de moi. Le soleil  embrasait le ciel et commençait à descendre derrière l’horizon. De temps en temps, il posait sa main sur mon épaule et je sentais son regard qui m’observait avec insistance. Doucement, il se mit à parler de lui : « Je m’appelle Angelo, je suis né à Mantoue, en Lombardie ! C’est une belle région avec trois lacs ! » Timidement, je dis : « Vous êtes  italien ! » et je le regardai. C’était un jeune homme de mon âge, au regard très doux et souriant. Il s’exclama : « Enfin, vous avez une voix et vous osez poser vos yeux sur moi ! » Je souris et il continua : « Parlez-moi de vous, c’est votre tour ! » je me mis à lui raconter ma vie et tout ce qui m’avait poussé à accomplir l’irrémédiable, j’allai jusqu’à lui dire : « Si vous n’aviez pas été là, je serais libérée ! » Il s’écria : « Non ! Non ! Regardez tout ce qui vous entoure, pensez aux autres, la vie vaut la peine d’être vécue ! Secouez vous ! Vous avez déjà traversé l’enfer et vous avez survécu ! Continuez à lutter !» Il me saisit par les épaules, l’obligeant à le regarder droit dans les yeux et demanda : « D’abord, quel est votre prénom ? » Je susurrai : « Hélène ! » Il continua : « Hélène, promettez-moi de chasser les idées noires qui habitent votre esprit et de vous faire consulter un médecin ! » Je hochai la tête et il insista : « Plus fort ! Et je veux entendre dire, oui Angelo ! » Je m’exécutai. Puis, il chargea mon vélo dans sa camionnette et me ramena au bourg.  ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens