Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 09:48

( suite )           Ce fut le directeur qui répondit :

« Trois hommes sont réfugiés dans une autre poche ! Il faudra un peu plus de temps pour les libérer ! »

« Attendre ! Encore attendre ! » S’exclama  Juliette.

Elle se mit à l’écart et s’assit sur un muret. Ses filles et les familles des deux autres manquants la rejoignirent. Le carreau de la mine était encore occupé par des mineurs et de nombreux habitants du bourg, qui voulaient les accompagner dans leur interminable attente. Un nouvel espoir, deux hommes, assez gravement blessés, furent évacués vers les hôpitaux mais Lulu était toujours au fond. Juliette trouvait sa force en laissant éclater son chagrin dans des colères bruyantes. Le directeur fit un communiqué à la presse et déclara :

 « Le fond de la galerie est complètement effondré ! Un homme ne donne plus signe de vie ! Les équipes continuent les recherches et elles progressent ! »

Cette fois, Juliette resta silencieuse, le poids du chagrin avait courbé son dos et creusé les rides de son visage meurtri par la douleur. Midi sonnait, le directeur vint vers elle et dit :

 « Les sauveteurs sont arrêtés par un nouvel éboulement ! Je suis désolé Madame ! »

 Juliette, une lueur d’effroi dans le regard, le cœur brisé,  vit toute la foule se disperser. Elle se redressa fièrement et dit en tapant du pied : 

« Je ne peux pas laisser mon Lulu dans ce trou noir !  Cette fichue mine me l’aurait-elle pris pour de bon ? Non ! »

Ses deux filles l’enlacèrent en murmurant : 

« Viens maman ! Tu ne peux pas rester devant cette cage vide ! »

A contre cœur, elles s’apprêtaient enfin à  quitter ce lieu qui sentait la mort quand le grand Pasca, qui n’avait pas pu abandonner son ami, jaillit de la fosse en hurlant :

 « J’ai trouvé Lulu ! » L’angoisse et l’espoir s’emparèrent des trois femmes.

Jambes broyées, mais vivant, Lulu fut remonté. Il était là, le visage raviné par la souffrance, il s’efforçait de sourire, comme le clin d’œil du soleil qui sortait timidement de sa cachette !

( fin)                           

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens