Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 21:49
  • - Sur son lit de souffrance, Christophe qui réfléchissait beaucoup  profita que ses parents et sa sœur étaient à son chevet pour exprimer tous les sentiments qu’il éprouvait pour sa famille : « L’ADN dit que je ne suis pas de votre sang mais, dans mon cœur, vous êtes ma famille, toi tu es ma jumelle, notre vie a été merveilleuse et pour moi, rien n’a changé, je vous aime ! » « Et moi, s’écria Amélie, je n’ai qu’un frère qui, dans toutes les situations difficiles où je me fourrais, est toujours venu à mon secours ! » Début mai, les Américains ont téléphoné, c’était le fils, complètement effondré, qui annonça qu’au cours d’une opération, son père avait été très gravement blessé ! Un espoir s’éteignait et l’état de santé de Christophe se détériorait de jour en jour. Une course contre la montre s’enclencha, il fallait trouver un organe compatible ! Les jours se succédaient et rien ne venait !  Christophe ne pouvait pas quitter cette vie qu’il aimait tant ! Amélie, la battante, errait comme une pauvre âme en peine, son énergie la soutenait et elle obligeait ses parents à ne pas baisser les bras ! Nous étions le 30 juin et le chirurgien  nous prépara au pire ! D’une voix éteinte, il dit : « Pour le sauver, il faudrait  une transplantation rapide ! » « Combien de jours ? » demanda Amélie. « Dix jours, au maximum, mademoiselle ! » Elle se mit à trembler de tous ses membres, des flots de larmes inondaient son visage et elle ne cessait de répéter : « Non ! Non ! Non !.... » On dut la calmer.

Charles me redonna le journal en disant :

  • - Maintenant, tu peux lire la fin de l’article !

Le cœur serré, je le regardais, les yeux embués de larmes et je m’apprêtais à lui présenter mes sincères condoléances quand il s’écria en mettant son gros doigt sur le passage qu’il voulait que je lise :

  • - Mais bondieu, écoute-moi, lis !

Je lus : « Il y a deux semaines, une ambulance amena à l’hôpital  un  homme amputé d’une jambe mais en bonne santé, son fils demanda le chirurgien qui s’occupait de Christophe Lhote et dit : « Mon père désire donner un rein à ce jeune homme ! » Tous les tests furent positifs. Les interventions se déroulèrent  avec succès. Christophe a retrouvé la vie et son père biologique ! »

- Imagine la joie des parents et d’Amélie qui, dans son bonheur sauta au cou de son jumeau inconnu en murmurant : « J’ai gagné un frère mais je te demande pardon, pour moi, le vrai, c’est toujours Christophe ! »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens