Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 10:44

Une expédition inattendue

 

Elles gardèrent l’étrange histoire  du vieil illuminé pour elles . Baptiste sortit en s’adressant à Blanche :

  • - Je file, je suis de service jusqu’à la fin de la semaine ! A demain !
  • - Oui ! Répondit-elle. Demain, on te fera manger de la tête de veau ravigote ! Si toutefois tu daignes partager notre repas !

Certains clients présents salivèrent en entendant le menu ! D’autres grimacèrent ! Blanche et Marie continuèrent à s’activer avec énergie jusqu’au soir !  Dix-sept heures, Blanche n’a pas très chaud et tâte le radiateur :

  • - Il est gelé ! s’exclama-t-elle
  • - De quoi parles-tu ? demanda Marie
  • - Du chauffage !
  • - En effet , tout est froid ! constata Marie.
  • - Il faut descendre à la cave ! gémit Blanche
  • - Ne t’en fais pas , j’y vais ! assura Marie
  • Elle appuya sur l’interrupteur et commença à descendre le grand escalier de pierre. Elles allaient rarement à la cave et les araignées avaient eu le temps de tisser de jolies toiles . Marie se trouva bientôt couverte de toiles d’araignées . Elle poussait de petits cris d’oiseaux chaque fois qu’elle les sentait se coller sur son visage ! Elle se disait :

    «  Si on ne veut pas geler,  il faut bien aller contrôler la chaudière ! »

    Cette descente devint un véritable calvaire, surtout quand une énorme araignée noire se montra dans un virage. 

     Marie essaya de la chasser en tapant dans ses mains, mais la bête ne bougea pas d’un pouce ! Marie se mit à l’invectiver :

    « Alors la  toute noire, veux-tu me prendre dans tes filets et me manger ? Je suis trop grosse pour toi ! >> Pour se donner du courage, elle se mit à crier de toutes ses forces :

  • « Tu peux me regarder avec tes petits yeux de sanguinaire ! Tu ne me fais pas peur ! Sale bête ! Toi et tes congénères vous avez colonisé la cave mais, moi, la petite bonne femme qui est devant toi, je vais reprendre mon territoire ! »

    Marie reprit sa respiration et franchit le passage critique en fermant les yeux et sans respirer ! Ouf ! Mais elle n’avait pas fini de faire des rencontres extraordinaires ! Elle atteignit enfin la dernière marche et au moment où elle posait le pied sur le sol poudreux , une envolée de bestioles passa au ras de sa tête ! Ses cheveux se dressèrent et elle hurla de terreur. Des profondeurs de la cave, personne ne l’entendit. Marie comprit vite qu’elle se trouvait face à une colonie de chauves-souris et qu’il lui fallait encore traverser la cave pour atteindre la chaudière . Comme elle en a l’habitude, Marie se mit à se parler à haute voix pour affronter le danger  :

    «  Alors les chauves-souris, à nous ! Que me voulez-vous ? Emmêler ma tignasse ? Allez-y ! Je vous attends ! Il n’y a même pas un bâton dans cette foutue cave ! N’ayez pas peur, je ne suis pas dangereuse ! Gentilles petites bêtes ! Venez ! Venez ! »

     Tout en discutant, elle se retrouva enfin près de la chaudière tant désirée ! Aussitôt, elle remarqua un voyant rouge !

 « Qu’est-ce que c’est que ce truc là ! cria-t-elle . La machine à gaz s’est mise en sécurité !  Pourquoi ? »

 Marie attrapa la notice de fonctionnement qui était posée sur une grosse malle,  se mit à feuilleter le manuel et s’arrêta sur un schéma . Les chauves-souris s’étaient calmées, les araignées se terraient dans leur trou et Marie se concentrait sur son sujet, il fallait comprendre ! Elle se stimulait sans cesse : 

« Allez Marie, concentre-toi ! Marc, notre chauffagiste sympa, m’a bien expliquer comment ça marche ! Allez Marie, fouille dans ta mémoire ! Cherche ! Le niveau d’eau dans le circuit ! Oui, c’est ça ! Il suffit d’ouvrir le robinet et de faire couler l’eau ! »

Elle se précipita sur le robinet, mais il était serré… serré …comme pas possible ! Elle se mit à gémir et à implorer tous les saints du ciel et de la terre  :

« Mon Dieu ! Aidez-moi ! Donnez-moi des idées ! Ah, ce robinet qui résiste ! Tu m’as déclaré la guerre ! On va voir lequel de nous deux gagnera ! Je vais relever les manches  et tu vas souffrir robinet de malheur ! A nous deux ! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les poubelles radioactives
  • Les poubelles radioactives
  • : Enterrer ? Enfouir ? Ne serait-ce pas oublier ? Comment traiter les déchets radioactifs ? L'enfouissement des déchets radioactifs dans les conditions actuelles est-il acceptable ? A-t-on préparé le démantèlement des centrales nucléaires ? Les recherches scientifiques permettent-elles, actuellement, le traitement de tous ces déchets pour les rendre inoffensifs ? Sommes-nous assez informés des dangers de toutes ces poubelles nucléaires ?
  • Contact

Recherche

Liens