Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 14:58

Le sauvetage

 

 Elle se sentait las ! Fatiguée ! Très affaiblie ! Plus de deux semaines s’étaient écoulées depuis sa fuite. Elle se retrouva Gare du Nord, sur le  banc qu’elle avait déjà occupé, près du kiosque à journaux.

A peine assise, Marie s’endormit . Dans son rêve, elle survolait un océan de verdure  et de fleurs ! Elle se sentait noyée dans un bourdonnement d’abeilles ! Ses forces semblaient la quitter ! Brusquement, elle tomba du banc, sa tête cogna durement le sol, elle gémit doucement, assayant de retrouver des forces pour se relever quand elle sentit des bras qui la soulevaient. Ses paupières lui pesaient, elle ne pouvait pas les ouvrir  ! Des voix résonnaient ! On la transportait  sur une civière, une main lui serrait la main gauche, une autre lui caressait le visage. Le roulement d’une voiture la berçait, c’était une ambulance. Un air de bonheur s’installa sur son visage et elle tomba dans un profond sommeil . Enfin, elle se réveilla dans un lit blanc, entourée de Blanche, les yeux brillants de larmes et de Baptiste, très ému, mais il trouva des mots qui illumina les visages d’un timide sourire :

 - Alors, Inspecteur Marie Lelivre, quel gang avez-vous infiltré ?

- Aucun ! dit-elle d’une voix à peine audible.

Elle remonta le drap sur son visage et se mit à pleurer. Les sanglots soulevaient son corps , Blanche l’étreignait très fort mais rien ne semblait pouvoir consoler Marie. Un médecin intervint :

- Elle a besoin de pleurer, ne vous inquiétez pas ! Si vous en connaissez la cause, parlez- lui, elle se calmera !

 

En lisant les documents étalés sur la table du grenier, Blanche avait compris ce qui avait bouleversé sa sœur. Elle devait parler à Marie ! Doucement, elle commença :

  • - Marie, tu es ma sœur, ma vraie sœur ! Tu as découvert un certificat d’adoption, mais il ne s’agit pas de toi mais de notre grand-mère, Marie LELIVRE, née en 1924. Le livret de famille où tu n’apparais pas t’a troublé et tu as fait immédiatement le lien, sans approfondir la lecture de l’acte d’adoption. Crois-moi, quand j’ai découvert ces documents, j’ai eu la même réaction que toi, j’étais anéantie ! C’est Baptiste qui m’a obligée à tout lire calmement et de ne pas laisser mon émotion prendre le dessus ! La date de naissance de notre grand-mère n’apparaît qu’au bas de la deuxième feuille !

Marie s’était tue, elle écoutait. Incrédule, elle fixait Blanche de toutes ses forces ! Elle ne put contenir cette question qui jaillit avec force de sa bouche :

- Et le livret de famille où je n’existe pas , comment vas-tu me l’expliquer ?

  • - Marie ! supplia Blanche, je t’en prie, crois-moi ! Nous possédons un livret de famille dans notre bureau, et tu es dessus, tu le sais !  C’est un duplicata !

Le regard de Marie restait soupçonneux, elle doutait toujours quand Baptiste fit irruption dans la chambre en brandissant une feuille, il s’écria en s’adressant à Marie :

- Lit doucement et applique-toi !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens