Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 17:07

                                             ( Suite )       Amsterdam.

 

La ville  et le port grouillaient de monde et faisaient peur à la timide Myriam, la petite Eve écarquillait ses yeux devant ce monde nouveau, tandis que David, l’intrépide, se risquait dans le flot mouvant des passants. Le soleil se couchait sur une mer agitée de longues vagues écumeuses, qui terminaient leur course en répandant leur bave sur une plage de sable gris .Le rayonnement rougeâtre tombait en gerbes de feu sur l’horizon, des cormorans suivaient les navires et  piquaient régulièrement pour repêcher les déchets largués par dessus bord. Un vent agréable et doux soufflait vers la côte et caressait doucement les visages tandis que les enfants découvraient leur nouvel univers et que l’installation se faisait rapidement  avec l’aide du cousin Abraham .Malgré le bruit et l’agitation qui régnaient dans le port, David respirait le calme et la sérénité. L’anxiété et la peur qui l’habitaient avaient disparu. Après quelques semaines, l’entrepôt était rempli de toutes les marchandises utiles aux navires marchands et le commerce reprit progressivement. L’habitation n’était pas aussi agréable qu’en Espagne et quand les enfants s’en plaignaient, Sarah et Samuel les rassuraient :

  •         Un peu de patience, les enfants ! C’est provisoire !

-          Mais, on n’aura jamais plus d’oliviers ! gémissait Eve

  -        Non, mais il y a d’autres arbres et des tas de choses différentes ! répondait Sarah

  -         Ici, les catholiques ne nous embêtent pas ! Ils sont en minorité et les Pays-Bas ne sont pas des amis de l’Espagne ! assurait Samuel

-           Je n’arrive pas à retenir notre nouveau nom ! se plaignait  Myriam

-           Après tous les nouveaux documents remplis par différents contrôleurs, Eisenzahn s’est transformé en Yserentahn ! Retenez- le bien ! dit le père, c’est notre identité ! YSERENTAHN !

Les Juifs occupaient des quartiers réservés, ils portaient des vêtements distinctifs mais, ils n’étaient pas les cibles à abattre, au contraire, ils étaient appréciés pour leur savoir et leur habilité à commercer.       

La vie trouva enfin sa place dans cette famille déracinée en quête d’un droit d’exister et de rire. Un matin, David vit entrer un grand navire dans le port, c’était l’ Eisenzahn ! Samuel se précipita vers le quai de déchargement et ce fut une grande joie de retrouver le commandant, cet homme qui les avait protégés de tous les dangers. Les deux hommes tombèrent dans les bras l’un de l’autre, l’émotion fut à son comble quand David et la petite Eve arrivèrent en courant. La fillette sauta au cou de l’officier en répétant :

  • Enfin ! je vous retrouve ! Je vous ai cherché pour vous dire merci et encore merci !

Emu, le commandant reposa l’enfant sur le sol et reprenant son air sévère dit :

  • Petite jeune fille, ne vous aventurez jamais seule sur le port ! c’est un ordre ! votre père vous parlera de tous les dangers qui rôdent par ici !

Eve scruta le regard de son père et bougonna :

  • Je n’ai jamais le droit de me promener seule ! Alors, je suis bien obligée d’obéir !
  • Je n’ai pas voulu vous effrayer Eve ! dit le marin d’une voix douce qui surprit la fillette,
  •  c’est pour votre sécurité ! Ajouta-t-il   ( à suivre )

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens