Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 22:37

La Terreur,

nom donné à deux périodes de la Révolution française :

la première Terreur (10 août-20 septembre 1792)

et la seconde Terreur (5 septembre 1793-28 juillet 1794).

Après la chute des Tuileries et la formation d'un Conseil exécutif provisoire de six membres, l'Assemblée législative déconsidérée dut s'incliner devant la Commune insurrectionnelle de Paris, qui, inspirée par Robespierre, surveillait les autres autorités. La plupart des mesures prises par la Législative le furent sous la pression de la Commune :

- suspension du roi,

- autorisation donnée aux municipalités d'opérer des visites domiciliaires et de procéder aux arrestations,

- création d'un tribunal extraordinaire (17 août),

- bannissement des prêtres réfractaires,

- suppression des ordres enseignants et hospitaliers.

 À Paris, environ 3 000 suspects furent emprisonnés. La peur du « complot aristocratique », l'inquiétude grandissante devant l'invasion prussienne et l'exacerbation des passions populaires provoquèrent  les massacres de Septembre

Cette première Terreur, qui coïncide avec l'époque des élections à la Convention , il y eut 90 % d’abstention et prit fin avec la victoire de Valmy.

La Terreur atteignit son paroxysme à Paris et en province entre l’été 1793 et l'été 1794

 

Les victimes les plus importantes de cette période étaient aussi bien royalistes, comme l’ex-souveraine Marie-Antoinette, que républicains comme Vergniaud, Danton, Camille Desmoulins..

D’autres personnes furent victimes de règlements de compte ,

d’autres avaient le tort d’être trop riches comme les fermiers généraux,

d’autres encore étaient des témoins gênants,

d’autres enfin ne surent jamais pourquoi on les avait condamnés à la peine de mort .

 

Pendant cette période, environ 500 000 personnes furent emprisonnées et approximativement 100 000 furent exécutées ou victimes de massacres ; dont environ 17 000 guillotinés, 20 000 à 30 000 fusillés, et des dizaines de milliers de prisonniers et de civils vendéens, hommes, femmes, et enfants, victimes notamment des massacres du Mans, de Savenay, des colonnes infernales, et des noyades de Nantes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens