Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 20:24

(suite) Après l’habillage, ils ressemblaient à une simple famille espagnole, sans signe distinctif, pouvant dévoiler leur appartenance au peuple juif, ce qui leur permit de revoir la lumière du jour et de prendre l’air sur le pont. Alors qu’ils s’extasiaient devant le coucher du soleil, des vagues géantes frappèrent violement les flancs du bateau, et le vent se mit à souffler en tempête. Samuel comprit immédiatement le danger de rester sur le pont et entraîna toute la famille dans son refuge. Les rafales soulevaient des montagnes d’eau qui secouaient le bâtiment. Tous les hommes d’équipage étaient à leur poste, prêts à agir dans toutes les situations.  Le tangage devint insoutenable et les enfants étaient malades. De ses grands yeux sombres, David fixait ses parents d’un air interrogateur. Samuel le rassura :

  • Mon fils, reste calme ! L’ouragan cessera, le commandant est un homme sûr avec un équipage compétent ! Ce n’est pas le plus grand danger !
  • Père ! gémit David, tu veux dire que nous risquons plus des hommes que des éléments  déchaînés ?

Samuel acquiesça de la tête et leur conseilla de fermer les yeux pour trouver le sommeil. Bercés par le roulis et les hurlements du vent, les enfants finir par dormir,. Enfin, le jour se leva, ils avaient traversé la zone de tempête sans dégâts importants. Les parents n’avaient pas fermés les yeux de la nuit et le silence de la mer réveilla les jeunes. Eve, blottie contre sa sœur Myriam, bâilla, s’étira et d’une petite voix timide demanda :

  • C’est fini ?
  • Oui ma chérie ! répondit Sarah en serrant la petite dans ses bras
  • On arrivera bientôt ? supplia la fillette
  • Myriam, la cadette, qui parlait peu,  tellement elle était stressée,  implora :

  • Père, je voudrais que tout s’arrête ! Je n’en peux plus d’avoir peur ! Pendant la tempête, j’ai même demandé au Créateur de nous faire sombrer afin que la mort nous délivre !
  •  Samuel était accablé, ce que sa fille venait de lui avouer, l’avait plongé dans une profonde torpeur, il cacha son désarroi et d’une voix calme répondit :

  • Myriam, ne perdons jamais espoir ! Nous sommes à mi-chemin ! Encore un peu de patience et nous reconstruirons notre nouvelle vie !
  • La jeune fille, tremblante, resta immobile et muette.

  • Père, on peut aller sur le pont pour regarder l’océan ? s’enhardit David
  • Non, pas en plein jour ! Ce n’est pas le moment de se faire remarquer !
  • Avec ces habits, on ne nous voit pas !  protesta David
  • Ne penses-tu pas que la présence d’une famille sur ce navire de commerce soit suspecte ?
  • Le jeune garçon réfléchit et murmura :

  • Oui père ! tu as raison !
  • Jusqu’alors, tout s’est bien passé pour nous ! Obéissons aux consignes du commandant et restons très discrets ! C’est notre passeport de survie ! assura Samuel.
  • Ils discutaient sérieusement  et préparaient  leur nouvelle installation dans un pays inconnu quand des coups et des cris stridents arrivèrent à leurs oreilles. Ils se turent et écoutèrent attentivement le déroulement de cette scène de violence. Sarah serrait ses deux filles contre elle, David trépignait et bredouilla :

  • Mais que se passe-t-il sur le pont ? Ce n’est pas normal ? Je veux voir !
  • Samuel n’eut pas le temps de réagir qu’il était déjà parti. Le jeune garçon se faufila à travers le navire et atteignit le pont. Il s’arrêta net et vit une bagarre de  matelots. Les uns semblaient vouloir dévaliser une dizaine de personnes qui étaient entassées dans un coin alors que les autres les défendaient. Immobile et plaqué contre une paroi, David observait, attendant le dénouement de ce combat d’une extrême violence. La solution arriva avec le commandant qui hurla en tirant en l’air :

  • Bande de vauriens ! A vos postes !
  • Merci ! Merci commandant ! gémissaient les pauvres gens en se prosternant
  • C’est bien ! grommela-t-il, repartez dans votre réduit et ne vous montrez plus !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens